Accueil » Industrie automobile turque » Recent Articles:

La Turquie serait intéressée par les licences de Saab

Selon les souhaits du gouvernement, la Turquie produira dans les prochaines années ses propres automobiles.

Mais alors la route sera longue. S’il est vrai que l’industrie automobile est florissante en Turquie, avec de nombreux grands constructeurs qui y possèdent des usines et des bureaux d‘étude, construire une voiture de A à Z suppose le développement à partir de quasiment rien d’une chaîne domestique de production et d’approvisionnement de matières premières.

Mais Jan Nahum, l’un des dirigeants du constructeur de véhicules utilitaires légers Karsan, est confiant. Selon lui, “dans les dix prochaines années plusieurs marques turques vont naître, et selon des business modèles différents.”

>> Lire la suite

Share
Ramazan 29 décembre 2011 Économie No Comments >> Mots clés: , ,

Toyota veut produire davatage en Turquie

Le géant japonais de l’automobile Toyota a annoncé aujourd’hui le lancement en Turquie d’une chaîne de production pour une nouvelle berline de catégorie C qui arrivera sur les marchés d’ici à deux ans, a rapporté l’agence de presse Anatolie.

“Dans le cadre de l’optimisation par Toyota de sa production en Europe et de sa stratégie de production locale de (véhicules de) catégorie C, le (nouveau) modèle de berline dans cette catégorie sera fabriqué par Toyota Turquie et la production de la version avec hayon sera réalisée par l’usine de Toyota Angleterre”, a déclaré Orhan Özer, le PDG de Toyota Turquie.

Le nouveau modèle sera fabriqué dans l’usine de Toyota à Sakarya (nord-ouest) moyennant un investissement de 150 millions d’euros et l’embauche de 400 personnes, a indiqué M. Özer. “Nous possédons une importante expérience dans le domaine de la production de berlines après avoir fabriqué la Corolla entre 1994 et 2006”, a ajouté le dirigeant.

>> Lire la suite

Share

L’exportation a haussé de 23 % au mois de juillet

Comparé à la même période de l’année précédente, l’exportation au mois de juillet a haussé de 23% et s’est établie à 11 milliards 838 millions de dollars.

Quant à l’exportation totale faite depuis le début de l’année, elle a dépassé les 77 milliards de dollars.

Les chiffres de l’exportation pour les sept premiers mois de l’année ont atteint les 77,170 milliards de dollars. Quant à la hausse pour ces douze derniers mois, elle est de 15,6 % soit 126 milliards de dollars.

L’industrie automobile se classe à la première place dans la plus forte exportation au mois de juillet avec un milliard 910 millions de dollars.

Share

Record historique dans l’exportation en avril 2011

Les chiffres d’exportation d’avril 2011 sont à un niveau record jamais vu au mois d’avril tout le long de l’histoire de la République .

L’exportation s’est élevée à 11,796 milliards de dollars au cours de cette période.

Les résultats de l’exportation ont été annoncés dans la ville Gaziantep, représentant l’image du développement dans le secteur industriel.

Le président de l’Assemblée des Exportateurs de Turquie, Mehmet Büyükekşi a annoncé qu’un record avait été battu au mois d’avril de cette année.

Une hausse de 25,45 % a été observée dans l’exportation, qui s’est chiffrée à 11,796 milliards de dollars.

>> Lire la suite

Share

Wall Street Journal : la Turquie se renforce pour devenir un centre de production automobile.

277 572 véhicules ont été assemblés sur le site de Bursa en 2009

Le quotidien américain Wall Street Journal, qui traite l’actualité économique et financières, a écrit que la Turquie se renforçait pour devenir un centre de production automobile.

La nouvelle publiée sur le site Internet du quotidien relève que cette année, la Turquie dépassera la République tchèque, le plus grand producteur automobile en Europe de l’Est, d’après les prévisions de l’Industrie automobile.

Selon les données annoncées par l’Association des distributeurs automobiles, la part de marché des véhicules légers et automobiles de la Turquie a grimpé de 31 % pour la période janvier-novembre en 2010.

>> Lire la suite

Share

Vif rebond de la demande d’automobiles en Turquie

Dans une étude sectorielle, la société CA Chevreux, filiale du Crédit Agricole, remarque un important rétablissement de la demande dans l’industrie automobile turque.

L’étude publiée par le bureau d’analyse CA Chevreux révèle un important redressement de la demande d’automobiles en Turquie.

Les analystes tablent ainsi sur une croissance du chiffre d’affaires de 14% en glissement annuel dans l’industrie automobile turque au deuxième semestre 2010.

A la faveur de résultats meilleurs qu’attendu lors des huit premiers mois de l’année 2010, CA Chevreux anticipe une croissance de 25 % sur l’ensemble de l’année.

Le bureau d’études est également optimiste sur les perspectives de 2011. Se fondant sur une hypothèse de croissance de 6 % du marché turc des véhicules légers (véhicules de tourisme et utilitaires légers) l’an prochain, CA Chevreux vise une croissance de 9 % du chiffre d’affaires dans le secteur automobile en 2011.

>> Lire la suite

Share

Création d’une nouvelle usine près d’Eskişehir

GKN Driveline a récemment ouvert, à Eskişehir en Turquie, une nouvelle installation de fabrication de pointe.

Occupant à 160 kilomètres de Bursa un site de 38 000 mètres carrés, l’installation Eskişehir de GKN Driveline emploiera 250 personnes dans sa phase active définitive. Sa capacité de production annuelle sera alors de deux millions d’arbres latéraux destinés à des clients basés en Turquie.

« La Turquie devient un important marché de croissance pour GKN », a déclaré Nigel Stein, président-directeur général de GKN Driveline. « Nous étions déterminés à soutenir nos clients dans la région avant la récente crise économique mondiale, et nous sommes fiers d’être ici aujourd’hui pour tenir cette promesse. »

>> Lire la suite

Share
Ramazan 22 juillet 2010 Économie No Comments >> Mots clés: , ,

L’industrie automobile turque souhaite devenir une plateforme de production de voitures électriques

L'usine Oyak-Renault de Bursa

Le ministre turc de l’Industrie, Nihat Ergün, a dévoilé jeudi, les grandes lignes de son nouveau plan stratégique de l’industrie automobile turque, mise en difficulté par la crise mondiale.

Le document final, publié le mois prochain, “montrera dans quelle direction l’industrie doit aller”.

Selon Nihat Ergün, la Turquie a le potentiel pour produire 2 millions de véhicules par an et en exporter 1,5 million. La production est tombée à 870.000 véhicules en 2009, en baisse de plus de 20%.

Pour relancer le marché intérieur, le gouvernement prévoit “des mesures incitatives” comme des réductions de taxes sur les véhicules propres.

La Turquie souhaite devenir une plateforme de production de voitures électriques. La Renault Fluence électrique, qui sortira à partir de mi-2011, sera entièrement conçue et assemblée dans l’usine turque de Bursa.

Share

Login