Accueil » Israël tue des civiles turcs » Recent Articles:

Israël tente à Genève d’améliorer leurs relations avec la Turquie

Des officiels turc et israélien se sont réunis, dimanche à Genève, pour tenter de trouver une solution à la crise qui a éclaté fin mai entre la Turquie et Israël après l’attaque meurtrière de l’armée israélienne contre la flottille humanitaire destinée à Gaza.

L’Agence de presse ” Anatolie”, citant un porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, a indiqué lundi que Feridun Sinirlioglu, sous-secrétaire au même ministère, s’est entretenu à Genève avec un haut responsable israélien, sans citer le nom de ce dernier.

Le quotidien israélien Haaretz a annoncé dimanche que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait envoyé à Genève le représentant israélien à la commission d’enquête de l’ONU sur cet incident, Yosef Ciechanover, pour y rencontrer un diplomate turc.

Les relations entre la Turquie et Israël se sont détériorées suite à l’intervention armée d’un commando israélien contre la flottille humanitaire destinée à Gaza, qui a fait neuf morts parmi les militants turcs.

>> Lire la suite

Share

Abdullah Gül à défendu aux Nations Unis l’idée d’un régime global de non-prolifération nucléaire

Le Président turc, Abdullah Gül, a plaidé jeudi en faveur du multilatéralisme pour « l’établissement d’un régime global de non-prolifération nucléaire », à l’occasion de l’ouverture du débat annuel de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.

« La prolifération des armes de destruction massive est un des risques de notre monde contemporain. Nous ne pourrons pas surmonter cette menace si les Etats Membres, y compris ceux qui détiennent l’arme nucléaire, n’adoptent pas une approche de principe juste dans leurs politiques respectives », a dit le Président turc devant les 192 Etats Membres.

« Afin de répondre à ces défis de sécurité, nous devons garder à l’esprit que les problèmes globaux ne peuvent pas être réglés unilatéralement, bilatéralement ou en un cercle restreint de nations. Par conséquent, il est très important aujourd’hui, plus que jamais, que nous adoptions une approche multilatérale aux problèmes globaux », a-t-il ajouté.

>> Lire la suite

Share

Flottille : il existe des “preuves claires” pour poursuivre Israël, selon l’ONU

L’abordage fin mai par la marine israélienne d’une flottille en route pour Gaza constitue une“violation grave des droits de l’homme” et une utilisation “inacceptable de la brutalité”, estime la mission d’enquête du Conseil des droits de l’homme de l’ONU dans un rapport publié mercredi 22 septembre.

Selon ce document, des “preuves claires” existent permettant d’“appuyer des poursuites” contre Israël.

“Il y a des preuves claires permettant d’appuyer des poursuites pour les crimes suivants (…) : homicide intentionnel, torture ou traitements inhumains, fait de causer intentionnellement de grandes souffrances ou des blessures graves”, écrivent les experts dans le rapport.

Les auteurs des crimes les plus graves ayant été masqués ne peuvent pas être identifiés sans l’assistance des autorités israéliennes”, soulignent-ils. Ils demandent ainsi au gouvernement d’Israël de coopérer pour permettre leur “identification en vue de poursuivre les coupables”.

“NIVEAUX DE VIOLENCE INCROYABLES”

>> Lire la suite

Share

Ankara attend toujours qu’Israël presente ses excuses

L’attaque en mai dernier contre la flottille d’aide au large de Gaza continue de perturber les relations turco-israélienne.

Le chef de l‘état hébreu Shimon Pérès a refusé de rencontrer son homologue turc Abdullah Gül à New York aux Nations unies.

“Tant qu’Israël ne prendra pas en considération ce qui s’est passé et le prendra en compte alors il ne sera pas possible pour nous de poursuivre nors relations. Israël doit réfléchir à la valeur d’une bonne relation avec la Turquie, parce que la Turquie est l’un des rares pays musulman dans la région à avoir des relations aussi étroites avec Israël”, a expliqué le président turc.

La Turquie aspire depuis longtemps à jouer un rôle plus important au Proche-Orient.

Mais les relations avec Israël, qui n’ont jamais été faciles, sont presque au point mort depuis l’attaque de Tsahal contre la flottille d’aide.

Neuf ressortissants Turcs avaient péri au cours de cette attaque.

Share

4 experts enquêtent pour l’ONU sur le massacre de 9 turcs humanitaires par l’armée Israélienne

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a annoncé aujourd’hui la constitution d’un panel de quatre experts, dont un Israélien et un Turc, chargés de faire la lumière sur le raid meurtrier contre une flottille d’aide destinée à la bande de Gaza le 31 mai.

Ban Ki-moon a indiqué que le groupe d’experts entamerait ses travaux le 10 août et soumettrait un premier rapport d’ici la mi-septembre. Il sera présidé par l’ancien premier ministre néo-zélandais Geoffrey Palmer, secondé dans sa tâche par le président colombien sortant Alvaro Uribe.

Une “avancée inédite”

De façon presque concomitante, le bureau du premier ministre israélien a indiqué que “Benyamin Nétanyahou a informé aujourd’hui le secrétaire général de l’ONU qu’Israël prendrait part au panel”. Jusqu’à maintenant, l’Etat hébreu s’était opposé à la création d’une commission internationale d’enquête sur cette affaire et avait ouvert deux enquêtes internes. “Israël n’a rien à cacher”, a commenté Benyamin Nétanyahou.

Ce geste fait suite à des consultations avec un groupe de sept ministres israéliens et des diplomates ces dernières semaines visant à s’assurer que ce panel “est effectivement doté d’un mandat écrit équilibré et juste”, a-t-il ajouté.

>> Lire la suite

Share

Ahmet Davutoğlu a rencontré les ambassadeurs américains, anglais, allemand et français

La Turquie poursuit la pression internationale sur Israël qui a attaqué les navires transportant des aides à Gaza.

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a rencontré les ambassadeurs des Etats-Unis, d’Angleterre, d’Allemagne et de France.

Lors de l’entretien qui a eu lieu au ministère des Affaires étrangères, M. Davutoğlu a transmis les opinions de la Turquie sur l’attaque israélienne contre les navires d’aide et le nucléaire iranien.

Faisant par des attentes d’Ankara notamment sur la mise en place d’une commission d’enquête internationale sur l’attaque israélienne, M. Davutoğlu a souligné qu’Israël avait commis un crime international.

Durant l’entretien où le nucléaire iranien était aussi à l’ordre du jour, une évaluation a été faite sur la façon dont le processus se poursuivra à la suite des nouvelles sanctions décidées par le Conseil de sécurité.

Les démarches à mener pour la poursuite du processus diplomatiques ont été également été abordées durant la rencontre.

Share

La Turquie à créer une commission d’enquête sur l’assaut d’Israël sur la Flottille

La Turquie a annoncé mercredi la création d’une commission chargée d’évaluer “les dimensions nationales et internationales” de l’assaut meurtrier du 31 mai des forces israéliennes contre une flottille humanitaire pour Gaza.

Le ministère des Affaires étrangères a précisé que la commission dirigée par le chef de la diplomatie turque et le ministre de la Justice devait également préparer le terrain à une possible enquête internationale.

D’après Ankara, la commission qui comprend des responsables des autorités maritimes, s’est réunie à deux reprises depuis sa création lundi.

Huit Turcs et un ressortissant détenteur de la double nationalité turco-américaine ont été tués lors de l’intervention du 31 mai de Tsahal contre un bateau de la flottille qui entendait briser le blocus israélien imposé à la Bande de Gaza.

>> Lire la suite

Share

L’Union européenne doit soutenir la Turquie sur le dossier contre Israël

S’exprimant sur la situation à Gaza à la suite de l’opération militaire israélienne contre la flottille humanitaire et le blocus de Gaza et en présence de Mme Catherine Ashton, Haute Représentante de l’UE aux Affaires étrangères et la politique de sécurité commune, Hélène Flautre, Présidente de la délégation Mixte UE-Turquie du Parlement européen a souligné le fait que :

“Les 9 victimes de l’attaque israélienne contre la flottille pour Gaza ne sont pas des victimes collatérales. Elles ont été criblées de dizaines de balles, dans le dos, la nuque et la tête, et majoritairement à bout portant. Il s’agit de civils turcs, ils pourraient être français, dans tous les cas, ils sont européens. Tous les efforts diplomatiques européens doivent être mobilisés pour obtenir la fin de l’impunité et la levée du blocus. Ce n’est pas une affaire turco-israélienne et si M. Erdogan est acclamé dans les rues arabes et musulmanes, ça aurait pu être également Mme Ashton.”

>> Lire la suite

Share

Israël crée sa commission d’enquête sans enquête

Soumis à forte pression internationale, Israël a finalement annoncé la création d’une “commission publique indépendante”, avec participation étrangère comme le demandait Washington, pour enquêter sur son raid meurtrier contre une flottille humanitaire pour Gaza.

Cette commission israélienne aura pour mission d’”enquêter sur les aspects relatifs à l’action entreprise par l’Etat d’Israël pour empêcher des navires d’atteindre les côtes de Gaza”, selon un communiqué du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Elle sera dirigée par un juge en retraite de la Cour Suprême israélienne, Yaakov Tirkel, 75 ans, et comprendra deux “observateurs” étrangers: Lord Trimble, ancien chef du Parti unioniste d’Ulster (protestant) et prix Nobel de la paix 1998, et Ken Watkin, un ex-avocat général de l’armée canadienne.

>> Lire la suite

Share

Tout serai plus simple si Israël accepte l’enquête internationale sur les événements du Mavi-Marmara

L’enfant est né samedi 5 juin 2010 dans le sud de la bande de Gaza. Ses parents, un couple de Palestiniens, l’ont appelé “Erdogan”. C’est le nom de famille du premier ministre turc. Le même jour, les Gardiens de la révolution, bras armé du régime iranien, ont fait une annonce tardive, mais fracassante : ils veulent servir d’escorte aux “flottilles humanitaires” décidées à défier le blocus de Gaza.

Qu’y a-t-il de commun entre ces deux informations ? Elles se rapportent, bien sûr, au tragique abordage du navire turc Mavi-Marmara par des commandos israéliens cinq jours plus tôt. La première annonce – longue vie au bébé Erdogan ! – témoigne de l’aura croissante de la Turquie et de son premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, dans l’opinion arabe et, particulièrement, chez les Palestiniens.

>> Lire la suite

Share

Israël est coupable sans aucun doute

Serge Sur, spécialiste du droit international public, analyse les différents règlements possibles au litige qui oppose Israël à une grande partie de la communauté internationale après l’arraisonnement de la flottille humanitaire ayant fait neuf morts.

En termes de droit international, que risque Israël suite à l’arraisonnement de la flottille ?

Serge Sur : Israël a commis un acte de violence en haute mer qui est indiscutablement contraire au droit international. Le gouvernement peut se justifier en invoquant l’état de légitime défense, mais il faut alors en apporter la preuve. Et pour que celle-ci soit valable, il faudrait une participation turque à l’enquête.

Une enquête internationale est donc légitime ?

>> Lire la suite

Share

Il ne pourra y avoir de normalisation des relations si Israël refuse une commission d’enquête

Il n’y aura pas de normalisation des relations entre la Turquie et Israël si ce pays refuse une commission d’enquête indépendante de l’ONU sur le raid israélien meurtrier sur la flottille d’aide à Gaza, a déclaré lundi le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu.

Le ministre a exhorté l’Etat hébreu à “donner son feu vert à la création de la commission prévue par le droit international et proposée par les Nations unies”.

Si Israël donne son accord pour une telle commission, “les relations (bilatérales) vont naturellement prendre une autre direction”, a précisé le ministre.

Mais, a-t-il souligné, “s’ils continuent d’échapper à cela, il ne saurait être question d’une normalisation des relations turco-israéliennes”.

La Turquie a rappelé la semaine dernière son ambassadeur en Israël.

M. Davutoglu s’exprimait los d’une conférence de presse avec ses homologues afghan et pakistanais en marge de la Conférence sur les mesures pour bâtir la confiance et l’action conjointe en Asie (CICA), un forum international pour promouvoir la coopération régionale réuni lundi et mardi à Istanbul.

Share

Les participants à l’OCI ont apporté leur soutien total à la Turquie

Les membres du Conseil d’exécution de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) se sont réunis aujourd’hui en session urgente, suite à l’attaque israélienne contre les bateaux transportant de l’aide à Gaza.

Le secrétaire général de l’OCI, Ekmeleddin İhsanoğlu a indiqué, à l’issue de la réunion, que les participants avaient apporté leur soutien total à la Turquie, et que la participation à la réunion était assez nombreuse.

« Tous les participants ont soutenu à haute voix la politique de principe de la Turquie et ont affirmé être derrière la Turquie » a-t-il assuré.

M. İhsanoğlu a également précisé que lors de la réunion le sujet avait été traité sous différents aspects, et qu’une décision avait été prise pour la demande de l’établissement d’une commission impartiale qui pourrait prendre des démarches contre les attaques israéliennes sans droits.

Share

Israël encore et toujours contre la justice internationale

L’Etat hébreu rejette l’idée d’une commission d’enquête internationale sur l’arraisonnement sanglant par la marine israélienne de la flottille humanitaire pour la bande de Gaza, a annoncé l’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis. L’assaut israélien a fait 9 tués.

Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, a proposé une enquête internationale sur l’opération israélienne, intervenue le 31 mai dans les eaux internationales. Celle-ci serait présidée par l’ancien Premier ministre néo-zélandais Geoffrey Palmer et comprendrait des représentants d’Israël, des Etats-Unis et de la Turquie.

“Nous rejetons une commission internationale. Nous sommes en discussion avec l’administration Obama de manière à ce que notre enquête ait lieu”, a répondu l’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis Michael Oren sur la chaîne de télévision Fox News.

>> Lire la suite

Share

L’autopsie des 9 personnes tués par l’armée israélienne a été faite

La totalité des bénévoles arrivés à Istanbul à la suite des attaques israéliennes, sont passés aux contrôles de la médecine légale conformément au protocole d’Istanbul.

Au terme des contrôles 28 personnes ont été placées dans des hôpitaux dont 17 blessés par des armes à feu, 9 par coups et blessures et deux par d’autres urgences.

Ces personnes suivent un traitement. L’autopsie des 9 personnes décédées a aussi été faite.

La totalité des ces personnes, ont perdu la vie à la suite de blessures par balle.

Share

Recep Tayyip Erdoğan un héros pour tous les opprimés

Le propriétaire d’un café à Khan Younes, au sud de la bande de Gaza, a renommé ses trois fils en utilisant le nom et prénom du Premier ministre turc, soit Recep, Tayeb et Erdogan”, rapporte Al-Quds Al-Arabi.

Mahmoud Zaarab, la cinquantaine, ne tarit pas d’éloges à l’égard de la Turquie.

“En hommage aux neufs Turcs tués par les forces israéliennes, le 31 mai, sur le bateau acheminant de l’aide humanitaire à Gaza, Zaarab a annoncé que son café, décoré avec des drapeaux turcs, sera ouvert à tout le monde pendant trois jours et, selon la tradition, il n’y sera servi pendant cette période de deuil que du café sans sucre et des dattes”.

Share

Tunisie: les syndicats dénoncent Israël et Washington, saluent Ankara

Des milliers de travailleurs ont manifesté jeudi dans Tunis pour dénoncer Israël et les Etats-Unis, et saluer la Turquie, après le raid israélien contre la “Flottille de la liberté”, un convoi naval destiné à briser le blocus de Gaza.

A l’appel de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT, centrale unique) quelque 5.000 personnes, selon les organisateurs, ont défilé sur 1,5 km du boulevard Mohamed V, sous contrôle de la police.

“Les travailleurs de Tunisie s’opposent aux crimes commis par Israël sous couvert des Etats-Unis contre les hommes, la paix et la liberté”, a indiqué à l’AFP Abdessalem Jrad, secrétaire général de l’UGTT.

“Les USA ont beau jeu de défendre l’humanité et la démocratie, leur couverture continue et scandaleuse des crimes commis par Israël leur enlève toute crédibilité”, a-t-il affirmé.

>> Lire la suite

Share

Un Canadien battu par l’armée israélienne

Barbarie des soldats israéliens

C’est dans un état de choc et d’incrédulité que Rifat Audeh a passé la nuit de lundi dernier, à bord du navire Mavi Marmara.

Le militant canado-palestinien, arrêté par l’armée israélienne dans l’assaut contre une flottille humanitaire se dirigeant vers Gaza, a vécu des heures d’angoisse et d’horreur avant d’être libéré et expulsé vers la Jordanie, dans la nuit de mardi à hier.

«C’était très chaotique. Après avoir encerclé les bateaux, l’armée israélienne a commencé à nous attaquer.

Ils tiraient dans toutes les directions.

Il y avait des blessés et des morts, avant même que les soldats montent à bord», raconte M. Audeh, joint au téléphone en Jordanie, où il travaille comme journaliste pigiste, faisant régulièrement la navette entre la capitale Amman et le Canada.

>> Lire la suite

Share

Des soldats Israéliens ont laissé un turc se vider de son sang jusqu’à la mort, malgré les appels à l’aide

Des civiles humanitaires sur les bateaux en route pour Gaza, beaucoup de femmes et hommes âgés sans défense tués par les militaires israéliens

Les témoignages des passagers de la flottille pour Gaza se multiplient, deux jours après l’intervention sanglante des commandos israéliens contre le navire amiral, le Navi Marmara.

Les centaines d’activistes détenus depuis lundi sont en effet en cours d’expulsion.

Alors que l’armée israélienne prétend avoir agi en situation de «légitime défense», plusieurs récits contredisent largement cette version.

L’écrivain suédois Henning Mankell, auteur des polars «Wallander»

>> Lire la suite

Share

“Israël subira fortement les dommages de cette situation” a dit M. Gül

Abdullah Gül

Le président de la République Abdullah Gül a fait aux journalistes arrivés à Kayseri une évaluation sur la tension avec Israël.

“Israël subira fortement les dommages de cette situation” a dit M. Gül.

Abdullah Gül a déclaré pendant la réception des membres du Conseil d’administration du cercle des journalistes de Kayseri, qu’ils n’acceptaient pas que l’Etat hébreu relâche par groupe les citoyens turcs. “Nous avions exigé qu’ils envoient la totalité des citoyens turcs dans les plus brefs délais” a-t-il témoigné.

“Israël se nuit à elle même. Cela ne s’arrêtera pas là. Israël subira fortement les dommages de cette situation” a dit le chef d’Etat.

Précisant que la Turquie est un grand pays, M. Gül a martelé que le plus grand obstacle qui entrave la Turquie est le terrorisme.

Rappelant les funérailles des martyrs tombés dans les actes terroristes, le Président de la République a déclaré: “Ce n’est pas chose facile d’endurer ces souffrances. Ces actes et les martyrs de ces actes terroristes touchent profondément chaque personne”.

Share

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum