Accueil » Oléoduc » Recent Articles:

Un objectif de plus de 10 milliards de dollars avec le Kazakhstan

La Turquie et le Kazakhstan prévoient d’augmenter leur volume de commerce à plus de 10 milliards de dollars.

Le vice-ministre kazakh des Affaires étrangères, Kayrat Saribay a affirmé dans son communiqué destiné aux journalistes que le volume commercial turco-kazakh dépasserait dans un avenir proche la barre de 10 milliards de dollars.

 » Malgré la crise financière mondiale, nous pouvons dépasser notre objectif estimé à 10 milliards de dollars.

Grâce à l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, plus de pétrole sera acheminé en Turquie, ce qui assurera également l’augmentation du volume du commerce avec la Turquie.

La ligne ferroviaire Turquie-Géorgie-Kazakhstan jouera également un rôle important dans le commerce turco-kazakh  » a indiqué M. Saribay.

Ramazan 28 décembre 2010 Économie No Comments >> Mots clés: ,

Irak/Turquie: l’accord sur le transit de pétrole va être prolongé de 12 ans

L’Irak et la Turquie ont signé un accord préliminaire sur la prolongation pour une durée de 12 ans du contrat liant les deux pays pour l’acheminement de pétrole irakien vers les marchés mondiaux, a annoncé jeudi le ministère irakien du Pétrole.

Le document a été signé mercredi par le vice-ministre irakien du Pétrole Abdoul Karim Louaibi et le sous-secrétaire adjoint du ministère turc de l’Energie Yusuf Yazar.

« Nous espérons que le ministre irakien du Pétrole (Hussein Chahristani) et le ministre turc de l’Energie (Taner Yildiz) effectueront dans les prochains jours la signature finale » de l’accord, a indiqué dans un communiqué Assim Jihad, porte-parole du ministère.

Ankara et Bagdad négociaient depuis plusieurs mois le renouvellement de cet accord, qui a expiré fin mars, avait indiqué M. Yildiz en mars, cité par l’agence de presse Anatolie.

>> Lire la suite

L’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC) coute cher a la Turquie

La Turquie se plaint que l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC), lui fait perdre de l’argent. Le manque à gagner de Botas International Limited (BIL), la compagnie nationale qui exploite le tronçon turc du pipeline, a atteint 208 M $ (254 M€) en trois ans, selon le ministère turc de l’énergie.

Cette perte est dûe à la fois à des difficultés de fonctionnement et à une sous-utilisation du BTC qui achemine le pétrole de la mer Caspienne vers la Méditerranée et les marchés européens.

Pays de transit, la Turquie devrait recevoir 170 M $ (126 M€) de redevances annuelles pour le passage du pétrole sur son territoire.

Mais depuis sa mise en service en 2006, l’utilisation de l’oléoduc a varié de 57 à 79% de sa capacité totale, entraînant une perte pour la Turquie estimée à 165 M $ (122 M€).

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app