Accueil » MHP » Recent Articles:

Référendum sur la révision de la constitution turque : le “oui” l’emporte

Près de 58% des électeurs turcs ont dit “oui” aujourd’hui à une révision de la Constitution qui apportera davantage de démocratie en Turquie.

Cette consultation était un baromètre pour la santé politique du parti gouvernemental de la Justice et du développement (AKP) du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, à moins d’un an des élections législatives de l’été 2011.

L’AKP, au pouvoir depuis 2002 et qui n’a perdu aucun scrutin depuis, soutient des réformes libérales.

L’AKP, assure que cette réforme renforce la démocratie en Turquie et constitue un atout pour sa candidature à l’Union européenne.

Saluée par les 27 comme “un pas dans la bonne direction”, la révision limite les prérogatives de la justice militaire et modifie, au profit du pouvoir, la structure de deux instances judiciaires, bastions de la laïcité et adversaires du gouvernement : la Cour constitutionnelle et le Conseil supérieur de la magistrature (HSYK) qui nomme juges et procureurs.

>> Lire la suite

Share

Le gouvernement a fait un tour de l’opposition au sujet de l’amendement constitutionnel

Le Parti de la paix et de la démocratie a laissé une porte ouverte en disant: “nous allons mener une opposition constructive”.

Le Parti du mouvement nationaliste a déclaré que des études seraient menées sur le paquet mais s’est dit insistant pour la mise en place d’une commission d’entente.

Le trafic au Parlement a débuté avec la conférence de presse du vice Premier ministre Cemil Çiçek, du garde des sceaux Sadullah Ergin et du vice président de l’AKP Bekir Bozdağ.

Le vice Premier ministre M. Cemil Çiçek a fait savoir pour sa part que la proposition d’amendement serait remise à l’Assemblée jusqu’en fin de mois.

>> Lire la suite

Share

La Turquie veut réviser sa constitution pour être encore plus démocratique

Le gouvernement turc va réviser sa constitution pour la rendre “plus démocratique” en vue de renforcer sa demande d’adhésion à l’Union européenne, a annoncé lundi le porte-parole du gouvernement Cemil Cicek.

Le vice-Premier ministre Cemil Cicek a expliqué que le gouvernement voulait “élever le niveau démocratique” du pays, estimant qu’une révision de sa constitution, héritée du coup d’Etat de 1980, devrait permettre de renforcer sa demande d’adhésion.

Le gouvernement Erdogan devrait solliciter le soutien des partis d’opposition lundi.

En cas d’échec au parlement, le gouvernement soumettra sa réforme à référendum.

Share
Mert 22 mars 2010 Politique No Comments >> Mots clés: , , , , , ,

Le projet d’unité nationale à l’assemblée

Recep Tayyip Erdoğan à l'assemblée nationale le 13 novembre 2009

Recep Tayyip Erdoğan à l'assemblée nationale le 13 novembre 2009

Vendredi 13 novembre, l’Assemblée nationale a concrètement abordé le projet d’unité nationale.

C’est le ministre de l’Intérieur, Beşir Atalay, qui a commencé à expliquer le projet. Il a essentiellement dit que la Turquie avait besoin d’une nouvelle constitution, car l’actuelle est loin des réalités actuelles, et elle n’est pas assez complète au sujet de la démocratie et des droits pour tous les citoyens turcs.

Il a indiquer que la Turquie serait encore plus forte et pourrait mieux envisager de traiter tant de problèmes qui traînent en Turquie depuis trop longtemps, tout en garantissant l’unité nationale, territoriale, une seule langue principale, un seul drapeau et un seul hymne.

Le premier président de parti à donner son point de vue sur la question a été Ahmet Türk, le président du DTP. Il a indiqué qu’il était temps que tous les citoyens de la Turquie, peut importe leurs origines ethniques doivent pouvoir vivre en ayant les mêmes droits que tous les autres citoyens, sans aucune discrimination.

Le président du MHP, Devlet Bahçeli, a lui posé la question de savoir de quoi il est question dans ce projet. Il a indiqué qu’il ne comprenait pas pourquoi le gouvernement s’entête à vouloir changer les choses, et se demande vers où va la Turquie avec un tel projet. Au final, il en ressort qu’il est contre ce projet mais pour une intensification des forces armées contre les terroristes du PKK.

Le président du CHP, Deniz Baykal, et le principal parti d’opposition a fortement critiqué la position du gouvernement AKP. D’après lui le gouvernement cherche à créer des différences entre les ethnies en Turquie et qu’ils prennent pour interlocuteur les terroristes. Il a également signalé qu’il ne voit toujours pas où veut en venir exactement le gouvernement, d’après lui il y a des choses que le gouvernement veut faire en cachant la vérité au peuple Turque.

Après les avoir tous écoutés, le premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, a donné son point de vue. Sa vision de la Turquie dans les prochaines années, ce qu’elle a besoin de changer pour être encore plus forte d’abord dans son pays ensuite dans sa région du monde, puis dans le monde globalement. Pendant ce temps là, le CHP, après avoir sorti des pancartes à l’Assemblée nationale le mardi de la même semaine, a cette fois-ci quitté les rangs de l’assemblée en plein discours du premier ministre. Ce dernier a indiqué que le but est de renforcer la démocratie, de rendre les citoyens égaux avec les droits qui leur son dus et surtout de faire cesser enfin les armes et que tout puisse se débattre au sein de l’Assemblée nationale.

Erdoğan a indiqué que d’après lui, certains politiciens profitent de la situation actuelle (avec les terroristes) pour garder leur place, leur siège de député. Ceci est surtout lancé en direction du MHP qui gagne en voix dès que les terroristes se montrent davantage. Et, il a demandé à Deniz Baykal d’aller voir ce qui se passe dans l’Est et le Sud-Est du pays avant de parler uniquement de ce qu’il voit à la télévision. Erdoğan, a fait savoir qu’il y a énormément de projets qui ont vu le jour dans cette région très longtemps délaissée par Ankara, et qu’il y a encore beaucoup d’autres projets à venir.

Autant dire qu’il va être très difficile au gouvernement AKP de compter sur le CHP et le MHP pour approuver cette démarche de renforcement de la démocratie.

Il reste le DTP qui approuve ce projet, et qui demande au gouvernement de ne pas céder à ceux qui y sont contre.

Rappelons que l’AKP possède 340 sièges à l’Assemblée nationale sur les 550 disponibles, 20 pour le DTP, 98 pour le CHP et 70 pour le MHP.

Share

ÖMER TAŞPINAR à écrit sur l’ouverture démocratique

ÖMER TAŞPINAR, journaliste pour SABAH

ÖMER TAŞPINAR, journaliste pour SABAH

Aujourd’hui j’ai lu un article d’ÖMER TAŞPINAR, un journaliste du journal SABAH, sur l’ouverture démocratique qui se déroule en ce moment en Turquie. Il y explique son point de vue sur la question et notamment sa vision des choses sur le processus de décomposition du PKK. Je vais essayer de vous en traduire un bout pour ceux qui ne savent pas lire le turc.

Les 34 partisans du PKK qui se sont rendu la semaine dernière et qui ont été accueilli par des milliers de gens, il y à même pas un an, si on avait dit que le PKK déposera leurs armes à ces conditions là, beaucoup de gens aurai dit oui sans hésiter, les mêmes qui aujourd’hui critiques tout ce qui se passe.

Il pose donc la question, quel aurai été l’alternatif à ce processus engagé par l’état ? la guerre, le sang et les pleurs ! Ce qu’on a fait depuis tant d’années sans réussir à résoudre le problème. L’alternatif aurai été 40 000 morts. Quelle solution auriez-vous envisagez si on vous aviez présenté les deux?

L’état, mais aussi l’armée disait bien qu’il fallait que les PKK sortent de leur montagne et reviennent à la société. Qu’est ce qu’il aurai fallu, qu’on leur dit non, surtout ne venait pas, on continue comme c’est ?

Et si c’est le fait qu’ils ai été accueilli comme des héros qui vous choquent, c’est que vous n’avez absolument rien compris au problème. Car le problème ce n’est pas uniquement le PKK, mais c’est bien un problème kurde, et le PKK c’est un des sous problèmes qui en découle.

Pourquoi pensez-vous que le DTP a tant de voix ? Eux qui soutiennent ouvertement Ocalan, ancien chef (et toujours le cas pour certains) des PKK.

Il faut qu’on arrête d’avoir peur d’une séparation de la Turquie. Il faudera énormément de force pour éclater un pays qui se démocratise comme le nôtre. Un pays qui renoue le dialogue avec l’Arménie, embrasse ses voisins syriens, cherche une solution pour Chypre, fait tout ce qu’il faut pour entrer dans l’Europe, arrive à avoir de bonne relation avec la Russie aussi bien qu’avec les États-Unis, carrefour des énergies, fait partie des 20 pays les plus puissants du monde (G20).

Que vous faut-il de plus ?!

À côté de tout cela, regarder ce que vaut l’accueil fait au PKK, ce n’est même pas comparable.

Désormais, la Turquie casse sa coquille et veut jouer dans la cour des grands, se faire entendre à l’échelle mondiale.

Et malgré toutes ces bonnes choses, certains ne sont toujours pas contents, peur d’un leader qui était membre d’un parti islamiste. Les autres parties n’ont jamais rien apporté de concret à notre pays. Alors oui c’est normal de se poser des questions, d’avoir peur, de se demander ce que va devenir le pays. Un changement de cette envergure ne se fait pas sans mal.

Malheureusement en Turquie on à le CHP et le MHP qui n’ont aucun projet construit et précis à proposer. Par contre, ils savent très bien faire trainer les problèmes. Leur seul discours entraine les gens dans la colère et la peur.

Alors que les PKK déposent les armes et sortent de leurs montagnes, Devlet Bahçleli, président du MHP propose encore au contraire d’y allé dans les montagnes. Peut être que le pays serai mieux si lui y allé dans ces montagnes.

Et Deniz Baykal, président du MHP, n’a encore jamais énoncé la moindre mesure à mettre en place pour essayer de résoudre le problème. En fait, leur seul souci sera la résolution du problème.

Lire l’article complet en turc.

Share
Ramazan 27 octobre 2009 À la une, Turquie No Comments >> Mots clés: , , , , ,

Devlet Bahçeli à encore critiqué sévèrement le CHP et l’AKP

Devlet bahçeli le 18 octobre à Istanbul

Devlet bahçeli le 18 octobre à Istanbul

À Istanbul lors du congrès du MHP, son président, Devlet Bahçeli a sévèrement critiqué le gouvernement sur son projet d’ouverture démocratique. Devlet Bahçeli affirme que leur sur l’ouverture démocratique vise à séparer le peuple turc et ainsi créer des tensions.

Il à indiquer que quoi qu’ils se disent ou qu’ils se fassent le MHP ne rentrera jamais dans se projet. Il dit haut et fort qu’il est fier que son parti reste seule droit et fort contre ce projet.

Devlet Bahçeli  critique également l’attitude du CHP qui consiste à attendre l’attitude du peuple, des critiques qui en ressortent et qu’il ne donne pas d’avis définit, mais reste sur des sous entendus, des oui peut être, mais à condition qu’,etc. Il demande à Deniz Baykal de donner une réponse claire et qu’il arrête d’embrouiller tout le monde.

Il montre également du doigt le DTP qu’il voit comme les amis du PKK.

Share
Ramazan 18 octobre 2009 Politique No Comments >> Mots clés: , , , ,

Difficile d’obtenir un rendez-vous entre partie politique en Turquie

Pour la population turque, je veux l'ouverture démocratique et plus de liberté

Pour la population turque, je veux l'ouverture démocratique et plus de liberté

Depuis déjà plusieurs semaines Recep Tayyip Erdoğan, premier ministre turc tente d’obtenir un rendez-vous avec le CHP pour expliquer son projet d’ouverture démocratique. Malheureusement il à fallu attendre une demande par courrier pour avoir un premier début de réponse, une réponse à demi teinte, car à la condition que le rendez-vous se passe sous les caméras. Ce que Erdoğan refuse.

Depuis quand les rendez-vous se font sous le feu des médias ? Erdoğan ne demande pas une confrontation pour convaincre le peuple, mais bien pour expliquer et obtenir des points de vus sur son projet d’ouverture démocratique. Ensuite, si le CHP veut faire une conférence de presse pour expliquer ce qui s’est dit lors du rendez-vous, personne, ni rien ne l’en empêche de le faire.

Alors finalement, on voit bien qu’il n’y à pas une réelle envie d’accélérer le processus des actions entreprises par le gouvernement sur ces questions qui nous posent problème depuis pratiquement le début de la création de la République de Turquie en 1923 par Mustafa Kemal Atatürk.

Finalement ce rendez-vous devrai normalement avoir lieu la semaine prochaine, mais personne ne sait encore dans quelles conditions, où le jour exact.

Précision que l’ouverture démocratique, vise essentiellement à terminer le terrorisme du PKK pour leur retiré le soutient qu’il peuvent avoir par les Kurdes de Turquie.

Le MHP ayant déjà donné un NON catégorique au gouvernement sur cette demande de rendez-vous, eux sont davantage axés sur des opérations militaires accrues. Mais le passé nous a bien montré à plusieurs reprises que les opérations militaires à elle seule ne résolvent pas le problème.

Share
Ramazan 16 octobre 2009 Turquie 2 Comments >> Mots clés: , , ,

Baykal à accepter la demande de RDV d’Erdogan

Deniz Baykal en 2009

Deniz Baykal en 2009

Après des semaines de demande de rendez-vous par voix orale, Deniz Baykal a enfin donné une réponse suite à une demande par courrier de l’AKP.

“N’importe quel jour qui vous convient dans la semaine prochaine.”, tel qu’il est écrit dans la réponse par lettre retour du CHP.

Il était temps ! Le parti au pouvoir va enfin pouvoir expliquer son point de vue au CHP (le second partit politique du pays), et peut-être prendre en compte leurs points de vues sur la résolution du problème des minorités en Turquie dont font partie les Kurdes essentiellement.

Rappelons que le MHP (3e partie) avait donné un NON des le départ sur cette question, pour eux il est hors de question de résoudre les problèmes de la Turquie et seule la force peut résoudre. Ils insistent d’ailleurs sur le fait que l’armée turque n’utilise pas assez le droit que le parlement lui a donné pour poursuivre le PKK hors des frontières de Turquie.

En espérant que l’AKP et le CHP s’entendent sur la résolution de ce problème au plus vite dans l’intérêt de tous.

Share
Ramazan 12 octobre 2009 Turquie No Comments >> Mots clés: , , , ,

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall