Accueil » Politique étrangère » Lecture courante:

Trafic diplomatique sur la ligne Ankara-Washington

La réaction de la communauté internationale et tout particulièrement le trafic diplomatique sur la ligne Ankara-Washington ont beaucoup joué dans l’extradition des citoyens turcs placés en garde-à-vue par Israël.

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu qui a contacté son homologue américaine Mme Clinton à Washington a souligné que la feuille de route de la Turquie avec Israël serait façonnée selon la conduite de ce pays.

Les fortes réactions des organisations internationales comme l’ONU et l’OTAN et des pays d’Europe dont les citoyens étaient à bord des navires, ont poussé Israël à faire marche arrière.

Un des entretiens les plus critiques en la matière a eu lieu à Washington.

Après le communiqué du Conseil de sécurité de l’ONU condamnant Israël, le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu est passé à Washington pour s’entretenir avec Hillary Clinton pendant 2 heures et quart.

“Passez immédiatement à l’acte car si nos citoyens ne regagnent pas le pays en 24 heures, nous réviserons toute nos relations et nos sanctions sont claires” a-t-il été dit à l’administration américaine.

Précisant clairement attendre “une excuse officielle d’Israël” M. Davutoğlu a demandé à Mme Clinton l’appui de l’administration américaine à l’établissement d’une commission internationale d’enquête, en réponse à quoi Mme Clinton a dit appuyer la menée de cette enquête par Israël.

“Ce n’est absolument pas une enquête devant être menée par Israël. Le crime a été commis dans les eaux internationales et c’est du ressort des autorités internationales. Que tous nos citoyens soient rassurés. La République de Turquie est capable de protéger ses citoyens où que ce soit dans le monde. Elle l’a toujours montré et elle le montrera toujours. Que personne ne tente de tester le sérieux de la Turquie à cette issue” a relevé M. Davutoğlu.

A son retour en Turquie, le chef de la diplomatie turque M. Davutoğlu a déclaré que les contacts seraient menés pour l’établissement d’une commission d’enquête indépendante et qu’il contacterait le secrétaire général de l’ONU dans ce contexte.

De nombreux pays notamment la France font appel à l’entame d’une “enquête internationale concluante” sur l’attaque.

“Le responsable de l’incident doit être sanctionné, une enquête doit être lancée d’urgence” a dit le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner.

Share

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum