Accueil » Les pays Bric (Brésil-Russie-Inde-Chine) » Recent Articles:

La turquie fait elle partie des nouvelles puissances mondiales?

Alexandre Kateb est économiste et directeur du cabinet Compétence Finance. Il est l’auteur de « Les nouvelles puissances mondiales.Pourquoi les BRIC changent le monde » (Ellipses, 2011).

Officiellement, la Turquie maintient toujours sa candidature d’adhésion à l’Union européenne (UE), même si cette candidature rencontre une forte opposition dans une partie de la classe politique et de l’électorat de certains pays membres de l’UE, comme la France.

A minima, cela lui permet de bénéficier de mesures de soutien pour accompagner sa modernisation politico-institutionnelle, et de continuer à entretenir ses réseaux d’influence à Bruxelles, notamment à travers sa puissante organisation patronale, la TUSIAD, qui exerce un lobbying actif en faveur des industriels turcs.

Rappelons que l’Union européenne est le premier partenaire commercial de la Turquie, avec près de 40% de ses exportations et de ses importations.

>> Lire la suite

La Turquie : un Tigre économique!

Lorsqu’on entend parler de puissances économiques émergentes, les noms qui reviennent régulièrement sont ceux du groupe communément appelé BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud. Or, un nom risque de s’ajouter – et s’imposer davantage – dans cette liste : il s’agit de la Turquie. En effet, ce pays fait de plus en plus les manchettes, non seulement pour ses attraits touristiques, mais aussi bel et bien pour ses prouesses et succès économiques.

Il faut dire qu’en une dizaine d’années à peine, la Turquie est passée d’une économie très marginale et peu compétitive à celle d’une puissance en émergence, la 15e au monde. C’est tout juste derrière le Canada et bien en avant des pays comme l’Afrique du Sud, la Norvège, les Pays-Bas. Ce bond extraordinaire, pour ne pas dire ce miracle économique, lui a d’ailleurs valu le titre emblématique de « Tigre économique » à l’image des tigres asiatiques, comme la Malaisie ou l’Indonésie. À tel point que le réputé magazine britannique The Economist l’a surnommée, dans une livraison parue en 2010, « la Chine de l’Europe ».

Des années difficiles et des réformes décisives!

>> Lire la suite

La Turquie, un émergent près de chez vous

Vous avez aimé les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), ces grands pays émergents censés donner un coup de vieux aux Occidentaux englués dans la stagnation.

Vous allez adorer les « Civets » ; ce sigle, inventé par la banque Goldman Sachs l’été dernier, désigne non pas la traditionnelle recette de viande mijotée aux oignons et vin rouge, mais six pays (Colombie, Indonésie, Vietnam, Egypte, Turquie et Afrique du Sud) à la population jeune, en forte croissance, assez stables politiquement, ouverts aux investisseurs étrangers et à la main-d’oeuvre industrieuse.

Les Bourses de trois d’entre eux ont réalisé les meilleures performances mondiales depuis le 1 er janvier, avec un gain (en dollars) de 49,8 % pour la Colombie, de 56,7 % pour l’Indonésie et de 40,8 % pour la Turquie.

>> Lire la suite

Mercedes étend sa production en Turquie

L’usine Mercedes-Benz d’Aksaray va produire ses premiers Actros à la fin de l’année.

Le camion complètera ainsi par le haut la gamme de produits assemblés sur ce site d’où sortent déjà les Atego, Axor et autres Unimog de Mercedes.

Rappelons que la Turquie représente le 3e marché de la planète pour les camions de la marque à l’étoile, après l’Allemagne et le Brésil.Les Actros « turcs » seront équipés de motorisations Blue Tec et répondront aux normes Euro 4 et Euro 5.

A terme, une partie de la production de l’usine d’Aksaray sera destinée aux marchés des pays Bric (Brésil, Russie, Inde, Chine).

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app