Accueil » Dossiers »Économie » Lecture courante:

Turquie : un marché porteur pour les entreprises françaises et internationales

Pour les entreprises à la recherche d’un relais de croissance en période de crise mondiale, la Turquie demeure un marché porteur. D’une part, parce que ce pays de 72 millions d’habitants reste un bon risque. « Les entreprises turques sont solides.

Certes, des retards de paiement peuvent être accumulés, mais comme elles sont habituées à se prémunir contre les chocs, ces sociétés finissent toujours pas payer », se réjouissait Yves Zlotowski, chef économiste de Coface, le 16 janvier, lors du colloque qu’organise tous les ans l’assureur-crédit français, à l’occasion de la publication de son guide sur les Risques pays.

Résultat logique, somme toute : Coface a décidé de maintenir la Turquie en catégorie A4, comme le Botswana, l’Algérie, le Maroc, l’Arabie Saoudite, le Pérou ou encore le Mexique, un cran seulement au dessous du Brésil, de la Chine, l’Inde, la Thaïlande, les Emirats Arabes Unis ou l’Afrique du Sud, notés A3. Et ce, malgré la volatilité de la croissance, qui devrait passer de 7,5 % en 2011 à 4 % en 2012 selon le gouvernement d’Ankara, 2 % selon le Fonds monétaire international.

D’autre part, la Turquie continue à importer en masse. D’après la base de données GTA de notre partenaire GTIS, pendant les onze premiers mois de 2011, la Turquie a connu une hausse de 27,73 % de ses achats à l’étranger, un taux supérieur à celui du Japon, de la Corée du Sud, de la Thaïlande, du Brésil et même de la Chine (+ 19,55 %).

Parmi les faiblesses de la Turquie, remarquait, lors du colloque Coface sur les risques pays, Deniz Gökçe, professeur à l’université d’Ankara, figure « les achats d’énergie, représentant 50 milliards de dollars par an ». D’après GTA-GTIS, sur les quelque 157 milliards d’euros d’importations pendant les onze premiers mois de 2011, la Russie, premier pourvoyeur d’hydrocarbures de la Turquie, détenait une part de marché de 9,78 %. Mais, en fait, l’ex-Empire Ottoman a accru ses fournitures en provenance de tous ses grands partenaires commerciaux, y compris la France (+ 14,77 %).

Coface estime que « la consommation des ménages restera bien orientée, portée par des salaires en hausse et un taux de chômage au plus bas depuis 2005 ». Par ailleurs, les investissements directs étrangers continueront à augmenter, notamment dans l’automobile et la pharmacie. Et si les exportations souffriront de la récession dans la zone euro, qui représente 32 % des débouchés extérieurs, elles continueront à progresser, selon l’assureur-crédit, « grâce à la dépréciation de la livre (turque) et à la bonne tenue de l’activité au Moyen-Orient, qui draine désormais 22 % des exportations ».

Pendant les onze premiers mois de 2011, les ventes turques à l’étranger ont gagné 14,76 % par rapport à la période correspondante de 2010, s’élevant ainsi à 87,57 milliards d’euros. La Turquie recueille les fruits d’une « stratégie d’exportation mise en place au début des années 80 », selon Deniz Gökçe. Elle a ainsi décidé, bien avant la Chine, d’une année de la Turquie et depuis 2010 une dizaine d’ambassades turques ont été ouvertes en Afrique. Ankara, qui a concocté des plans de développement régionaux (Afrique, Etats-Unis, Proche-Orient…), a utilisé comme porte-avions de ses entreprises à l’international Turkish Airlines, qui a été distingué comme la meilleure compagnie aérienne européenne lors des World Airline Awards 2011.

Depuis huit ans, le gouvernement a aussi signé toute une série d’accords de libre-échange : Liban, Jordanie, Maroc, Tunisie, etc. Avec d’autres, les obligations de visas ont été levées. Et les résultats sont là en Russie, en Iran, en Irak ou en Egypte. L’Iran est ainsi devenu son dixième pays client, l’Irak occupant le troisième rang, avec un montant de 5,29 milliards d’euros, derrière l’Allemagne (9,13 milliards) et le Royaume-Uni (5,31 milliards).

Source : lemoci.com
Share
Ramazan 17 janvier, 2012 Dossiers, Économie No Comments >> Mots clés: ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum