Accueil » Iran » Recent Articles:

Les entreprises turques respectent les sanctions contre l’Iran

Les entreprises turques respectent les sanctions économiques prises par la communauté internationale contre l’Iran, a affirmé mardi le ministre d’Etat turc Zafer Caglayan, tout en revendiquant le droit pour la Turquie de développer le commerce avec son voisin iranien.

« Je veux souligner ceci: aucune de nos entreprises, aucune de nos banques n’a fait de démarches pour briser l’embargo », a déclaré M. Caglayan sur la chaîne NTV, faisant référence aux sanctions votées en juin par l’ONU contre l’Iran, soupçonné de vouloir se doter de l’arme nucléaire.

Mercredi dernier, lors d’un sommet d’affaires turco-iranien, M. Caglayan avait déploré que certaines banques, soucieuses de respecter les sanctions additionnelles contre l’Iran édictées par les Etats-Unis et l’Union européenne, choisissent de se retirer de projets avec l’Iran.

« En tant que gouvernement, cela ne peut pas nous laisser indifférent », avait-il alors déclaré –une phrase interprétée comme une menace par certains observateurs– avant de convoquer une réunion lundi avec l’Union des banques de Turquie (TBB).

>> Lire la suite

Ramazan 21 septembre 2010 Économie No Comments >> Mots clés: ,

Une collaboration spatiale Iran-Turquie?

L’Iran a invité la Turquie à collaborer à son programme spatial, qui vise à envoyer un homme dans l’espace avant la fin de la décennie, rapporte samedi le quotidien turc Habertürk.

D’après le journal, Ankara n’a pas encore répondu à l’offre, présentée cette semaine lors d’un congrès de responsables économiques et politiques des deux pays, à Istanbul.

Les pays occidentaux redoutent que la technologie balistique à longue portée utilisée pour mettre des satellites en orbite puisse aussi servir à lancer des ogives nucléaires.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé en juin un quatrième train de sanctions à la République islamique, soupçonnée de chercher à se doter d’un arsenal atomique.

Ramazan 21 septembre 2010 Économie No Comments >> Mots clés: , ,

La Turquie et l’Iran décident l’ouverture de nouveaux postes-frontières

La Turquie et l’Iran ont convenu, jeudi à Istanbul, de l’ouverture de nouveaux postes-frontières, confortant ainsi leur volonté commune de renforcer la coopération bilatérale.

Les deux pays ont signé, dans ce cadre, une série d’accords portant notamment sur l’établissement de nouveaux postes-frontières et le renforcement de la coopération dans les domaines de l’enseignement supérieur, la culture et la jeunesse.

Ces accords ont été signés lors d’une cérémonie présidée par le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, et le premier vice-président iranien, Mohammed Reza Rahimi, qui ont pris part, jeudi à Istanbul, au Forum d’affaires turco-iranien.

>> Lire la suite

Ramazan 18 septembre 2010 Monde, Moyen-Orient No Comments >> Mots clés: , ,

Erdogan pour le renforcement des échanges commerciaux avec l’Iran

Recep Tayyip Erdoğan en Iran le 27 octobre 2009

La Turquie et l’Iran doivent renforcer leurs échanges commerciaux pour atteindre les 30 milliards de dollars dans cinq ans, a indiqué le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

« Si nous nous dépêchons de finaliser les pourparlers sur un accord de commerce privilégié (…) nous pouvons atteindre 30 milliards de dollars d’échanges bilatéraux en cinq ans. Nous devons le faire », a déclaré le Premier ministre turc, qui s’exprimait lors du Forum d’affaires turco-iranien, ouvert jeudi à Istanbul.

Le volume des échanges commerciaux entre la Turquie et l’Iran est passé de 2,3 milliards de dollars en 2002 à 11 milliards en 2008, avant de descendre à 5,5 milliards en 2009 à cause de la crise économique mondiale et la chute des cours du pétrole et du gaz sur le marché international.

>> Lire la suite

Ramazan 17 septembre 2010 Économie No Comments >> Mots clés: ,

L’Iran et les États-Unis s’affrontent à Istanbul

Offrant ses bons offices de médiateur entre Washington et Téhéran, Ankara a proposé son territoire comme lieu d’échange pour le combustible nucléaire iranien, sans succès jusqu’à présent.

À défaut de mettre sa tradition d’accueil au service de la diplomatie, la Turquie pourra peaufiner son rôle d’intermédiaire sur le terrain sportif : malice du tirage au sort, l’Iran et les États-Unis sont tous les deux tombés dans le groupe B du championnat du monde de basket-ball et se mesureront mercredi soir à Istanbul à l’occasion du tour préliminaire.

Sauf exploit des Iraniens, les champions olympiques en titre n’auront aucun mal à l’emporter et devraient assurer le spectacle en affolant les compteurs.

À faible enjeu sportif, cette rencontre est en revanche la plus chargée de la compétition en symbole politique.

>> Lire la suite

La Turquie favorable à la vente de carburant à l’Iran

La Turquie est favorable à la vente de carburants à l’Iran par des entreprises turques en dépit des sanctions américaines visant à faire cesser les importations de produits pétroliers raffinés par la République islamique, a déclaré mercredi à Reuters le ministre turc de l’Energie, Taner Yildiz.

Cette déclaration intervient peu avant la reprise, attendue le mois prochain, de discussions entre les puissances mondiales et Téhéran sur le programme nucléaire iranien, soupçonné par Washington de visées militaires.

« Si la préférence du secteur privé va à la vente de ces produits (pétroliers) à l’Iran, nous l’aiderons. La Turquie n’a pas demandé à arrêter le commerce de ces produits avec l’Iran », a dit Yildiz.

>> Lire la suite

Moscou salue l’ouverture de l’Iran au dialogue sur son programme nucléaire

Moscou salue l’intention de l’Iran de reprendre les négociations avec le Groupe de Vienne (Russie, France, Etats-Unis et AIEA) sur l’échange d’uranium faiblement enrichi contre du combustible nucléaire enrichi à 20% pour le réacteur de recherche de Téhéran, a annoncé mardi le ministère russe des Affaires étrangères.

« Nous saluons cette démarche de Téhéran, car elle permet d’examiner les aspects techniques de l’approvisionnement en combustible du réacteur de recherche sur la base des propositions formulées par toutes les parties intéressées, dont la déclaration tripartite signée le 17 mai par l’Iran, le Brésil et la Turquie », indique le communiqué de la diplomatie russe.

Selon le document, « ce schéma permettrait de créer une atmosphère propice au règlement de tous les problèmes liés au programme nucléaire iranien et contribuerait à rétablir la confiance dans son caractère exclusivement pacifique ».

>> Lire la suite

Ramazan 28 juillet 2010 Monde No Comments >> Mots clés: , , ,

Réunion à Istanbul entre l’Iran, le Brésil et la Turquie sur le nucléaire

Les ministres des Affaires étrangères iranien, brésilien et turc se rencontrent ce dimanche 25 juillet à Istanbul pour évoquer un accord d’échange d’uranium, signé en mai par ces trois Etats a annoncé samedi le ministère iranien des Affaires étrangères.

A Ankara, une diplomate turque a confirmé que le ministre turc des affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, reçoit à déjeuner ses homologues iranien, Manouchehr Mottaki, et brésilien, Celso Amorim, précisant que « la réunion portera sur les questions nucléaires.

Elle a pour but de montrer que les initiatives diplomatiques se poursuivent », pour trouver une solution à la crise concernant le programme nucleaire iranien.

La rencontre tripartite sera la première depuis que le Conseil de sécurité de l’ONU a voté le 9 juin un quatrième train de sanctions financières et militaires contre l’Iran pour son refus de suspendre ses activités nucléaires sensibles, principalement l’enrichissement d’uranium.

Ces sanctions ont été suivies par d’autres, imposées unilatéralement par les Etats-Unis et l’Union européenne, qui soupçonnent Téhéran de vouloir se doter de l’arme atomique.

>> Lire la suite

Le Brésil, la Turquie et l’Iran qui ont signé l’accord de Téhéran, poursuivront leur route

Alors que le ministre brésilien des Affaires étrangères Celso Amorim a démenti en personne les déclarations ‘nous ne sommes plus dans le processus’ parues dans la presse brésilienne, le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu s’est de son côté exprimé comme suit :  » j’ai réalisé un entretien téléphonique avec M. Amorim, il m’a dit nous sommes ensemble dans le processus ».

M. Davutoğlu a répondu aux questions des journalistes à l’issue de la réunion des ministres des Affaires étrangères turc, serbe et bosniaque.

Ahmet Davutoğlu a indiqué qu’en tant que République de Turquie, les canaux et voies diplomatiques étaient ouverts et que ce n’est que par cette voie que le programme nucléaire iranien et les autres sujets pouvaient être résolus.

>> Lire la suite

Désormais, la Turquie est capable de dire non face aux américains

Le 9 juin, les Turcs ont été les seuls avec les Brésiliens à voter non à de nouvelles sanctions contre l’Iran.

Les Occidentaux vont devoir accepter le rôle géopolitique croissant d’Ankara, prévient le commentateur d’un quotidien populaire turc.

Les Turcs et les Brésiliens avaient réussi à forcer l’Iran à accepter les conditions posées par les Etats-Unis dans le dossier nucléaire.

En effet, les clauses reprises dans l’accord de Téhéran signé en mai entre l’Iran, la Turquie et le Brésil correspondaient mot pour mot aux conditions réclamées par Barack Obama dans la lettre qu’il avait écrite aux dirigeants turcs et brésiliens.

Malgré cela, dès que l’accord a été signé, les Etats-Unis ont fait le choix de renier leur parole.

>> Lire la suite

Ramazan 11 juin 2010 Monde 1 Comment >> Mots clés: , , ,

L’iran va relié la Turquie au champ South Pars avec un nouveau Gazoduc

L’Iran a lancé la construction d’un gazoduc vers la Turquie, ce qui lui permettra de vendre du gaz du champ South Pars (sud de l’Iran), le plus grand au monde, aux consommateurs européens, rapporte l’agence iranienne Moj.

Le coût du projet atteint 1,3 milliard d’euros dont quelque 825 millions seront investis par le ministère iranien du Pétrole, précise le quotidien Iran Daily.

Long de 1.850 km, le gazoduc reliera les villes iraniennes Assaluyeh (sud) et Bazargan (nord-ouest), à la frontière turque. Il transportera 110 millions de mètres cubes de gaz par jours. L’Iran compte achever les travaux de construction en 2013.

Le champ South Pars (Pars du Sud) recèle 14.000 milliards de mètres cubes de gaz.

Mert 9 juin 2010 Économie 1 Comment >> Mots clés: , , ,

Gaza : un nouveau convoi humanitaire pour tenter de briser le blocus

Après l’assaut dramatique de l’armée israélienne contre une flottille humanitaire partie de Turquie, l’arraisonnement samedi du cargo Rachel Corrie, l’organisation caritative le Croissant rouge iranien a fait savoir ce lundi qu’elle allait envoyer deux bateaux d’aide humanitaire à Gaza « à la fin de la semaine », mettant de nouveau la pression sur le blocus maritime israélien qui frappe la bande de Gaza.

Commando palestinien tué

Ce lundi matin encore, des sources médicales palestiniennes ont rapporté la mort de quatre Palestiniens tués par des tirs de soldats israéliens sur un bateau au large de Gaza.

Il s’agirait d’un commando palestinien, selon l’armée israélienne qui affirme avoir déjoué une « attaque terroriste ».

>> Lire la suite

La Turquie et le Brésil défendent leur accord avec l’Iran et accusent les Etats-Unis

Le Brésil et la Turquie ont invité le Conseil de sécurité des Nations unies à la modération envers l’Iran, estimant que le compromis passé cette semaine serait une meilleure option que les sanctions.

Dans une lettre adressée aux pays siégeant au Conseil, les deux pays critiquent la proposition américaine de durcir les sanctions à l’encontre de Téhéran pour son refus de stopper son programme d’enrichissement d’uranium.

« Le Brésil et la Turquie sont convaincus qu’il est temps de donner une chance aux négociations et d’éviter des mesures préjudiciables à une résolution pacifique de cette affaire » écrivent les auteurs.

Le compromis prévoit le dépôt de 1.200 kilos d’uranium légèrement enrichi en Turquie, en échange de 120 kilos de combustible nucléaire

Ramazan 20 mai 2010 Monde No Comments >> Mots clés: , , , ,

Pas de répits pour la diplomatie turque

La tournée du premier ministre Recep Tayyip Erdoğan s’est étendue sur quatre pays en une seule journée avec l’Iran, l’Azerbaidjan, la Géorgie et l’Espagne…

M. Erdoğan a achevé la journée à Madrid après avoir réalisé des prises de contact à Téhéran, Bakou et Batoum.

Amorçant la journée à Téhéran, le Chef du gouvernement M. Erdoğan a signé l’accord sur l’échange d’uranium, de portée historique, avec le président iranien Ahmadinejad et le Chef d’Etat brésilien Lula Da Silva.

Dans l’après-midi, M. Erdoğan est passé à Bakou pour rencontrer le Chef d’Etat azerbaidjanais Ilham Aliev. Ils ont mis sur la table les relations bilatérales et régionales.

Le soir, M. Erdoğan était en Géorgie.

Avec le président géorgien Mikheïl Saakachvili, M. Erdoğan a participé à l’inauguration d’un hotel construit par une firme turque à Batoum.

Le dernier arrêt de la journée du premier ministre a été l’Espagne.

M. Erdoğan prendra part au 6ème Sommet de l’UE-Amérique latine-Caraïbes, qui se tient à Madrid.

18 heures de négociations et enfin un accord sur le combustible nucléaire iranien

L’Iran, la Turquie et le Brésil sont parvenus à un accord sur une procédure d’échange de combustible nucléaire, a annoncé dimanche le ministre turc des Affaires étrangères.

Prié de dire s’il y aurait un accord sur l’échange de combustible nucléaire, Ahmet Davutoglu a répondu aux journalistes à Téhéran: « Oui, il a été conclu après près de 18 heures de négociations ».

Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré que l’annonce officielle de l’accord pourrait être faite lundi matin après d’éventuelles dernières révisions par les présidents iranien et brésilien et par le Premier ministre turc qui l’ont négocié lors de discussions dimanche à Téhéran.

Le Brésil et la Turquie ont proposé lors de la récente conférence sur le Traité de non-prolifération (TNP) de jouer les médiateurs afin de convaincre l’Iran de réexaminer le projet d’échange de combustible nucléaire soumis par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Un programme chargés: 4 pays en 5 jours pour Recep Tayyip Erdoğan

Le Premier ministre M. Erdoğan aura un programme chargé à l’étranger dans les jours à venir.

M. Erdoğan visitera 4 pays en 5 jours (La Grèce, L’Iran, la  Géorgie et l’Espagne).

Il se rendra vendredi en Grèce avec 10 autres ministres.

Au cours de cette visite historique aura lieu la réunion du Conseil de coopération stratégique de haut-niveau pour la première fois entre la Grèce et la Turquie.

Plusieurs accords devraient être signés au cours de cette visite.

M. Erdoğan se déplacera ensuite en Iran où est aussi attendu le chef d’Etat brésilien Lula Da Silva.

>> Lire la suite

A la demande d’Israël, Barack Obama a renouvelé les sanctions américaines visant la Syrie

Le président américain Barack Obama a renouvelé pour un an les sanctions américaines visant la Syrie, accusant Damas de soutenir des organisations « terroristes » et de chercher à détenir des missiles et des armes de destruction massive.

Cette prolongation des sanctions n’est pas une surprise.

Elle intervient toutefois à une période particulièrement sensible pour les relations américano-syriennes, malgré les efforts de l’administration Obama pour faire revenir un ambassadeur américain à Damas.

Les Etats-Unis ont récemment accusé la Syrie et l’Iran d’armer le mouvement chiite libanais Hezbollah avec des missiles et roquettes de plus en plus sophistiqués, ce qui menace la stabilité de la région, selon Washington.

>> Lire la suite

Coopération entre la Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran

Cette fois la Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran se réunissent pour l’environnement.

Les ministres et fonctionnaires qui se sont réunis à l’invitation du ministre de l’Environnement et des Forêts, Veysel Eroğlu, se sont mis d’accord pour effectuer des travaux communs concernant le boisement, les incendies de forêts et le déplacement des poussières.

Intervenant lors de la réunion portant sur la coopération entre la Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran dans les domaines de l’environnement et de la météorologie, le ministre de l’Environnement et des Forêts, Veysel Eroğlu, a indiqué que « la Turquie était prête à partager ses expériences dans le domaines de l’environnement avec ses voisins ».

>> Lire la suite

Mert 30 avril 2010 Politique étrangère No Comments >> Mots clés: , , , , ,

L’Est de la Turquie augmente sa production pour le Moyen-Orient

L’Anatolie du sud-est, qui s’est tourné vers le Moyen-Orient en temps de crise économique, a augmenté son exportation.

L’exportation régionale s’est chiffrée à 1 milliards 120 millions en enregistrant une hausse de 26 % par rapport au premier trimestre de la même période de l’année dernière.

Le chiffre de l’exportation de la région de l’Anatolie du sud-est a atteint 1 milliard 370 millions au mois d’avril.

L’exportation vers l’Iran a été marquée durant cette période.

L’année dernière, 3 milliards 200 millions de dollars avait été réalisés dans l’exportation de la région, tandis que cette année, l’objectif est de rehausser de 40 % à 4,5 milliards de dollars.

Mert 26 avril 2010 Économie No Comments >> Mots clés: , ,

Ahmet Davutoğlu en tournée dans 5 pays

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a effectué des contacts à Bakou, premier arrêt de son périple comprenant cinq pays.

Précisant qu’ils marchaient avec l’Azerbaïdjan vers un avenir commun, M. Davutoğlu a dit :  » Cela signifie la mise en œuvre une nouvelle fois du principe  » un seul peuple et deux Etats « .

M. Davutoğlu s’est entretenu en premier lieu avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliev et l’a informé sur les détails de sa visite aux Etats-Unis.

>> Lire la suite

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app