Accueil » Pétrole » Recent Articles:

La stratégie énergétique de la Turquie en question

La Turquie, en pleine expansion économique, doit rapidement trouver une solution à l’augmentation de sa consommation d’énergie.

Des experts préconisent une diversification des sources d’approvisionnement et une meilleure exploitation des énergies renouvelables.

La demande mondiale en énergie s’accroit de 2,4 % chaque année selon une étude de l’association des industriels de l’énergie hydroélectrique (HESIAD).

Alors que pour les pays en voie de développement l’augmentation tourne autour de 4 %, en Turquie elle atteint 6 à 8 % par an, un des taux les plus importants dans le monde.

Une déclaration faite par le ministre des Finances, Mehmet Simsek, sur la facture énergétique du pays devrait tirer la sonnette d’alarme.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 15 avril 2011 Économie No Comments >> Mots clés: ,

Le bore, pétrole du futur

Cette substance chimique est actuellement utilisée au Japon pour refroidir les réacteurs nucléaires de Fukushima.

Le borax, minerai dont elle est issue, fait le bonheur de la Turquie, premier producteur mondial.

Avant Fukushima, rares étaient les personnes à avoir entendu parler du bore. Ce dérivé chimique, issu d’un minerai appelé borax, était jusqu’ici le domaine réservé des professionnels du nucléaire et des chimistes.

La catastrophe nucléaire japonaise le met aujourd’hui sous les feux des projecteurs. Car le bore est un élément clé dans le fonctionnement de toute centrale nucléaire.

«Dans le réacteur nucléaire, quand le noyau d’un atome d’uranium est attaqué par un neutron, ce noyau subit une fission. Celle-ci entraîne la production d’autres neutrons qui iront heurter d’autre noyau d’uranium. Cette réaction en chaîne entraîne une grande production d’énergie thermique qui explique la production d’électricité», explique Bernd Gramshow, spécialiste du nucléaire civile au CNRS. «Si l’on veut stopper ou freiner la réaction, il faut réduire la quantité de neutron. C’est la que le bore intervient car c’est un absorbeur de neutron».

>> Lire la suite

Share
Ramazan 30 mars 2011 Économie No Comments >> Mots clés: , , , ,

Les développements dans le monde arabe causent les flambées du prix du pétrole

La vague de contestation populaire dans le monde arabe provoque une flambée du prix du pétrole dans les marchés internationaux.

En raison du chaos qui règne en Afrique du nord et au Moyen-Orient, deux régions réalisant 70% de la production pétrolière du monde, le prix du pétrole par baril s’est élevé à 120 dollars, le plus haut niveau de ces trois dernières années.

Les soulèvements populaires secouant les régimes autocrates de l’Afrique du nord jusqu’à la mer Caspienne ont provoqué un tsunami sur les marchés internationaux.

La plus grande crainte est incontestablement de voir les révoltes similaires gronder également en Arabie saoudite.

Cette dernière est le plus grand exportateur de pétrole à l’échelle mondiale.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 24 février 2011 Économie No Comments >> Mots clés: ,

Pétrole en échange de logements

Le chef d’Etat vénézuélien Hugo Chavez a réitéré son appel à des logements dans l’urgence et la Turquie à répondu présent.

La Turquie et le Venezuela travaillent sur un accord de « pétrole en échange de logements ».

Le ministre de l’Energie et des Ressources naturelles Taner Yıldız effectue des prises de contact à cette fin dans la capitale vénézuélienne Caracas.

“Nous avons besoin de deux millions de logements. Nous attendons TOKI dans l’urgence au Venezuela. Nous attendons que vous fassiez affaires au plus tôt avec les bons entrepreneurs que vous choisirez” a dit M. Chavez.

Le ministre de l’Energie, Taner Yıldız, a informé que la proposition avait été formulée de la part du Venezuela qui avait proposé à la Turquie de construire des logements pour les sinistrés des inondations à Caracas.

>> Lire la suite

Share

Une compagnie turque découvre du pétrole en Libye

La Compagnie nationale du pétrole libyen (NOC) a déclaré, lundi 2 janvier, dans un communiqué, que la Turkish Petroleum Company Overseas (TPOC), détenue par TPAO, la société pétrolière et de gaz de la Turquie, a fait une découverte de pétrole sur la zone 147 d’une concession qui lui a été décernée en 2005.

Les tests ont montré un débit de 685 barils par jour (bpj). TPOC détient une participation de 9,7% dans la concession, tandis que la NOC détient les 90,3% restant.

A noter que plus de 50 compagnies pétrolières internationales opèrent en Libye en collaboration avec les filiales de la National Oil Corporation libyenne (NOC).

>> Lire la suite

Share

Premier oléoduc russo-chinois

L’acheminement du pétrole de la Russie à la Chine a commencé hier via le premier oléoduc russo-chinois.

Cet oléoduc qui relie l’est de la Sibérie à la ville chinoise de Daqing au nord-est du pays assurera l’augmentation à toute vitesse du commerce pétrolier entre les deux pays.

Avant la mise en service de cet oléoduc, la Russie exportait du pétrole en Russie via les lignes ferroviaires.

Lorsque cet oléoduc dont une partie de 2.757 km est opérationnelle actuellement sera complètement achevé en 2013, il deviendra le plus long oléoduc du monde avec ses 4.070 km de long.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 3 janvier 2011 Asie, En bref No Comments >> Mots clés: , ,

Irak/Turquie: l’accord sur le transit de pétrole va être prolongé de 12 ans

L’Irak et la Turquie ont signé un accord préliminaire sur la prolongation pour une durée de 12 ans du contrat liant les deux pays pour l’acheminement de pétrole irakien vers les marchés mondiaux, a annoncé jeudi le ministère irakien du Pétrole.

Le document a été signé mercredi par le vice-ministre irakien du Pétrole Abdoul Karim Louaibi et le sous-secrétaire adjoint du ministère turc de l’Energie Yusuf Yazar.

“Nous espérons que le ministre irakien du Pétrole (Hussein Chahristani) et le ministre turc de l’Energie (Taner Yildiz) effectueront dans les prochains jours la signature finale” de l’accord, a indiqué dans un communiqué Assim Jihad, porte-parole du ministère.

Ankara et Bagdad négociaient depuis plusieurs mois le renouvellement de cet accord, qui a expiré fin mars, avait indiqué M. Yildiz en mars, cité par l’agence de presse Anatolie.

>> Lire la suite

Share

La Corée du Sud a présenté une offre pour la construction d’une central nucléaire en Turquie

Après la Russie, une offre pour la construction d’une centrale nucléaire a aussi été présentée par la Corée du Sud.

Le ministre de l’Energie et des Ressources naturelles Taner Yıldız a déclaré qu’ils étudiaient la proposition sur la centrale nucléaire de la Corée du Sud.

Un autre titre important à l’ordre du jour de l’énergie est le pétrole.

Les explorations lancées en Mer noire s’approche de la fin.

La Turquie a entamé les travaux sur le pétrole en Mer noire, qui semblent être prometteur, en coopération avec la compagnie Exxon Mobil.

La compagnie a réalisé des investissements considérables pour l’exploitation en Mer noire.

>> Lire la suite

Share

Vers la construction Turco-Russe d’une raffinerie de pétrole à Ceyhan

La Russie et la Turquie envisagent la possibilité de construire une raffinerie de pétrole dans la ville de Ceyhan, dans le cadre du projet d’oléoduc transanatolien Samsun-Ceyhan, a déclaré mercredi à Ankara le président russe Dmitri Medvedev.

Evoquant l’oléoduc Samsun-Ceyhan, M. Medvedev a annoncé que les parties s’étaient accordées sur “son développement avec la possibilité de construire une raffinerie de pétrole à Ceyhan et peut-être la vente conjointe du produit fini”.

>> Lire la suite

Share

L’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC) coute cher a la Turquie

La Turquie se plaint que l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC), lui fait perdre de l’argent. Le manque à gagner de Botas International Limited (BIL), la compagnie nationale qui exploite le tronçon turc du pipeline, a atteint 208 M $ (254 M€) en trois ans, selon le ministère turc de l’énergie.

Cette perte est dûe à la fois à des difficultés de fonctionnement et à une sous-utilisation du BTC qui achemine le pétrole de la mer Caspienne vers la Méditerranée et les marchés européens.

Pays de transit, la Turquie devrait recevoir 170 M $ (126 M€) de redevances annuelles pour le passage du pétrole sur son territoire.

Mais depuis sa mise en service en 2006, l’utilisation de l’oléoduc a varié de 57 à 79% de sa capacité totale, entraînant une perte pour la Turquie estimée à 165 M $ (122 M€).

Share

La plateforme norvégienne Leiv Eriksson est utilisée pour les forages en mer Noire

Pauvre en hydrocarbures mais de plus en plus gourmande en énergie, la Turquie, qui importe 90% de son pétrole, place ses espoirs dans les profondeurs de la mer Noire.

Le directeur de la Compagnie pétrolière turque (TPAO) Mehmet Uysal, a déclaré, le 16 mars 2010, que le pétrole de la mer Noire pourrait couvrir les besoins énergétiques de la Turquie pour les quarante ans à venir.

Les réserves off shore dans cette zone sont évaluées à 10 milliards de barils, selon la TPAO. Associée à Petrobras, la compagnie brésilienne, TPAO a démarré les explorations en février 2010.

La plateforme pétrolière qui est utilisée pour ces travaux a franchi le détroit du Bosphore en janvier 2010. Le géant américain Exxon se joindra aux recherches en 2011 et fait actuellement construire en Corée du sud un navire de forage spécial.

Share

La Turquie veut renouveler un accord sur le transit de pétrole irakien

La Turquie souhaite prolonger de 20 ans un accord sur l’acheminement de pétrole irakien vers les marchés mondiaux, a affirmé mardi le ministre turc de l’Energie Taner Yildiz.

Ankara et Bagdad sont en négociation pour le renouvellement de l’accord, qui expire à la fin du mois, a indiqué M. Yildiz lors d’une conférence.

Le ministre, cité par l’agence de presse Anatolie, a espéré aboutir à “un accord d’une durée de 15-20 ans”.

Un oléoduc long de 970 km relie la région pétrolifère de Kirkouk, dans le nord de l’Irak, au terminal turc de Ceyhan (sur la Méditerranée), où le pétrole est embarqué sur des tankers à destination des marchés mondiaux.

Le double conduit, inauguré en 1976, a transporté 167,7 millions de barrils en 2009, selon des statistiques turques.

Share
Ramazan 17 mars 2010 Économie No Comments >> Mots clés: , , , ,

Téléconférence entre Ankara et Saint-Pétersbourg

Téléconférence entre Erdogan, Poutine et Berlusconi

Téléconférence entre Erdogan, Poutine et Berlusconi le 22 octobre 2009

Aujourd’hui le premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan, s’est entretenu en téléconférence avec Vladimir Poutine et Silvio Berlusconi qui se trouvaient à Saint-Pétersbourg en Russie.

Dans une ambiance très détendue, ils ont évoqué les questions énergétiques communes, notamment du projet d’oléoduc entre Samsun-Ceyhan en Turquie, ce qui permettra d’éviter de passer par le Bosphore et la mère Égée et ainsi ne plus craindre de catastrophe écologique aux alentours d’Istanbul.

Ils ont également fait allusions au football et notamment au magnifique but vainqueur marqué par le turc Gökdeniz avec l’équipe de Rubin kazan (équipe de football Russe) à Barcelone match de la ligue des champions cette semaine.

Share

Login