Accueil » Politique étrangère » Lecture courante:

Visite de David Cameron en Turquie

Le Premier ministre britannique David Cameron a déclaré mardi que la communauté internationale avait besoin de l’aide de la Turquie pour pousser l’Iran à répondre aux inquiétudes sur son programme nucléaire controversé.

L’Union européenne et le Canada ont adopté lundi des sanctions renforcées contre Téhéran en raison de son refus de cesser ses activités nucléaires sensibles.

“Nous avons besoin de l’aide de la Turquie” pour faire clairement comprendre à l’Iran combien nous sommes sérieux sur ce dossier, a souligné M. Cameron à l’occasion d’un déplacement à Ankara. “Les nouvelles sanctions annoncées hier par l’UE sont destinées à persuader l’Iran” de donner confiance à la communauté internationale sur le caractère véritablement pacifique de son programme nucléaire, a-t-il dit.

S’exprimant devant des entrepreneurs turcs, David Cameron a par ailleurs vivement critiqué l’assaut militaire israélien contre une flottille humanitaire à destination de Gaza qui a coûté la vie fin mai à neuf militants, huit Turcs et un Américano-Turc. “L’attaque israélienne contre la flottille de Gaza était complètement inacceptable”, a-t-il estimé. En référence au blocus israélien du territoire palestinien, M. Cameron a précisé que “Gaza ne pouvait pas et ne devait pas être autorisé à rester un camp de prison”.

Il a en outre déclaré que la Grande-Bretagne soutenait la candidature d’Ankara à l’Union européenne

Le chef du gouvernement britannique devait s’envoler dans la journée à destination de l’Inde pour trois jours de visite, à la tête d’une délégation de 90 personnes. L’objectif est de chercher un allié clef en dehors de Washington et de revitaliser les relations entre New Delhi et l’ancienne puissance coloniale

Share

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum