Accueil » Tourisme » Recent Articles:

Les plus belles côtes méditerranéennes : Chypre du Nord

Amoureux de la Méditerranée et des routes bordées d’oliviers et d’orangers, cette île vous tend les bras ! Pas étonnant qu’Aphrodite, déesse de l’amour, soit née sur ces côtes ensoleillées plus de trois cent quarante jours par an. Moins étendue que la partie grecque du sud et délaissée à tort par les touristes européens, la Chypre du Nord mérite vraiment un séjour de l’autre côté de cette ligne verte qui scinde l’île en deux depuis 1974.

Pour apprécier le nord chypriote, mieux vaut prévoir une semaine, mais l’escapade peut aussi se coupler avec une visite de la partie grecque, ou alors constituer une étape de quelques jours lors d’un voyage en Turquie.

« L’avantage de la Chypre du Nord, c’est l’offre hôtelière bon marché et la possibilité de découvrir des secteurs encore sauvages », assure Paul Salih Gelegen, responsable d’Odéons Tours, tour-opérateur installé depuis peu en RTCN. A tel point que le nord de l’île lorgne notamment sur l’écotourisme pour attirer les amoureux de la nature.

Des sites sous-marins réputés

>> Lire la suite

Les 5 plus belles plage d’Europe sont en Turquie

Avec plus de 8000 kilomètres de côtes, la Turquie est un véritable paradis pour les vacances balnéaires et la détente.

Où les voyageurs peuvent-ils bronzer le mieux? Voici le top 5 des plus belles plages de la Riviera turque et de la mer Egée.

Alanya, plage de Cléopâtre

Si l’on en croit la légende, la reine Cléopâtre vint à Alanya durant un voyage en Méditerranée et nagea dans la baie de la Riviera turque qui s’appelle aujourd’hui «Plage de Cléopâtre». Le plus: le sable blanc corallien et l’eau très claire – cette plage a obtenu le pavillon bleu !

>> Lire la suite

Ramazan 15 juin 2010 Tourisme No Comments >> Mots clés: ,

Des vacances en bord de mer à Bodrum?

Petite ville effervescente en bord de mer, Bodrum, ancien port de pêche chargé d’histoire, est devenu une station balnéaire méditerranéenne très prisée par la « Jet Set ».

« Pays de la couleur bleue éternelle » selon Homère, la région est réputée pour les couleurs de son littoral aux baies idylliques, où le vert des pinèdes se fond dans l’azur de la côte égéenne.

Si la petite ville est aujourd’hui une station balnéaire pimpante, centre du yachting de la Turquie, elle n’en reste pas moins l’ancienne cité connue sous le nom d’Halicarnasse, ville natale d’Hérodote.

>> Lire la suite

Le nombre de touristes venant à Antalya a augmenté de 21%

La haute saison touristique de 3 mois a commencé.

Les 5 premiers mois de 2010 étaient également très considérables du point de vue du tourisme turc.

Le nombre de touristes venant à Antalya par voie aérienne a augmenté de 21% par rapport à la même période de l’année dernière.

Durant les 5 premiers mois de l’année, Antalya a reçu 2.372.000 touristes.

L’an dernier, 8.680.000 touristes au total étaient venus à Antalya par voie aérienne.

Mert 9 juin 2010 Tourisme 2 Comments >> Mots clés: ,

Découvertes archéologiques de 2500 ans à Bodrum

5 sarcophages et une bouteille à médicament de 2.500 ans datant de l’époque hellénistique ont été découverts dans la commune Bodrum à Muğla.

Les découvertes historiques mises au jour lors des travaux de fondations dans la station balnéaire de Bodrum, ont la particularité d’éclaircir l’histoire de ce paradis touristique Bodrum.

Lors des travaux, ce sont d’abord les 5 sarcophages qui ont été retrouvés.

La bouteille à médicament portant la signature de  » dionycioy  » est une autre découverte mise au jour à Bodrum.

Les travaux comprennent également des indices concernant le plan de la ville d’Halicarnasse.

1,7 millions de touristes déjà rien que pour Antalya en 2010

Un total de 1,7 million touristes de 64 pays ont choisi la région turque d’Antalya, sur la côte méditerranéenne, comme destination de leurs vacances depuis le début de l’année.

Le nombre de pays pourvoyeurs de touristes dans la région est passé de 52 à 64% durant les deux dernières années et les touristes en provenance de certains pays, dont l’Iran, ont enregistré une hausse dépassant les 137%, a indiqué mardi le président de l’Association régionale des hôteliers, Sururi Corabatir.

Le nombre de touristes français a augmenté de 43,7% et celui des Allemands de 37% durant les quatre premiers mois de l’année, a souligné M. Corabatir cité par l’agence de presse Anadolu.

>> Lire la suite

La saison touristique commence pour Olympos

La saison touristique a commencé au site d’Olympos, situé à proximité de la commune de Kumluca à Antalya.

Ce site est idéal surtout pour les touristes qui préfèrent passer leurs vacances en dehors d’un hôtel.

Ceux qui font leur choix pour cette ville portuaire de 2.200 ans, profite pleinement de la nature et de l’histoire.

Le site d’Olympos a été visité l’an dernier par 300.000 personnes.

Recommend, l’un des magazines les plus suivis des Etats-Unis recommande de visiter Istanbul

La tour de Galata à Istanbul

« Recommend » l’un des magazines les plus suivis des Etats-Unis, a réservé trois pages à Istanbul, dans son édition d’avril.

Dans le magazine qui cible les agences de voyages, l’article rédigé par Sarah Munoz évoque l’importance de l’élection d’Istanbul comme la Capitale européenne de la culture 2010.

L’article donne des informations sur les beautés historiques et naturelles de la ville.

L’écrivan Munoz qui souligne que la qualité de Capitale européenne de la culture 2010 d’Istanbul contribuait à développer l’image européenne de la ville et précise qu’Istanbul aura des journées intenses.

Rappelant que cette ville accueillera le « Sommet mondiale 2010 de la santé  » entre les 16 et 19 mai, Munoz informe également les lecteurs concernant le « Congrès général 2010 ASTA IDE » qui a été organisé à Istanbul entre les 12 et 22 avril avec l’initiative du ministère de la Culture et du Tourisme.

Les touristes étrangers bénéficieront à Antalya de services sanitaires

La direction départementale de l’établissement de sécurité sociale d’Antalya commence à servir les touristes étrangers aussi.

Par le biais des centres ouverts dans les sous-préfectures, les touristes étrangers peuvent bénéficier des services sanitaires comme s’ils étaient dans leur pays.

Avec l’accord de sécurité sociale passé avec 22 pays, les touristes ont la possibilité de suivre tranquillement leur traitement tout comme dans leur pays.

La Turquie a accueilli 3,7 millions de touristes en trois mois

La crise financière globale a également frappé le tourisme.

Bien que le nombre de touristes venant en Turquie ait augmenté, les revenus touristiques de la Turquie ont baissé de 2,2% par rapport à la même période de l’année dernière.

Quant aux dépenses touristiques réalisées lors des visites à l’étranger des Turcs résidant en Turquie, ils se sont établis à 989.925.000 dollars, soit une hausse de 10,4% par rapport à l’année dernière.

Comparé à l’an dernier, le nombre de touristes venant en Turquie depuis le 1er janvier a augmenté de 3,2%.

Lors du premier trimestre de 2010, la Turquie a accueilli 3.752.720 touristes.

Ramazan 29 avril 2010 Économie, Tourisme No Comments >> Mots clés:

La Turquie cherche à devenir l’un des leaders mondiaux du tourisme médical

Soutenus par le gouvernement, les professionnels du tourisme et de la santé tentent d’attirer les patients européens, américains et moyen orientaux.

Le potentiel de la Turquie est prometteur grâce notamment à des coûts de fonctionnement peu élevés.

Le secteur pourrait attirer un million de patients étrangers en 2015.

La Turquie veut devenir une plateforme internationale pour le tourisme médical.

Le secteur, en pleine expansion, pourrait rapporter plus de 5,9 Mds € en 2015, estime Ibrahim Artukarslan, responsable de l’Organisation Turque pour le Tourisme Médical (Tuheto), une agence créée en 2009.

La Turquie a accueilli 200.000 patients étrangers en 2009 et vise à terme l’objectif d’un million par an et un revenu de 15 Mds €.

La Tuheto, qui regroupe notamment des chaînes d’hôtels et de groupes hospitaliers privés, s’est lancée dans une vaste campagne de promotion du tourisme médical en Turquie.

Fin mars, des forums ont été organisés à Chicago et à Alma-Aty, au Kazakhstan, auquel participaient une centaine de compagnies turques.

D’autres campagnes seront menées d’ici l’été à Dubaï, en Russie, en Ukraine, en Suisse et en Allemagne.

>> Lire la suite

Ramazan 29 avril 2010 Tourisme No Comments >> Mots clés: ,

Et un voyage offert pour le millionième touriste à Antalya

Un millionième touriste de cette année a mis le pied à Antalya.

Une semaine de séjour à Antalya sera offerte à la famille chanceuse hollandaise Remmelzwaal.

Ce sont Annet et Martin Remmezwaal et leur fille de 10 ans qui sont les vacanciers chanceux de cette année.

Ce cadeau est offert chaque année à un millionième touriste venant à Antalya par voie aérienne.

>> Lire la suite

Mert 27 avril 2010 Tourisme No Comments >> Mots clés: , ,

Ouverture du premier Hotel-Plage nudiste en Turquie

L’hôtel Adaburnu-Gölmar sera le premier hôtel exclusivement réservé aux touristes nudistes étrangers (et donc interdit aux Turcs) dans le sud-ouest de la Turquie. Il sera inauguré le 1er mai, rapporte dimanche le journal Milliyet.

L’hôtel Adaburnu-Gölmar sera le premier établissement naturiste en Turquie, et seuls les étrangers y seront les bienvenus, précise le quotidien.

« Le nudisme est autorisé dans l’enceinte de l’hôtel mais pas sur les plages publiques avoisinantes », où seulement le topless est toléré, a précisé à Milliyet Ahmet Cosar, un responsable de la société chargée de faire les réservations pour l’établissement situé près de Datça, non loin de la grande station balnéaire de Marmaris, en front de mer.

L’hôtel dispose cependant d’une plage naturiste privée où les clients seront conduits par des navettes.

Pour voir les photos de l’hotel : http://www.performanstur.com/fkk/picsh.htm

Pour voir les photos de la plage privée : http://www.performanstur.com/fkk/picspb.htm

Pour réserver : http://www.mondialnaturisme.com/naturisme/index.php?page=95

Présentation de l’offre : http://www.performanstur.com/fkk/flyers/A4_mondial_lowres.pdf

Météo dans la région de l’hotel : http://www.wunderground.com/cgi-bin/findweather/getForecast?query=datca&wuSelect=WEATHER

La Turquie s’ouvre aux algériens

Ahmet Necati Bigali, ambassadeur de Turquie à Alger, vient d’annoncer dans une interview accordée au quotidien algérien « El Khabar », que la Turquie ambitionne de devenir la deuxième destination touristique des Algériens après la Tunisie.

Pour y parvenir, la Turquie compte non seulement sur l’attractivité de ses sites touristiques mais également sur l’augmentation du flux de touristes algériens par l’abolition de l’obligation de visa pour les Algériens à la première occasion.

Les pourparlers entre les deux gouvernements, dans ce sens, vont bon train.

>> Lire la suite

Ramazan 22 avril 2010 En bref, Tourisme No Comments >> Mots clés: , ,

Les voies ferrées turques organisent un périple touristique dans le sud-est

La direction générale des voies ferrées turques, TCDD, a déclaré qu’une visite en train serait organisée pour la région du sud-est de la Turquie. Le train partira de la gare Haydarpaşa d’Istanbul le 29 mai et visitera le sud-est de la Turquie ainsi que Hatay avant de revenir à la case départ le 6 juin.

Ce périple comprend les places touristiques et historiques des villes d’Adıyaman, Diyarbakır, Şanlıurfa, Gaziantep, Mardin et Hatay.

Ce périple permettra de visiter le barrage d’Atatürk, le tumulus Karakuş, le pont Cendere, le coucher du soleil au mont Nemrut, le musée Cahit Sıtkı Tarancı, les anciens remparts, le pont Ongözlü, Hasankeyf, le pont Artuklu, la mosquée El-Rızk, Midyat, le monastère Deyrul Zafaran, Harran, des couvents de derviches, les tunnels Titus, le musée d’archéologie et de mosaïque, l’église Saint Pierre et la mosquée Habip Neccar.

La déclaration précise que des visites d’une journée seront aussi organisées à Eskişehir pour contempler les places historiques et touristiques de la ville.

Explosion du nombre de touristes par voie maritime à Izmir

Le seul problème d’Izmir qui attend 144 bateaux géants de touristes, est l’insuffisance de port.

Izmir s’est rapidement développé ces dernières années dans le tourisme maritime.

Un bateau arrivant à Izmir compte environ 3 mille touristes.

Le plus grand problème d’Izmir qui constitue l’un des principaux centres touristiques en Turquie était l’insuffisance de touristes. Mais le nombre de touristes s’étant accru avec le développement des croisières, Izmir a désormais besoin d’un port touristique.

La ville attend accueillir près de 400 mille touristes cette année.

Mais l’ancien port reste insuffisant.

Ekrem Demirtaş, président de la Chambre de commerce d’Izmir, a affirmé qu’un nouveau port à Izmir était indispensable.

Ramazan 21 avril 2010 Tourisme No Comments >> Mots clés: , , ,

Mardin, une ville entre l’histoire et le présent

Mardin

Assaillie par le printemps, la forteresse de Mardin (prononcé Mardine) est envahie par des bataillons de fleurs sauvages jaune safran qui se mêlent au vert des herbes folles et à l’ocre de la roche. Etalées sur les flancs de ce piton rocailleux, à 1 000 mètres d’altitude, les maisons de pierre rectangulaires de cette petite ville du sud-est de la Turquie, située à 30 kilomètres de la frontière syrienne, se dévoilent sous leur plus beau jour.

Les charmes de Mardin sont longtemps demeurés un secret bien gardé, dans cette région à majorité kurde, quadrillée par les check-points et les garnisons militaires. En 2000, seulement 60 000 étrangers venaient goûter les saveurs des lieux. Dix ans plus tard, la fréquentation atteindra un million de visiteurs annuels.

Les Français aussi commencent à s’intéresser à ce joyau de la Mésopotamie turque, situé hors des sentiers battus, aux confins orientaux du pays. La Saison de la Turquie, qui s’est terminée début avril, leur a permis de découvrir un peu mieux un territoire et une culture infiniment plus vastes que les habituels circuits organisés qui mènent à Istanbul ou sur les plages d’Antalya. Le cap du million de touristes français devrait être franchi en 2010.

Dans les ruelles de Mardin, c’est une autre atmosphère que l’on vient humer. Un enchevêtrement de cultures et de peuples. Historiquement à majorité arabe, assyro-chaldéenne et arménienne, repeuplée de Turcs et de Kurdes, plus récemment : la mosaïque de Mardin, que la Turquie veut aujourd’hui promouvoir après l’avoir longtemps niée, est tout cela à la fois. Au fil des siècles, les influences se sont mêlées, comme les parfums des épices dans le dédale de venelles du petit bazar central. Les clochers des onze églises de la vieille ville et les neuf minarets des mosquées se fondent gracieusement dans le paysage.

« Etre de Mardin passe avant toute origine ethnique ou orientation religieuse, affirme Davut Beliktay, le directeur de l’office du tourisme local, qui arpente quotidiennement sa ville, l’appareil photo en bandoulière. C’est la cité vivante des civilisations, où l’on parle indifféremment quatre ou cinq langues. » Cette richesse est en partie restituée dans le musée flambant neuf, ouvert en octobre 2009 par les Sabanci, une puissante famille de mécènes d’Istanbul. La galerie, installée dans une bâtisse ancienne ceinte de verre, retrace plus de 5 000 ans d’histoire. « Les premières traces de civilisation remontent à 15 000 ans avant J.-C. », relate même le guide.

Mardin a ensuite vu défiler les Romains, les Byzantins, les Perses, les Abbassides, les Hamdanides, les Seldjoukides… Et surtout les Artoukides, une dynastie turcomane qui régna sur les lieux de 1108 à 1408. C’est sous leur domination que furent construits les hammams et les madrasas, ainsi que les plus belles mosquées de la ville, à commencer par la Grande Mosquée (Ulu Cami), datant du XIIe siècle, avec son minaret sculpté et sa cour intérieure où les fidèles viennent faire leurs ablutions à l’ombre des arbres en fleurs.

La ville haute est hérissée de clochers, surplombe la place de la République, percée moderne dans cet ensemble urbain millénaire. Les églises sont syriaques, chaldéennes, arméniennes… La plus ancienne, l’église des Quarante-Martyrs, date de 569.

Autrefois majoritaire, la présence des chrétiens se réduit désormais à quelques dizaines de familles à Mardin. Pas de quoi remplir les nefs. Les Arméniens ont quasiment tous disparu avec le génocide de 1915 et les syriaques sont partis nombreux en France ou en Suède.

Avec le développement du tourisme, les projets se multiplient et redonnent à Mardin un nouveau souffle. L’église Rouge, la principale église arménienne, va être remise sur pied. Les maisons syriaques et artoukides sont restaurées, transformées en hôtels de charme ou en lieu de villégiature pour Turcs aisés.

Le couturier Cemil Ipekçi a ouvert un atelier de la mode dans la vieille ville et une biennale d’art contemporain a vu le jour. Sa deuxième édition sera organisée au mois de juin.

Le potentiel de la ville est convoité. Les Hôtels Hilton vont ouvrir un établissement au pied du rocher et des bâtiments modernes défigurent déjà le paysage. Ce nouvel essor pourrait aussi menacer l’harmonieux équilibre, si le précieux patrimoine de la ville ne fait pas l’objet de mesures de protection rapides. Mardin espère être classé au Patrimoine mondial de l’Unesco d’ici à 2014.

La compagnie aérienne low cost Pegasus Airlines lance un nouveau vol Istanbul-Marseille

Après Paris Orly – Istanbul, la compagnie aérienne low cost Pegasus Airlines lance un nouveau vol à destination d’Istanbul, mais au départ de Marseille à partir du 1er mai 2010.

Cette liaison sera opérée 4 fois par semaine sur Boeing 737/800, mono-classe et doté de 189 sièges.

Le vol PC 404 décolle de Marseille-Provence à 13h55 pour se poser à l’aéroport de Sabiha Gokcen à Istanbul à 17h50 heure locale.

La compagnie aérienne low cost ouvre ainsi la première liaison régulière vers la Turquie au départ de Marseille-Provence, permettant aux Provençaux d’accéder aux 18 destinations turques desservies par la compagnie et de profiter d’Istanbul, élue capitale européenne de la Culture en 2010.

Les prix annoncés sont à partir de 69,99 euros pour un aller simple de Marseille. Et de 59,99 euros à partir d’Istanbul.

Ramazan 14 avril 2010 En bref, Tourisme No Comments >> Mots clés: , ,

Carrefour des civilisations, la Turquie est un cocktail de voyage culturel

Coût de la vie et shopping en Turquie

Carrefour des civilisations, la Turquie est un cocktail de voyage culturel, de vacances ensoleillées et de plaisirs infinis. Parcourez ses longues côtes dorées, découvrez le quotidien des turcs dans ses villes effervescentes et rapportez le meilleur de l’Orient trouvé dans ses bazars hétéroclites.

La Turquie, un pays où il fait bon vivre

Idéalement située à la croisée de l’Orient et de l’Occident, la Turquie est un de ces pays qui font rêver. Ses villes bigarrées, sa culture intarissable et son héritage historique impressionnent et laissent le voyageur dans l’admiration à chaque instant. C’est un cadre parfait pour passer des vacances idéales quel que soit son budget. En effet, à côté des palaces cinq étoiles, on trouve de charmants hôtels pas chers. Et, dans les restaurants raffinés ou à une petite table de quartier, les délices de la gastronomie orientale sont parfaitement à la hauteur de toutes les bourses.

Séjour de luxe ou vacances pas chères, la Turquie offre les deux. Mais quel que soit votre choix, le taxi reste le moyen de transport le plus adapté pour découvrir les merveilles sommeillant dans les villes. Avoisinant les tarifs européens, c’est la seule dépense relativement onéreuse de votre séjour. A Istanbul plus qu’ailleurs, certains produits notamment les cigarettes, la bière, les boissons gazeuses et l’eau minérale ont connu une certaine hausse dans le contexte de la crise économique mais restent cependant relativement abordables. Dans les provinces, les tarifs sont plus accessibles et le niveau de vie est plus stable.

Un large choix de souvenirs exotiques

Que de surprises à découvrir en Turquie ! De superbes mosquées, des ruines chargées d’histoire et bien sûr Istanbul, la ville à cheval sur l’Europe et l’Asie, célèbre pour son grand Bazar et son marché aux épices. Laissez-vous entraîner dans cet univers enchanteur où les étals débordant de couleurs vous emmènent dans un tourbillon de senteurs suaves et ensorcelantes. On trouve de tout dans les magasins et bazars d’Istanbul : de beaux tapis orientaux, des bijoux artisanaux, de superbes articles en cuir, et bien entendu les traditionnels loukoums et narguilés qui font toute la splendeur de cette destination exotique.

Mais pour dénicher les meilleures affaires, c’est dans les provinces et les villes secondaires qu’il faut se rendre. Partez aux sources de l’artisanat turc notamment dans les villes de la Cappadoce, célèbres pour leurs poteries, leurs tapisseries ornées de motifs chatoyants ainsi que leurs superbes bijoux et objets décoratifs incrustés d’onyx. Pour les amateurs de soierie, Bursa est la destination à ne pas manquer. Quoiqu’il en soit, partout en Turquie, le shopping est un véritable plaisir qu’on savoure à force de marchandage. C’est aussi découvrir le fond de l’âme turque tout en négociant autour d’une tasse de thé et dans la bonne humeur.

Quelques coûts en Turquie

Depuis 2005, la monnaie turque est la livre turque (abrégée TL). Les euros sont acceptés dans les endroits touristiques.

Voici quelques exemples de coûts en Turquie :
– Pour une chambre, le plus économique est d’opter pour les forfaits séjours des voyagistes. Il faut environ 90€ pour une chambre double dans un grand hôtel. En limitant à l’équivalent d’un deux étoiles, on descendra à environ 45€ la nuit.
– Pour chaque repas, il faudra prévoir une moyenne de 10€. Le prix des grands restaurants peuvent vite grimper à 25€.
– Pour la location de voiture, il faudra prévoir autour de 40€ et 50€ par journée.
– Le taxi exigera de 5€ à 10€ pour une même course.
– Le droit d’entrée des sites touristiques les plus connus gravitent autour de 10€. Les musées oubliés sont bien meilleur marché.
– Le pourboire est plus répandu qu’en Europe, mais n’est pas aussi envahissant que dans d’autres pays du Proche-Orient. Un Européen se contentera de donner un pourboire aux porteurs, aux chauffeurs de taxi et aux restaurants, où le service est rarement compris (5% de la note peuvent suffire).

Ramazan 12 avril 2010 Dossiers, Tourisme No Comments >> Mots clés: , , ,

Antalya vise à augmenter son potentiel dans le tourisme sportif

Antalya, dans la région méditerranéenne de la Turquie, vise à augmenter le potentiel du tourisme sportif…

Dans ce but, la région avance pour devenir un centre également dans le domaine du tourisme sportif.

L’année dernière la Turquie a élevé à 27 millions le nombre de touristes qui était de 13 millions en 2003.

L’effet du tourisme sportif est très important dans ce développement.

La commune de Belek à Antalya figure comme le centre le plus important dans ce domaine.

Belek a déjà accueilli plusieurs personnages du monde sportif et du tourisme.

>> Lire la suite

Ramazan 11 avril 2010 Tourisme 1 Comment >> Mots clés: , , ,

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app