Accueil » Nucléaire iranien » Recent Articles:

L’Iran insiste sur l’échange de son uranium via la Turquie

Téhéran veut que l’échange de son uranium enrichi à 3,5% contre du combustible nucléaire enrichi à 20% soit effectué sur le territoire turc et se dit prêt à négocier aussi bien avec le Groupe de Vienne qu’avec les six médiateurs internationaux, a annoncé à RIA Novosti l’ambassadeur d’Iran à Moscou, Mahmoud Reda Sajjadi.

En mai 2010, l’Iran a conclu avec la Turquie et le Brésil un accord prévoyant l’échange de 1.200 kg d’uranium faiblement enrichi contre le combustible nucléaire destiné au réacteur de recherche de Téhéran.

L’échange devait avoir lieu sur le territoire turc. Cet accord a été rejeté par la communauté internationale au motif qu’aucun des six pays médiateurs internationaux sur le dossier nucléaire iranien (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine et Allemagne) n’était associé à l’opération.

>> Lire la suite

Share

Sarkozy veut multiplier les sanctions contre l’Iran

Nicolas Sarkozy

Le président français Nicolas Sarkozy a implicitement critiqué la politique appliquée par les Etats-Unis dans les entretiens de paix entre la Palestine et Israël.

Président en exercice du G-8 et du G-20, le chef d’Etat français a indiqué que la France proposerait plus tard l’organisation d’une conférence internationale à titre politique pour l’Etat palestinien.

Critiquant implicitement l’approche de l’administration Obama à cette issue, Sarkozy a relevé que si les problèmes politiques étaient abordés sans l’Europe, aucun progrès ne serait connu.

Notant que la crise au Liban avait servi aux extrémistes et qu’elle avait éloigné le public mondial de plusieurs sujets comme notamment le désarmement nucléaire de l’Iran, Sarkozy a estimé que le Liban était la victime de l’arrêt des pourparlers israélo-palestiniens.

Sarkozy a ajouté qu’il fallait multiplier les sanctions contre l’Iran.

Share
Ramazan 24 janvier 2011 En bref, Moyen-Orient No Comments >> Mots clés: , ,

La Turquie continuera d’oeuvre pour une solution au problème nucléaire iranien

La Turquie s’est déclarée samedi être prêt à contribuer à une résolution pacifique du problème nucléaire iranien.

Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères Selçuk Ünal a tenu ces propos au terme des négociations entre les six puissances mondiales et l’Iran sur le programme nucléaire iranien à Istanbul.

Les discussions entre l’Iran et les six puissances (cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus l’Allemagne), n’on pas fait de progrès.

“Nous sommes heureux que les deux parties ont laissé la porté ouvrete pour de nouvelles discussions”, a dit le porte-parole.

“Nous avons défendu que le problème nucléaire iranien devrait être résolu par les moyens diplomatiques depuis le début”, a rappelé Unal.

Share
Ramazan 24 janvier 2011 En bref, Moyen-Orient No Comments >> Mots clés: , ,

De nouvelles sanctions ne semblent pas être à l’ordre du jour pour l’Iran

Les discussions d’Istanbul sur le programme nucléaire iranien, qui se sont conclues sur un échec, ont suscité des interprétations différentes.

Certains diplomates faisant part de nouvelles sanctions contre l’Iran, d’autres estiment que les sanctions déjà en vigueur seront suivies avec plus de vigilance.

Un diplomate américain de haut rang, prenant part aux discussions entre le groupe 5+1 et l’Iran à Istanbul, a souligné leur souhait de trouver une solution par la voie diplomatique, mais que sa concrétisation “était du ressort de l’Iran”.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 23 janvier 2011 Monde, Moyen-Orient No Comments >> Mots clés: ,

Les négociations nucléaires entre l’Iran et l’Occident ont commencé au Palais Çırağan à Istanbul

Les négociations nucléaires entre l’Iran et l’Occident ont commencé au Palais Çırağan.

Les pourparlers d’Istanbul sont qualifiés d’opportunité historique.

Istanbul accueille pendant deux jours les pourparlers sur le programme nucléaire de Téhéran, entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, l’Allemagne et l’Iran.

Le groupe de réflexion mondialement célèbre, Stratfor, a publié un article intitulé “Le rôle de la Turquie dans les pourparlers avec l’Iran”. Cet article met en évidence la politique extérieure active menée par la Turquie ces derniers temps, qui en a fait un pays important non seulement dans sa région mais également sur l’arène mondiale.

Le fondateur de Stratfor et spécialiste en diplomatie de renom international, George Friedman, est l’auteur de cet article qui souligne qu’il est très important que la Turquie joue un rôle conciliant dans les tensions entre l’Occident et les pays régionaux, pour la paix mondiale.

>> Lire la suite

Share

Reprise des pourparlers nucléaires des “Six” avec l’Iran à Istanbul

Les “Six” et l’Iran se retrouvent ce vendredi à Istanbul pour discuter du programme nucléaire controversé de Téhéran. Les six grandes puissances n’attendent pas d’avancée majeure des nouvelles négociations, qui auront lieu ce vendredi et samedi à Istanbul.

Tout juste le groupe des Six – Allemagne, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine, Etats-Unis – espère-t-il établir un calendrier pour de nouveaux pourparlers, qui ont repris le mois dernier à Genève après plus d’un an d’interruption des contacts.

L’exercice conduit par la cheffe de la diplomatie européenne Catherine Ashton au nom des “Six” et le responsable de la délégation iranienne, Saïd Jalili, s’annonce délicat. Téhéran a d’ores et déjà fermement réitéré qu’il n’était pas question à Istanbul de faire le procès de ses activités nucléaires.

“Nous n’attendons pas d’avancée majeure, mais nous voulons voir émerger un processus constructif qui (…) amène l’Iran à collaborer avec la communauté internationale dans un processus crédible et à répondre aux inquiétudes de la communauté internationale sur son programme nucléaire”, a expliqué le porte-parole du département d’Etat américain.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 21 janvier 2011 Monde No Comments >> Mots clés: , , ,

L’Iran souhaite dresser une feuille de route au cours des entretiens sur le nucléaire à Istanbul

Le représentant permanent de la République islamique d’Iran auprès des Nations Unies, l’ambassadeur Mohammad Khazaï, a indiqué leur souhait de dresser une feuille de route au cours des entretiens sur le nucléaire à Istanbul. « Ce ne pas pour gagner du temps, mais pour l’établissement réciproque de la confiance ».

L’ambassadeur Khazaï a fait des déclarations et répondu aux questions d’un groupe de journalistes au sein des Nations Unies à la veille des négociations entre le groupe 5+1, les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité, plus d’Allemagne, qui auront lieu les 21-22 janvier à Istanbul.

Khazaï indiqué attendre que les entretiens d’Istanbul puissent “être une plate-forme politique, une feuille de route” ainsi que l’Iran avait remis “un paquet d’envergure” à la partie adversaire avant les négociations, mais que la discussion sur la production de l’énergie nucléaire n’était ouverte en aucune façon aux débats.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 19 janvier 2011 Monde No Comments >> Mots clés: , , ,

Israël aurait testé le virus informatique Stuxnet

Les services du renseignement israéliens et américains ont collaboré au développement du virus informatique Stuxnet destiné à saboter le programme nucléaire iranien, rapporte, dimanche 16 janvier, le New York Times.

Israël a testé l’efficacité du virus, qui a apparemment arrêté un cinquième des centrifugeuses iraniennes en novembre et a retardé la capacité de l’Iran de fabriquer ses premières armes nucléaires, selon des experts militaires et du renseignement cités par le quotidien américain.

Le test a eu lieu dans le complexe nucléaire de Dimona, situé dans le désert du Neguev, qui abrite le programme non déclaré d’armements nucléaires israélien, poursuit le journal.

Selon les sources citées, Israël a fait fonctionner des centrifugeuses quasiment identiques à celles utilisées sur le site iranien de Natanz, où les scientifiques iraniens tentent d’enrichir de l’uranium.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 17 janvier 2011 Monde No Comments >> Mots clés: , , ,

Catherine Ashton à Istanbul “pour discuter de la question du nucléaire” iranien

Le chef de la diplomatie de l’UE, Catherine Ashton, intermédiaire des grandes puissances sur le nucléaire iranien, a affirmé jeudi à Istanbul que ce dossier serait bien abordé au cours de la réunion la semaine prochaine dans cette ville, malgré l’opposition de Téhéran.

“Pour moi il est très clair que nous venons pour discuter de la question du nucléaire et que c’est ce que nous allons faire”, a déclaré Mme Ashton à la presse à l’issue d’une réunion avec le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu.

Interrogée sur ses attentes avant cette réunion, Mme Ashton a affirmé que “l’objectif était à présent de chercher des moyens tangibles et crédibles de faire avancer” le dossier.

Les représentants du groupe dit 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine ainsi que l’Allemagne) et de l’Iran doivent se réunir les 21 et 22 janvier à Istanbul.

>> Lire la suite

Share

Téhéran: “Istanbul est la dernière chance pour les occidentaux”

Le groupe 5+1, composé de cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies (les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France et la Grande-Bretagne) et de l’Allemagne, vont commencer les négociations avec l’Iran, le 21 janvier à Istanbul.

Téhéran a fait une déclaration juste avant cette rencontre que le programme nucléaire iranien, débattu depuis longtemps, allait être pris en main.

Le représentant iranien au près de l’Agence internationale de l’énergie atomique Ali Asghar Soltanieh a précisé que son pays avait la capacité de produire son propre combustible nucléaire et qu’il n’allait pas continuer les négociations si la réunion d’Istanbul ne donnait aucun résultat.

“Car les barres de combustible peuvent être produites par le réacteur de recherche à Téhéran, le parlement peut ne pas permettre la poursuite des négociations et le transport d’uranium en dehors du pays. C’est la raison pour laquelle la réunion d’Istanbul peut être la dernière chance pour les Occidentaux” a ajouté Ali Asghar Soltanieh .

>> Lire la suite

Share
Ramazan 12 janvier 2011 Monde No Comments >> Mots clés: , ,

Date fixée pour la poursuite des négociations sur le programme nucléaire iranien à Istanbul

La haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Mme Catherine Ashton a annoncé la tenue des négociations sur le nucléaire iranien avec l’Iran, le 20 janvier, qui devront durer 1,5 à deux jours à Istanbul.

Dans une déclaration faite à l’issue de son entretien avec le ministre hongrois des Affaires étrangères Janos Martonyi, dont le pays assume la présidence tournante de l’UE, Mme Catherine Ashton a indiqué que l’inspection des installations nucléaire était du ressort de l’Agence internationale de l’Energie atomique, son souhait que l’Iran permettent la poursuite des travaux en autorisant l’Agence à ce rendre dans ce pays.

L’Iran avait adressé des lettres d’invitation à certains pays, dont à la Turquie, pour une visite de ses installations nucléaires.

Cependant, parmi les pays invités, ne sont pas cités les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne.

>> Lire la suite

Share

Le trafic diplomatique sur le nucléaire iranien se poursuit

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu recevra l’adjoint du négociateur en chef du dossier nucléaire iranien, Saïd Jalili.

Le point actuel des négociations sur le nucléaire sera évalué au cours de l’entretien qui sera réalisé à Ankara.

Le groupe des 5+1 composé des cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, plus de l’Allemagne, avaient rencontré l’Iran les 6 et 7 décembre à Genève.

Il avait été décidé de réaliser la prochaine rencontre un mois après en Turquie.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 19 décembre 2010 Monde No Comments >> Mots clés: , , ,

Nouvelles discussions entre l’Iran et six début 2011 en Turquie

Achevant à Genève leurs premières discussions sur le programme nucléaire de l’Iran depuis plus d’un an, Téhéran et les Six (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Grande-Bretagne et Allemagne) sont convenus mardi de tenir une nouvelle phase de pourparlers début 2011 en Turquie.

La réunion de Genève, débutée lundi, n’a pas permis d’avancer sur le fond du dossier -la volonté du Conseil de sécurité des Nations unies d’obtenir de Téhéran la suspension de ses activités d’enrichissement d’uranium-, selon des représentants des Six. “En substance, nous n’avons pas avancé”, a confié l’un de ces représentants. “C’était un échange de vues.”

Les délégués iraniens ont en revanche consenti à ce que les exigences des Six soient abordées lors des discussions, ce qui a permis de s’entendre sur une nouvelle phase de pourparlers en Turquie en début d’année prochaine.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 7 décembre 2010 Monde No Comments >> Mots clés: , ,

Moscou veut intégrer Ankara aux négociations sur le nucléaire iranien

La Russie n’exclut pas la participation de la Turquie aux négociations sur l’échange de combustible nucléaire iranien en qualité de médiateur, a déclaré jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

“Cela n’est pas pour demain, nous n’avons pas encore tenu de rencontre préparatoire à ce sujet. Mais à notre avis, il serait utile que la Turquie se joigne aux négociations à une certaine étape”, a indiqué M.Riabkov au journal Rossiïskaïa Gazeta.

Selon lui, il s’agit d’une bonne idée parce que l’Iran a accepté que la Turquie se porte garante de l’accord sur l’échange d’uranium faiblement enrichi (à 3,5%) contre du combustible enrichi à 20% pour le réacteur de recherche de Téhéran que l’Iran, la Turquie et le Brésil ont signé le 17 mai dernier.

L’Iran avait rejeté plus tôt la proposition du Groupe de Vienne (Etats-Unis, France, Russie et AIEA) d’échanger de l’uranium faiblement enrichi iranien sur le territoire d’un pays tiers sous le prétexte qu’il n’avait pas de garanties du respect de cette entente.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 24 septembre 2010 Monde No Comments >> Mots clés: , ,

La Turquie favorable à la vente de carburant à l’Iran

La Turquie est favorable à la vente de carburants à l’Iran par des entreprises turques en dépit des sanctions américaines visant à faire cesser les importations de produits pétroliers raffinés par la République islamique, a déclaré mercredi à Reuters le ministre turc de l’Energie, Taner Yildiz.

Cette déclaration intervient peu avant la reprise, attendue le mois prochain, de discussions entre les puissances mondiales et Téhéran sur le programme nucléaire iranien, soupçonné par Washington de visées militaires.

“Si la préférence du secteur privé va à la vente de ces produits (pétroliers) à l’Iran, nous l’aiderons. La Turquie n’a pas demandé à arrêter le commerce de ces produits avec l’Iran”, a dit Yildiz.

>> Lire la suite

Share

Le président brésilien préconise le dialogue sur le dossier nucléaire iranien

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a déclaré mardi à San Juan, en Argentine, que le dialogue et la négociation, au lieu de sanctions dures, constituent la bonne solution pour sortir de l’impasse le dossier nucléaire iranien.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec la présidente argentine Cristina Kirchner, à l’issue du sommet du Marché commun du Sud (Mercosur) mardi à San Juan, le président Lula a souligné que le dialogue est un moyen efficace pour régler le problème nucléaire iranien.

Mme Kirchner a affirmé que le gouvernement argentin souhaite également voir le problème nucléaire iranien se régler de manière pacifique sous la médiation de la communauté internationale.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 4 août 2010 Monde No Comments >> Mots clés: , ,

L’Iran veut que les prochaines discutions sur son programme nucléaire ai lieux en Turquie

L’Iran a déclaré vendredi être prêt à entamer immédiatement des négociations avec les Etats-Unis, la France et la Russie sur l’échange de combustible nucléaire, affirmant par la même occasion qu’il ne cherchait pas à constituer un stock d’uranium enrichi à 20%.

Cette annonce intervient alors que Washington a décidé d’envoyer des émissaires en Asie, au Proche-Orient et aux Emirats arabes unis pour demander à ses partenaires d’appliquer des sanctions contre l’Iran.

“Nous sommes prêts à commencer des négociations avec l’autre partie dès les prochains jours” sur l’échange du combustible, a dit Ali Akbar Salehi, chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), à l’agence de presse Mehr.

Selon lui, les discussions avec le groupe de Vienne (Etats-Unis, Russie, France) se tiendraient dans la capitale autrichienne, siège de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

>> Lire la suite

Share

Il n’y à pas de crise entre la Turquie et les États-Unis

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a indiqué au sujet du programme nucléaire de l’Iran qu’il n’y a pas de crises entre la Turquie et les Etats-Unis.

Ahmet Davutoğlu a martelé que la Turquie ne voulait pas de puissance nucléaire dans sa région et s’opposait à des sanctions.

Le chef de la diplomatie turque a répondu aux questions sur la politique extérieure de la Turquie lors d’une émission sur une chaîne de télévision privée.

Davutoğlu a abordé la phase qui a suivi le vote négatif de la Turquie aux sanctions contre l’Iran au Conseil de sécurité des Nations unies et a mis en évidence qu’il serait incorrect de qualifier ces développements, d’une crise. “Chaque pas jeté a d’abord été mutuellement consulté” a-t-il dit.

>> Lire la suite

Share

Moscou salue l’ouverture de l’Iran au dialogue sur son programme nucléaire

Moscou salue l’intention de l’Iran de reprendre les négociations avec le Groupe de Vienne (Russie, France, Etats-Unis et AIEA) sur l’échange d’uranium faiblement enrichi contre du combustible nucléaire enrichi à 20% pour le réacteur de recherche de Téhéran, a annoncé mardi le ministère russe des Affaires étrangères.

“Nous saluons cette démarche de Téhéran, car elle permet d’examiner les aspects techniques de l’approvisionnement en combustible du réacteur de recherche sur la base des propositions formulées par toutes les parties intéressées, dont la déclaration tripartite signée le 17 mai par l’Iran, le Brésil et la Turquie”, indique le communiqué de la diplomatie russe.

Selon le document, “ce schéma permettrait de créer une atmosphère propice au règlement de tous les problèmes liés au programme nucléaire iranien et contribuerait à rétablir la confiance dans son caractère exclusivement pacifique”.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 28 juillet 2010 Monde No Comments >> Mots clés: , , ,

La Turquie appliquera les sanctions de l’ONU contre l’Iran, mais pas plus

La Turquie appliquera les sanctions votées par l’ONU contre l’Iran mais pas celles décidées par d’autres pays, a affirmé le ministre turc du Commerce Mehmet Simsek lundi dans le Financial Times, alors que l’Europe vient de prendre des mesures sans précédent contre Téhéran.

“Nous allons pleinement appliquer les résolutions de l’ONU mais en ce qui concerne les demandes de sanctions additionnelles émanant de pays en particulier, nous n’avons pas à le faire”, a déclaré M. Simsek.

“La facilitation du commerce qui n’a pas été interdit par la résolution de l’ONU devrait et va continuer”, a-t-il souligné, faisant référence au vote le 9 juin par le Conseil de sécurité de l’ONU d’un quatrième train de sanctions contre l’Iran pour son refus de suspendre ses activités nucléaires sensibles.

>> Lire la suite

Share

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum