Accueil » Sport » Lecture courante:

Une équipe de Basket-Ball turque agressée par des hooligans Chypriotes-Grecques

Trois personnes ont été arrêtées après des violences perpétrées mardi soir à Nicosie par des supporters Chypriotes contre une équipe de basket-ball turque à l’issue d’un match comptant pour la Coupe de l’Eurochallenge, a indiqué mercredi la police.

Trois jeunes gens de 15 ans ont été interpellés après des actes de vandalisme, qui ont fait des blessés légers, survenus dans le stade Eleftheria après la rencontre entre le club chypriote Apoel de Nicosie et celui de Pinar Karsiyaka d’Izmir, qui a vu la victoire des Chypriotes-grecs 82 à 80.

La police a dû faire usage de gaz pour disperser la foule.

“Dès la fin du match, une partie des supporters d’Apoel a commencé à lancer des objets sur l’équipe turque”, a déclaré le porte-parole de la police Michalis Katsounotos à l’agence chypriote CNA, estimant que rien “n’a provoqué l’attaque” pendant le match, joué dans une “ambiance sportive”.

“Les joueurs turcs ont été escortés vers les vestiaires sans que personne n’ait été blessé”, alors que “des supporters d’Apoel tentaient de pénétrer dans les vestiaires”, a poursuivi M. Katsounotos.

Les quelque 500 supporters s’en sont ensuite pris aux forces de l’ordre, leur lançant des pierres, et ont commencé à saccager le stade.

Cinq policiers ont été hospitalisés pour des blessures légères.

L’entraîneur de Karsiyaka, Hakan Demir, a indiqué à la presse Chypriote-turque avoir eu “très peur, car ils voulaient nous tuer tous”.

“Un millier de spectateurs sont descendus sur le parquet et nous ont chassés jusqu’aux vestiaires avec des bâtons, des matraques et des pierres. Ils ont aussi lancé des grenades lacrymogènes. La police a été largement débordée”, a indiqué le technicien.

Le porte-parole du club Gökhan Sensan a eu un doigt fracturé dans l’attaque des supporteurs d’Apoel et six policiers ont été blessés.

L’ambassadeur de Turquie Kaya Türkmen a saisi la force onusienne à Chypre pour lui demander d’assurer la sécurité des joueurs et de l’encadrement de Karsiyaka.

Le hooliganisme reste toutefois monnaie courante dans les stades chypriotes et la réputation des ultras d’Apoel, connus pour leur nationalisme, est déjà établie.

Share
Ramazan 23 décembre, 2010 Sport No Comments >> Mots clés: , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum