Accueil » Maxime Azadi » Recent Articles:

Intervention de l’aviation turque contre le PKK et la campagne de désinformation des blogs kurdes

Suite à la recrudescence des attaques menées par les terroristes kurdes du PKK contre les cibles de l’Etat ainsi que les cibles civiles, l’armée déploie à nouveau de grands moyens pour anéantir les camps d’entraînement situées dans le sud-est du pays.

Quelques 2000 soldats, des hélicoptères de combat ainsi que des avions de chasse ont donc été dépêchés en direction des montagnes du Kato.

Le but est de couper les nouvelles routes des terroristes qui infiltrent les villes du sud-est afin d’y établir des attentats ou d’attaquer des postes de sécurité, et de détruire les camps du PKK qui sont situés à la frontière irakienne et syrienne.

A travers ces interventions contre le terrorisme, ce sont les blogs kurdes pro-PKK qui mènent une campagne de désinformation afin de propager le mensonge chez les lecteurs français.

>> Lire la suite

Share
Cem 6 septembre 2012 Turquie 1 Comment >> Mots clés: , , , , , ,

Les médias français et le PKK : complaisance où ignorance?

Le PKK chez les médias : complaisance ou ignorance

 Complaisance ou ignorance? C’est la question que chaque personne sensée est en droit de se poser à propos des informations relayées par les médias français dits “mainstream” concernant les activités du PKK en Turquie et dans le monde.

Il n’est plus à prouver aujourd’hui le caractère terroriste du PKK et de ses branches telles que le KCK… Le PKK est en effet reconnu comme mouvement terroriste par la Turquie, l’Union Européenne et les Etats-Unis. De même, leurs actions entreprises en Turquie à l’encontre des cibles civiles et de l’Etat montrent bien là l’impossibilité de les appeler autrement que par le terme “terroristes”. Attentats à la bombe, voitures piégées, attaques armées, enlèvement, menaces sur les instituteurs médecins ingénieurs préfets maires… racket sur la population kurde, trafic d’armes et trafic de drogue sont la majorité des méthodes employés par le mouvement terroriste du PKK.

Comment se fait-il alors qu’encore aujourd’hui, les journaux d’information français continuent de qualifier le PKK avec des termes comme “rebelles”, “guerilla” ou encore “combattants”? Ainsi des journaux de renoms comme le Figaro, Libération, Le Nouvel Observateur, Le Point et encore d’autres procèdent de la même façon à chaque information relayée. Certains ajouterons à la fin de leurs articles quelques lignes expliquant que le PKK est reconnu comme mouvement terroriste par la Turquie, l’UE et les USA et que le conflit a provoqué plus de 45000 morts. Mais le mal est fait dès début! Parler des terroristes du PKK comme des “rebelles” tend à induire le lecteur en erreur car ne nous leurrons pas, la différence entre “rebelles” et “terroristes” est immense!

Comment une telle erreur peut-elle être faite?

Ces journaux n’ont pourtant rien à voir avec d’autres qui sont plus amateurs où qui ont des prises de positions.

  • Il est ainsi évident que des rebelles ne s’attaquent pas à des cibles civiles. Ici le PKK s’en prend ouvertement aux civiles dont les kurdes au travers de leurs attentats de Gaziantep ou de Diyarbakir par exemple (1) (2).
  • Des rebelles ne menacent ou ne tuent pas des instituteurs, médecins… (3)
  • Des rebelles ne pratiquent pas le racket sur la population qu’ils sont sensés défendre. Le PKK impose littéralement de force les kurdes de Turquie et des pays de l’Union Européenne pour se financer. Ils vont même plus loin en menaçant ceux qui refusent de se plier à cet impôt révolutionnaire (4) (5).
  • Des rebelles n’enlèvent pas de force des enfants pour les embrigader dans les camps (6) (7).
  • Des rebelles ne violent pas leurs propres camarades féminines…(8)

La liste est encore longue. Malheureusement, ces journaux continuent d’occulter ces méfaits et continuent de ne pas parler du PKK comme il se doit : le PKK est un mouvement terroriste.

Souvenons nous-en : la France entière a été récemment témoin des meurtres de Mohamed Merah qui a été abattu ensuite par les forces de l’ordre françaises à Toulouse. Unanimement, tous les réseaux de médias français ont qualifié ce seul individu de “terroriste”. Il n’avait à son actif pourtant que quelques meurtres sans pourtant qu’ils ne soient pas moins odieux. Le PKK qui n’est pas un seul individu mais un mouvement de grande envergure a à son actif plus de 45000 morts civiles et militaires. La conclusion à en tirer est donc inévitable…

Dans le même registre, il y a aussi des blogs et des sites divers qui font dans le militantisme du PKK sous couvert de défense de la cause kurde et ce, sous le nez à la barbe des autorités françaises (rappelons que la France faisant partie de l’Union Européenne reconnait implicitement le PKK comme mouvement terroriste). Ainsi, alors que des sites comme Forsane Alizza (9) dont les membres ont été arrêtés pour incitation au terrorisme et projets d’actes terroristes, d’autres pullulent sur le web et soutiennent ouvertement le PKK. Le plus bel exemple est le Blog de Maxime Azadi hébergé pourtant par le site de renom Médiapart.

Le blogueur actif et partisan du mouvement terroriste du PKK relaye des informations tendancieuses et ouvertement pro-PKK dans la chaine d’actualité de Google. Mensonges, fausses informations, calomnies contre le gouvernement turc, tentatives de donner une meilleure image du PKK et de ses branches comme le KCK… ses activités ne manquent pas. Le lecteur lambda et ignorant de ce qu’est le PKK qui tombe sur des blogs de ce genre se retrouve donc confronté à une masse d’informations douteuses et mensongères et se fait une idée erronée de la réalité sur le PKK.

Il suffit de faire un tour d’horizon du blog de Maxime Azadi pour se rendre compte que sous couvert de la défense de la cause kurde, tout n’est qu’attaques contre l’Etat Turc, défense du PKK, manipulation et mensonges. Le racket contre les kurdes, les embrigadement de force d’enfants, le trafic de drogue, les meurtres et menaces sur les instituteurs médecins et ingénieurs ne sont jamais dénoncés.

Comment se fait-il dès lors que Médiapart et autres hébergeurs de blogs laissent ce genre de complices du terrorisme œuvrer en toute impunité? Garderait-ils le même silence si ces blogs faisaient de même avec le mouvement terroriste d’Al Qaida par exemple? Le doute n’est même pas permis. Ainsi ce deux poids deux mesures cause du tord à la crédibilité de la presse française et laisse place à la propagande terroriste sur le territoire français.

Complaisance ou ignorance alors? A vous d’en juger…

Share
Cem 23 août 2012 Presse 5 Comments >> Mots clés: , , , , , ,

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum