Accueil » Monde » Lecture courante:

Tunisie: les syndicats dénoncent Israël et Washington, saluent Ankara

Des milliers de travailleurs ont manifesté jeudi dans Tunis pour dénoncer Israël et les Etats-Unis, et saluer la Turquie, après le raid israélien contre la “Flottille de la liberté”, un convoi naval destiné à briser le blocus de Gaza.

A l’appel de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT, centrale unique) quelque 5.000 personnes, selon les organisateurs, ont défilé sur 1,5 km du boulevard Mohamed V, sous contrôle de la police.

“Les travailleurs de Tunisie s’opposent aux crimes commis par Israël sous couvert des Etats-Unis contre les hommes, la paix et la liberté”, a indiqué à l’AFP Abdessalem Jrad, secrétaire général de l’UGTT.

“Les USA ont beau jeu de défendre l’humanité et la démocratie, leur couverture continue et scandaleuse des crimes commis par Israël leur enlève toute crédibilité”, a-t-il affirmé.

Hommes et femmes arborant des drapeaux palestiniens, les manifestants ont crié des slogans pour la résistance, contre Israël et les USA, et brûlé des drapeaux israélien et américain sous le regard de la police.

“Gaza, symbole de dignité”, “Non au blocus”, “Stop aux crimes sionistes”, ont-ils scandé, certains fustigeant “les alliés complices des USA” aux abords de l’ambassade d’Egypte, fortement gardée.

Les organisateurs ont adressé un message de “protestation” à l’ambassadeur des Etats-Unis à Tunis, et un autre à celui de la Turquie, en forme d’hommage à la position “honorable”, “humanitaire” et “digne” d’Ankara.

La centrale syndicale avait appelé dans un communiqué à des sanctions contre Israël et salué “la position des travailleurs et du peuple turc”.

La Turquie a vivement critiqué Israël pour son attaque de la “Flottille de la liberté” qui convoyaient 10.000 tonnes d’aide pour la bande Gaza sous blocus israélien. Ankara a exhorté la communauté internationale à “punir” l’Etat hébreu, après l’assaut au cours duquel neuf militants ont trouvé la mort.

Cette marche est la deuxième du genre cette semaine en Tunisie, où les manifestations de rue sont rarement autorisées pour des raisons de sécurité.

Le gouvernement a condamné “l’agression” de l’armée israélienne, alors que des partis d’opposition parlementaire ont appelé au retrait du plan de paix arabe.

Share
Ramazan 4 juin, 2010 Monde No Comments >> Mots clés: , , , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum