Accueil » Référendum » Recent Articles:

Plus de 2.5 millions de civils possèdent une arme en Suisse

Les Suisses ne déposent pas les armes.

Le référendum portant sur l’interdiction de la détention à domicile de l’arme de service en dehors des périodes de service militaire, a été rejeté.

La Suisse, où les habitants ont une grande sympathie pour les armes à feu, recense un très fort taux de possession d’armes par habitant.

Dans ce pays de 7.5 millions d’habitants, plus de 2.5 millions de civils possèdent une arme, ce qui correspond à 46% de la population.

L’initiative “Pour la protection face à la violences des armes”, lancée pour prévenir les suicides et accroître la sécurité des civils, a été soumise à un référendum, suite au rassemblement de plus de 100 000 signatures.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 15 février 2011 En bref, Europe No Comments >> Mots clés: , ,

Les consommateurs font bondir la croissance

L’économie de la Turquie a enregistré une croissance annuelle de 10,3 % au deuxième trimestre de 2010, ce qui est nettement mieux que prévu.

Les sept économistes interviewés par Bloomberg attendaient une croissance de 9 %, au moment où Ankara offre de faibles taux d’intérêt.

Cette croissance du produit intérieur brut (PIB) est applaudie par le gouvernement turc malgré que l’économie avait bondi de près de 12 % au premier trimestre de 2010.

Le Fonds monétaire international (FMI) a aussi révisé ses prédictions de croissance pour l’économie turque à 6,1 %. Les analystes du FMI avait plutôt parlé de 3,5 % en juin dernier.

Les consommateurs turcs jouent un rôle crucial dans la reprise économique du pays.

>> Lire la suite

Share

Après le référendum, l’opposition kémaliste accuse le coup

La défaite est double pour Kemal Kiliçdaroglu, le président du Parti républicain du peuple (CHP), la principale force d’opposition en Turquie. Les électeurs turcs ont ratifié à 58%, dimanche, les réformes de la Constitution présentées par le gouvernement islamo-conservateur.

Le “non”, pour lequel M. Kiliçdaroglu avait fait campagne, multipliant les meetings à travers le pays, n’a recueilli que 42% des suffrages. Insuffisant pour déstabiliser le parti au pouvoir.

Le mouvement kémaliste et la droite nationaliste, qui dénonçaient une atteinte à la séparation des pouvoirs, ont eu du mal à convaincre.

De plus, le leader du CHP lui-même n’a pas pu prendre part au vote, pour une sombre affaire de procédure. “Mon nom a été rayé des listes et je n’en ai pas été informé. (…) Il était de ma responsabilité de vérifier le registre mais mon intense campagne pour le référendum m’en a empêché. Je tiens à m’excuser auprès des membres de mon parti”, a déclaré dimanche soir M. Kiliçdaroglu, penaud.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 14 septembre 2010 Politique No Comments >> Mots clés: , , ,

Le Conseil de l’Europe voit d’un très bon oeil le résultat du référendum

Thorbjørn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, se félicite du résultat positif du référendum qui s’est tenu hier en Turquie sur les amendements à la Constitution, résultat qui, pour lui, constitue une avancée notable sur la voie du développement démocratique de ce pays.

« La réforme constitutionnelle approuvée hier par les citoyens turcs est un pas important pour la Turquie, qui se rapproche ainsi des normes et pratiques européennes » a déclaré M. Jagland.

« Je me félicite également de la mise en place, pour les citoyens, d’un système de recours constitutionnel direct devant la Cour constitutionnelle. Ce système crée une voie de recours interne contre des violations des droits de l’homme. Non seulement il renforce la protection des droits de l’homme en Turquie, mais il peut également contribuer à réduire le nombre d’affaires contre ce pays que doit examiner la Cour européenne des droits de l’homme. »

>> Lire la suite

Share

La Bourse d’Istanbul ouvre sur un record historique après un référendum

L’indice IMKB des valeurs vedettes de la Bourse d’Istanbul a ouvert lundi sur un plus haut historique à 61.905,08 points, au lendemain du succès d’un référendum sur une réforme constitutionnelle qui renforce le parti islamo-conservateur au pouvoir.

L’IMKB a connu une hausse de 2,14% (1.297,0 points) par rapport à la clôture mercredi, avant les fêtes célébrant la fin du mois de jeûne musulman du ramadan.

Ce record a été interprété par les analystes comme un signe de la confiance des marchés dans la stabilité politique de la Turquie après une nette victoire du “oui” (58%) dimanche lors d’un référendum sur une révision constitutionnelle qui limite le pouvoir de la hiérarchie judiciaire et de l’armée.

“Les marchés ont aimé les résultats du référendum (…) Ils constituent un signe positif en ce qui concerne la pérennité du parti qui gouverne seul la Turquie et les marchés les ont salués”, commentait lundi la banque Fortis dans son bulletin d’analyse des marchés.

>> Lire la suite

Share

Le référendum place l’AKP en position idéale pour 2011

La nette victoire du “oui” au référendum sur une série d’amendements à la constitution place l’AKP, le parti du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, en position idéale pour obtenir un troisième mandat lors des prochaines législatives.

D’après les médias, le “oui” l’a emporté par 58% des voix contre 42% et le taux de participation s’est élevé à 77% des quelque 50 millions d’électeurs inscrits. Les résultats officiels doivent être annoncés dans la journée.

Les élections législatives doivent avoir lieu au plus tard en juillet 2011.

Le référendum portait sur un ensemble de 26 points très divers, parmi lesquels une réorganisation de l’appareil judiciaire, bastion du camp laïc, a priori hostile à l’AKP (Parti de la Justice et du Développement), d’inspiration islamique, arrivé au pouvoir en 2002.

>> Lire la suite

Share

La Commission européenne a salué l’issue du référendum en Turquie

Les Turcs ont donné dimanche une nette victoire au gouvernement islamo-conservateur, en votant largement oui à une révision constitutionnelle qui limite le pouvoir de la hiérarchie judiciaire et de l’armée, les deux bastions de la laïcité opposés au régime.

Quelque 49,5 millions d’électeurs étaient invités à se rendre aux urnes.

«Environ 58% des électeurs» ont approuvé la révision soumise à référendum, a annoncé à Istanbul le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2002.

Ce vote est un succès pour son parti, l’AKP, issu de la mouvance islamiste.

Un bon résultat d’autant plus important que des législatives sont prévues l’été prochain.

La participation au scrutin a été «de l’ordre de 77-78%», a-t-il ajouté. Les résultats officiels devaient être publiés lundi.

La «Constitution du peuple» contre celle des «militaires»

>> Lire la suite

Share

Référendum sur la révision de la constitution turque : le “oui” l’emporte

Près de 58% des électeurs turcs ont dit “oui” aujourd’hui à une révision de la Constitution qui apportera davantage de démocratie en Turquie.

Cette consultation était un baromètre pour la santé politique du parti gouvernemental de la Justice et du développement (AKP) du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, à moins d’un an des élections législatives de l’été 2011.

L’AKP, au pouvoir depuis 2002 et qui n’a perdu aucun scrutin depuis, soutient des réformes libérales.

L’AKP, assure que cette réforme renforce la démocratie en Turquie et constitue un atout pour sa candidature à l’Union européenne.

Saluée par les 27 comme “un pas dans la bonne direction”, la révision limite les prérogatives de la justice militaire et modifie, au profit du pouvoir, la structure de deux instances judiciaires, bastions de la laïcité et adversaires du gouvernement : la Cour constitutionnelle et le Conseil supérieur de la magistrature (HSYK) qui nomme juges et procureurs.

>> Lire la suite

Share

Réferendum en Turquie: le “oui” devrait l’emporter

En Turquie, la participation au référendum sur la réforme constitutionnelle, prévu ce dimanche, s’annonce forte en Turquie.

Et c’est le “oui” qui devrait l’emporter, selon un dernier sondage.

Des Turcs qui partent en vacances ont même pu voter ce samedi dans des aéroports.

Le référendum porte sur la révision de 26 articles de la Constitution adoptée dans les années 80 après un coup d‘état militaire.

“Ce référendum est un pas crucial pour la démocratisation de la Turquie, dit ce Turc qui est venu d’Albanie. Je suis venu ici avec ma famille pour appuyer ce pas et je donnerai mon vote.”

>> Lire la suite

Share
Ramazan 11 septembre 2010 Politique 1 Comment >> Mots clés:

La Turquie trace sa voie vers plus de démocratie

Dimanche 12 septembre, les Turcs se prononceront par référendum sur une série d’amendements visant à réviser la Constitution dans un sens plus démocratique.

Une réforme considérée comme un test de confiance pour le parti au pouvoir

Des partisans de du premier ministre Erdogan sont venues manifester leur soutien au changement constitutionnel lors d’un meeting le 29 août 2010 à Ankara (AFP Adem ALTAN).

Cem Yilmaz a « le cœur léger ». Trente ans après le coup d’État militaire du 12 septembre 1980, ce militant de gauche, d’origine kurde, torturé quotidiennement durant ses trois années passées en prison, de 1980 à 1983, avoue avoir eu un « coup de chance ». « J’ai eu une occasion rare de prendre une revanche sur les généraux », reconnaît ce producteur de musique.

>> Lire la suite

Share

L’Europe voit d’un bon œil l’essentiel de la réforme sur la constitution

Tout en estimant que la révision constitutionnelle marque « un pas dans la bonne direction », la Commission européenne surveillera son éventuelle mise en œuvre

«En substance, ces réformes, en cas d’adoption, sont un pas dans la bonne direction. » Dans une récente lettre à des universitaires turcs que s’est procurée La Croix, le directeur général chargé de l’élargissement à la Commission européenne, Michael Leigh, résume la perception positive de la révision constitutionnelle soumise à référendum en Turquie.

« Instituer un médiateur, restreindre l’autorité des cours militaires (…), introduire le principe de la discrimination positive (…), étendre les droits à la négociation collective des fonctionnaires, sont des avancées que nous ne pouvons que bien accueillir », énumère la lettre. La Commission pourrait difficilement bouder des amendements constitutionnels qui pour la plupart, reconnaît-elle, répondent « à des manquements identifiés dans (ses) nombreux rapports ».

>> Lire la suite

Share

Un référendum, passeport pour l’Europe

Par référendum, les Turcs se prononceront dimanche sur une révision de la Constitution qui pourrait permettre notamment de juger les auteurs du putsch de 1980, un argument du gouvernement islamo-conservateur dénoncé par les victimes comme une manipulation.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan fait campagne pour expliquer que cette réforme est un passeport pour l’Union européenne et qu’il contribuera à démilitariser la Turquie.

Le vote est aussi un test pour Erdogan, dont le parti est au pouvoir depuis 2002, et qui entend briguer un nouveau mandat aux élections législatives de 2011.

Outre une modification d’instances judiciaires hostiles au pouvoir, point essentiel, le texte lève l’immunité des auteurs du coup d’Etat militaire du 12 septembre 1980, qui pourraient alors être jugés, même si certains juristes estiment qu’il y a prescription.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 8 septembre 2010 Politique 1 Comment >> Mots clés: ,

Turquie : campagne pour le référendum constitutionnel

Le chef du gouvernement turc et l’opposition sont en campagne pour le référendum sur la réforme constitutionnelle. Un projet élaboré par l’AKP, le parti au pouvoir issu de la mouvance islamiste.

Recep Tayyip Erdogan estime que le texte est un passeport pour l’Union européenne qui renforce la démocratie.

“La Turquie dit oui. Ceux qui veulent une plus grande Turquie disent ‘oui’.

Ceux qui veulent développer la démocratie et la liberté disent ‘oui’, a lancé le Premier ministre en meeting à Istanbul.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 6 septembre 2010 Politique No Comments >> Mots clés: ,

Un référendum pour consolider la démocratie

La Cour constitutionnelle doit, cependant, être liée aux principes de la démocratie libérale et non à une lecture autoritaire du kémalisme, l’idéologie étatique de la Turquie, qui est en conflit avec les exigences d’une société qui se libéralise, se mondialise et se démocratise de plus en plus.

Le 12 septembre 1980, le pouvoir militaire avait organisé un coup d’État en Turquie et avait gardé le pouvoir pendant près de trois ans.

Il avait ensuite adopté une constitution très autoritaire qui a renforcé les puissances tutélaires de l’armée et du judiciaire au détriment de la démocratie avant d’autoriser des élections et la réintroduction d’une politique à plusieurs partis.

>> Lire la suite

Share

Le CHP s’est adressé à la Cour constitutionnelle pour faire annuler le référendum

Le Parti républicain du peuple (CHP) s’est adressé à la Cour constitutionnelle afin que certaines des clauses du paquet d’amendement constitutionnel soient annulées et que leur entrée en vigueur soit arrêtée.

Ce sont les vice-présidents du groupe du CHP Hakkı Suha Okay et Kemal Kılçdaroğlu ainsi que le secrétaire général du Parti démocratique de la gauche (DSP) Hasan Erçelebi qui ont fait cette demande d’annulation.

Le CHP s’oppose aux règlements modifiant la structure de la Cour constitutionnel et celle du Haut Conseil des juges et des procureurs.

Share

Le référendum en Turquie se fera le 12 septembre 2010

Un référendum sera organisé le 12 septembre en Turquie sur les amendements constitutionnels qui permettraient de traduire des officiers militaires devant les tribunaux civils et accorderaient un droit de regard du Parlement sur la nomination des juges.

L’opposition, favorable au “non”, affirme que les changements proposés sont destinés à accroître l’influence du gouvernement sur l’appareil judiciaire en grande partie laïque.

La décision prise jeudi par le conseil électoral turc de fixer la date du référendum intervient au lendemain de l’annonce du président turc Abdullah Gül, qui a choisi de soumettre ces propositions à la consultation populaire.

La semaine dernière, les parlementaires se sont prononcés en faveur de ces amendements constitutionnels. Le vote n’a pas atteint la barre des 367 voix pour, synonyme d’adoption définitive. Mais le nombre des “oui” a été suffisant pour qu’un référendum soit organisé.

Si le oui l’emporte, la Turquie aura fait un grand pas dans sa démarche de démocratisation et sortira ainsi de sa Juristocratie Omniprésente, où un ensemble de personnes (juges, hauts magistrats, armée) arrivent à changer le cours des choses sans l’approbation du peuple.

Share

Abdullah Gül approuve l’amendement constitutionnel et ouvre la porte du référendum

Le président turc Abdullah Gül a approuvé mercredi une réforme controversée de la Constitution limitant les pouvoirs de la haute magistrature et de l’armée et annoncé que le texte serait ratifié par référendum.

L’opposition, qui voit dans cette réforme un moyen pour le gouvernement issu de la mouvance islamiste de museler deux bastions de la laïcité, a annoncé qu’elle saisirait la Cour constitutionnelle, ce qui pourrait créer une crise politique.

“Le président a envoyé le paquet (de réformes) au bureau du Premier ministre pour être soumis à un vote public”, a affirmé dans un bref communiqué le service de presse de M. Gül.

Le Parlement a approuvé vendredi une série d’amendements constitutionnels qui ont surtout pour effet de limiter les pouvoirs de la hiérarchie judiciaire et de l’armée, deux institutions hostiles au gouvernement du Parti de la justice et du développement (AKP).

>> Lire la suite

Share

Le paquet de modifications de la constitution est passé avec 336 voix au parlement

Le paquet d’amendements constitutionnels est passé au parlement à 336 voix.

Ce qui suffit à l’envoyé dans le bureau du président Abdullah Gül.

Ce dernier a le choix de renvoyer le tout ou une partie au parlement ou alors de proposer un référendum pour laisser le peuple choisir de son destin.

C’est cette dernière solution qui semble la plus probable. Le président pendra environ 7 à 10 jours avant de se prononcer sur la question.

Surement le temps pour les parlementaires de se prendre quelques jours de repos après ces très longues journées passées au parlement pour débattre de cet amendement qui fera parler de lui encore pendant très longtemps qu’il passe ou non au référendum.

D’après les sondages effectués jusqu’a maintenant, le peuple turc répondra positivement à ce changement à hauteur d’environ 60% de la population.

La durée minimum de réflexion après la soumission du président à l’option du référendum est de 2 mois.

Donc si référendum il y à, il se réalisera surement vers la fin juillet début août 2010.

Et vous qu’en pensez vous?

Share

La Turquie veut réviser sa constitution pour être encore plus démocratique

Le gouvernement turc va réviser sa constitution pour la rendre “plus démocratique” en vue de renforcer sa demande d’adhésion à l’Union européenne, a annoncé lundi le porte-parole du gouvernement Cemil Cicek.

Le vice-Premier ministre Cemil Cicek a expliqué que le gouvernement voulait “élever le niveau démocratique” du pays, estimant qu’une révision de sa constitution, héritée du coup d’Etat de 1980, devrait permettre de renforcer sa demande d’adhésion.

Le gouvernement Erdogan devrait solliciter le soutien des partis d’opposition lundi.

En cas d’échec au parlement, le gouvernement soumettra sa réforme à référendum.

Share
Mert 22 mars 2010 Politique No Comments >> Mots clés: , , , , , ,

Le gouvernement veut réviser la Constitution

Premier ministre Turc, RECEP TAYYIP ERDOGAN

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé dimanche que la Constitution serait mise aux normes européennes.

Cette annonce intervient alors que le pays traverse une crise provoquée par un présumé complot militaire visant le gouvernement en 2003.

Il ne s’agira pas d’une révision de fond en comble du texte mais d’amender certains articles comme celui sur l’interdiction des partis politiques et le fonctionnement de la justice a déclaré M. Erdogan.

>> Lire la suite

Share

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum