Accueil » Luiz Inácio Lula da Silva » Recent Articles:

Le premier arrêt de M. Erdoğan est la ville brésilienne de Sao Paulo

M. Erdoğan et le chef d’Etat brésilien Lula da Silva, auteur de l’accord historique d’échange d’uranium, se rencontreront aujourd’hui.

« Actuellement nous avons une position différente dans l’actualité mondiale, le monde parle de nous » a déclaré le Premier ministre Erdoğan réitérant l’importance de l’accord établi avec l’Iran.

MM. Lula et Erdoğan apparaîtront pour la première fois depuis l’accord historique, devant la presse.

Le premier arrêt du périple du Premier ministre Erdoğan est le Brésil.

Au premier jour de sa visite, M. Erdoğan a inauguré le consulat général turc à Sao Paulo.

>> Lire la suite

Erdogan à la conquête du Nouveau Monde

Les ambitions turques ne se limitent pas au Moyen-Orient. Elles se déploient sur des terres longtemps ignorées par Ankara.

Le premier ministre Recep Tayyip Erdogan s’envole ce mardi vers le Brésil, première étape d’une tournée de huit jours en Amérique latine qui le conduira ensuite en Argentine et au Chili.

À Brasilia, il retrouvera le président Lula, qu’il avait quitté à Téhéran la semaine dernière.

Le nucléaire iranien sera au cœur de leurs discussions: les deux artisans de l’accord d’échange de combustible nucléaire conclu avec l’Iran devraient discuter d’une stratégie commune pour tenter de convaincre les États-Unis de retarder l’adoption de sanctions par le Conseil de sécurité de l’ONU contre la République islamique.

L’objectif de la visite du chef du gouvernement turc dépasse cependant le dossier iranien car le tandem turco-brésilien a des visées plus vastes.

>> Lire la suite

Chavez a attesté au chef d’Etat iranien l’appui total du gouvernement vénézuélien

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a relevé que l’Iran avait montré qu’il était en faveur d’entamer des négociations sur son programme nucléaire.

Lula da Silva a noté qu’il fallait à présent que les autres pays agissent de la même manière.

D’autre part, le chef d’Etat vénézuélien Hugo Chavez a qualifié l’accord sur l’échange d’uranium iranien d’un « triomphe face à l’Empire américain ».

Une déclaration émise par le ministère vénézuélien des Affaires étrangères indique que Chavez a attesté au chef d’Etat iranien Mahmoud Ahmadinejad l’appui total du gouvernement vénézuélien à l’accord tripartite sur l’échange d’uranium.

Un programme chargés: 4 pays en 5 jours pour Recep Tayyip Erdoğan

Le Premier ministre M. Erdoğan aura un programme chargé à l’étranger dans les jours à venir.

M. Erdoğan visitera 4 pays en 5 jours (La Grèce, L’Iran, la  Géorgie et l’Espagne).

Il se rendra vendredi en Grèce avec 10 autres ministres.

Au cours de cette visite historique aura lieu la réunion du Conseil de coopération stratégique de haut-niveau pour la première fois entre la Grèce et la Turquie.

Plusieurs accords devraient être signés au cours de cette visite.

M. Erdoğan se déplacera ensuite en Iran où est aussi attendu le chef d’Etat brésilien Lula Da Silva.

>> Lire la suite

La Turquie et le Brésil sont en faveur de la voie diplomatique

Après Washington, le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu est en visite au Brésil.

Reçu par le président brésilien Lula Da Silva dans la capitale de Brasília, M. Davutoğlu s’entretiendra également avec son homologue brésilien Celsa Amorim.

Durant le sommet sur la sécurité nucléaire tenu aux Etats-Unis, la Turquie et le Brésil ont nettement exposé leur prise de position concernant les nouvelles sanctions efficaces contre l’Iran.

Deux pays membres non-permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, la Turquie et le Brésil sont en faveur de la voie diplomatique au sujet du programme nucléaire de l’Iran.

>> Lire la suite

La Turquie et le Brésil s’unissent contre des sanctions à l’Iran

A Brasilia, demain 16 avril, le président brésilien Lula doit rencontrer le ministre turc des affaires étrangères de Turquie pour travailler sur une proposition commune sur l’Iran, qui se concrétiserait en un texte à proposer aux Nations-Unies. L’intention des deux pays est d’éviter de nouvelles sanctions contre l’Iran, celles que cherchent à mettre en place le groupe américaniste-occidentaliste classique (USA et UE principalement).

C’est Defense News, ce 14 avril 2010, qui donne quelques indications sur la rencontre de demain. D’une façon symbolique au sens politique certainement très significatif, la rencontre a lieu “en marge” du sommet du BRIC, dans la même ville de Brasilia.

>> Lire la suite

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app