Accueil » Parti de la justice et du développement (AKP) » Recent Articles:

L’ex-chef de l’armée incarcéré pour une tentative de putsch contre le gouvernement de Turquie

L’ex-chef d’état-major des armées turques, le général retraité Ilker Basbug, a été placé en détention préventive tôt vendredi pour avoir dirigé une «organisation terroriste» et avoir voulu renverser le gouvernement islamo-conservateur, a rapporté l’agence Anatolie.

«Le 26ème chef d’état-major de la République turque a malheureusement été placé en détention préventive pour avoir appartenu et dirigé une organisation terroriste et avoir tenté de renverser le gouvernement», a déclaré Me Ilkay Sezer, l’avocat du militaire, cité par Anatolie.

Plusieurs dizaines d’officiers «en activité ou à la retraite» ont été emprisonnés au cours des dernières années dans le cadre de plusieurs enquêtes sur des complots supposés visant le gouvernement, mais il s’agit de la première arrestation d’un ancien numéro un de l’armée.

>> Lire la suite

Share

Victoire de l’AKP en Turquie aux élections législatives de 2011

Les résultats quasiment définitifs des élections législatives en Turquie donnent une majorité absolue au parti conservateur AKP du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

L’AKP au pouvoir est crédité de 49,9% des suffrages. Selon ces projections, il devrait réunir 326 sièges.

Aux précédentes élections de 2007, l’AKP, libéral au plan économique et conservateur sur les questions de société, avait recueilli 46,5% des voix et 331 élus.

Les conservateurs vont donc devoir passer des alliances avec d’autres formations politiques pour mettre en oeuvre leur projet de réforme de la loi fondamentale rédigée il y a près de 30 ans lors de la période militaire.

>> Lire la suite

Share

Porté par ses succès économiques, l’AKP est crédité d’une large avance dans les sondages

La Turquie vote, le 12 juin, pour renouveler les 550 députés de son Assemblée nationale.

Le scrutin est donné comme bouclé : crédité d’une large avance dans les sondages, le Parti de la justice et du développement (Adalet ve Kalkinma Partisi, AKP), au pouvoir depuis 2002, devrait à nouveau remporter une large victoire électorale.

L’inconnue porte sur l’ampleur de cette victoire et sur ses conséquences.

Porté par ses succès économiques, l’AKP a jusqu’ici rallié à sa cause une audience disparate autour de l’idée d’approfondissement démocratique.

Mais le blocage de l’alternance, dans un contexte de tensions régionales croissantes, entraîne aujourd’hui quelques interrogations sur l’avenir du régime turc.

>> Lire la suite

Share

La Turquie un exemple de réussite ou modèle d’inspiration

Premier ministre Turc, RECEP TAYYIP ERDOGAN

Quand la plupart des leaders du Moyen-Orient tombent en disgrâce, l’un d’eux renforce sa popularité : c’est le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2003, et qui briguera surement un troisième mandat en juin.

Dans un paysage de régimes autoritaires et décrépits, la Turquie montre un visage moderne, propre à séduire les peuples arabes en quête d’exemple.

Ankara s’est projeté sur la région avec un appétit non dissimulé, redevenant, en quelques années, une puissance économique, culturelle et politique dominante, diffusant ses séries télévisées autant que sa vision du monde.

L’exemple, c’est la Turquie estampillée AKP (Parti de la justice et du développement), qui s’est imposée, en une décennie, comme un pays stable, capable de conjuguer les aspirations conservatrices de l’électorat avec la démocratie et l’économie de marché.

M. Erdogan a dépensé plus d’énergie à libéraliser l’économie qu’à islamiser la société turque. En huit ans, le produit intérieur brut (PIB) annuel par habitant a plus que triplé, à 11 000 dollars (8 180 euros). En Egypte, il est le même qu’il y a vingt ans.

>> Lire la suite

Share

Bülent Arınç : Ce sont les réalités en Turquie

Le ministre d’Etat et vice-premier ministre Bülent Arınç a précise que le Produit National Brut approchait d’un trillion de dollars, que le revenu par personne se multipliait et que l’exportation avait dépassé les 100 milliards de dollars.

“La connaissance de ces informations ne signifie pas être du Parti de la justice et du développement, AKP. Ce sont les réalités en Turquie” a ajouté M. Arınç.

Effectuant des prises de contact à Hatay, Bülent Arınç a indiqué que les richesses touristiques de la Turquie n’étaient pas limitées seulement à la mer, le sable et le soleil, ajoutant que le pays occupait une bonne position dans le tourisme religieux.

M. Arınç a souligné que la Turquie se développait et grandissait de jour en jour.

>> Lire la suite

Share

Des généraux suspendus par l’autorité civile

Le gouvernement turc a suspendu trois généraux de haut rang soupçonnés d’être impliqués dans un complot présumé en 2003, une décision qui constitue, selon la presse, un nouvel épisode dans le bras de fer entre l’autorité civile et militaire.

C’est la première fois en Turquie que l’autorité civile suspend des généraux.

Les trois officiers, deux généraux de la gendarmerie –corps d’armée en Turquie– et un amiral, sont cités dans l’acte d’accusation d’une tentative de coup d’Etat contre le gouvernement du Parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste) parmi près de 200 autres militaires. Leur procès doit commencer le 16 décembre.

Ils ont été démis lundi de leurs fonctions sur ordre du ministre de l’Intérieur, dont dépend la gendarmerie, et de celui de la Défense, rapportent les journaux.

>> Lire la suite

Share

Le référendum place l’AKP en position idéale pour 2011

La nette victoire du “oui” au référendum sur une série d’amendements à la constitution place l’AKP, le parti du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, en position idéale pour obtenir un troisième mandat lors des prochaines législatives.

D’après les médias, le “oui” l’a emporté par 58% des voix contre 42% et le taux de participation s’est élevé à 77% des quelque 50 millions d’électeurs inscrits. Les résultats officiels doivent être annoncés dans la journée.

Les élections législatives doivent avoir lieu au plus tard en juillet 2011.

Le référendum portait sur un ensemble de 26 points très divers, parmi lesquels une réorganisation de l’appareil judiciaire, bastion du camp laïc, a priori hostile à l’AKP (Parti de la Justice et du Développement), d’inspiration islamique, arrivé au pouvoir en 2002.

>> Lire la suite

Share

Référendum sur la révision de la constitution turque : le “oui” l’emporte

Près de 58% des électeurs turcs ont dit “oui” aujourd’hui à une révision de la Constitution qui apportera davantage de démocratie en Turquie.

Cette consultation était un baromètre pour la santé politique du parti gouvernemental de la Justice et du développement (AKP) du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, à moins d’un an des élections législatives de l’été 2011.

L’AKP, au pouvoir depuis 2002 et qui n’a perdu aucun scrutin depuis, soutient des réformes libérales.

L’AKP, assure que cette réforme renforce la démocratie en Turquie et constitue un atout pour sa candidature à l’Union européenne.

Saluée par les 27 comme “un pas dans la bonne direction”, la révision limite les prérogatives de la justice militaire et modifie, au profit du pouvoir, la structure de deux instances judiciaires, bastions de la laïcité et adversaires du gouvernement : la Cour constitutionnelle et le Conseil supérieur de la magistrature (HSYK) qui nomme juges et procureurs.

>> Lire la suite

Share

La Turquie trace sa voie vers plus de démocratie

Dimanche 12 septembre, les Turcs se prononceront par référendum sur une série d’amendements visant à réviser la Constitution dans un sens plus démocratique.

Une réforme considérée comme un test de confiance pour le parti au pouvoir

Des partisans de du premier ministre Erdogan sont venues manifester leur soutien au changement constitutionnel lors d’un meeting le 29 août 2010 à Ankara (AFP Adem ALTAN).

Cem Yilmaz a « le cœur léger ». Trente ans après le coup d’État militaire du 12 septembre 1980, ce militant de gauche, d’origine kurde, torturé quotidiennement durant ses trois années passées en prison, de 1980 à 1983, avoue avoir eu un « coup de chance ». « J’ai eu une occasion rare de prendre une revanche sur les généraux », reconnaît ce producteur de musique.

>> Lire la suite

Share

Roms de Turquie “Un projet unique en Europe”

Alors qu’en France les expulsions des Roms ont commencé, les Roms de Turquie connaissent depuis un an une importante politique de réhabilitation, à travers l’accès au logement, au travail et à l’éducation.

Le projet d’”Ouverture rom” a également interdit les expulsions des Roms de Turquie et prévoit la constitution d’un centre de recherche universitaire dédié aux Roms.

Depuis jeudi les Roms, dont 40 camps ont été démantelés après le «discours de Grenoble» de Nicolas Sarkozy, ont commencé à être reconduits en Roumanie sur la base du volontariat.

En Turquie, c’est à la Mecque que les Roms ont eu l’occasion de se rendre la semaine dernière, mais dans le cadre du projet d’«Ouverture rom» que le gouvernement a mis en place depuis un an.

>> Lire la suite

Share

Medvedev est arrivé en Turquie

En tant que deux puissances eurasiatiques, la Russie et la Turquie peuvent apporter une importante contribution à la garantie de la sécurité régionale et internationale, a estimé mardi Hüseyin Çelik, vice-président du Parti de la justice et du développement (AKP), au pouvoir en Turquie.

“Nos pays ont bien des intérêts communs et des domaines dans lesquels conjuguer leurs efforts. Agissant de concert, la Russie et la Turquie peuvent largement contribuer à garantir la paix et la stabilité dans la région et le monde”, a déclaré l’homme politique turc dans une interview à RIA Novosti à la veille de la visite officielle à Ankara du président russe Dmitri Medvedev.

Selon M.Çelik, la participation de la Turquie à l’Otan ne crée pas d’obstacles au développement de la coopération entre Ankara et Moscou pour garantir la sécurité régionale.

>> Lire la suite

Share

Login