Accueil » En bref »Politique étrangère » Lecture courante:

Un émissaire turc en Arménie pour évoquer les différends sur le processus de ratification des protocoles signés

Le numéro deux de la diplomatie turque, Feridun Sinirlioğlu, s’est rendu en Arménie en tant qu’émissaire spécial du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, où il devait être reçu mercredi par le président Serge Sarkissian, a-t-on appris de sources diplomatiques.

Le sous-secrétaire du ministère des Affaires étrangères, qui est porteur d’un message de M. Erdogan au président arménien, est le plus haut responsable turc a se rendre en Arménie depuis que les deux pays ont signé en octobre 2009 des protocoles sur la normalisation des relations bilatérales.

M. Sinirlioglu devait s’entretenir aussi avec le ministre des Affaires étrangères Edouard Nalbadian, ont précisé ces sources.

L’émissaire turc doit évoquer avec ses interlocuteurs arméniens les différends sur le processus de ratification des protocoles signés, “explorer les moyens de les surmonter”, et organiser une éventuelle rencontre entre MM. Erdogan et Sarkissian en marge du sommet international sur la sécurité nucléaire, les 12 et 13 avril à Washington.

“Le message que porte M. Sinirlioglu explique à la partie arménienne les inquiétudes de la Turquie au sujet des protocoles, mais souligne aussi qu’elle y reste attachée”, a déclaré à l’AFP un diplomate turc sous couvert de l’anonymat. Le texte souligne que “la Turquie dispose de la volonté politique nécessaire pour faire aboutir” les protocoles signés.

La Turquie et l’Arménie, divisées sur la question des conflits sous l’empire ottoman (1915-1917), ont signé deux protocoles historiques prévoyant des relations diplomatiques et la réouverture de leur frontière commune, qui doivent être ratifiés par leurs Parlements, un processus qui traîne en longueur.

Le chef de l’Etat arménien reproche à la Turquie de lier la ratification des textes à une avancée dans le contentieux sur le Nagorny-Karabagh.

Les tensions autour de ce territoire azerbaïdjanais contrôlé de facto par les Arméniens, ont été ravivées en raison du processus de normalisation en cours, que l’Azerbaïdjan, allié d’Ankara, voit d’un très mauvais oeil.

Share

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum