Accueil » İlker Başbuğ » Recent Articles:

L’ex-chef de l’armée incarcéré pour une tentative de putsch contre le gouvernement de Turquie

L’ex-chef d’état-major des armées turques, le général retraité Ilker Basbug, a été placé en détention préventive tôt vendredi pour avoir dirigé une «organisation terroriste» et avoir voulu renverser le gouvernement islamo-conservateur, a rapporté l’agence Anatolie.

«Le 26ème chef d’état-major de la République turque a malheureusement été placé en détention préventive pour avoir appartenu et dirigé une organisation terroriste et avoir tenté de renverser le gouvernement», a déclaré Me Ilkay Sezer, l’avocat du militaire, cité par Anatolie.

Plusieurs dizaines d’officiers «en activité ou à la retraite» ont été emprisonnés au cours des dernières années dans le cadre de plusieurs enquêtes sur des complots supposés visant le gouvernement, mais il s’agit de la première arrestation d’un ancien numéro un de l’armée.

>> Lire la suite

Share

La Turquie, une gouvernance démilitarisée

Isik Kosaner, ici avec Tayyip Erdogan en août 2008, a été promu chef de l'état-major.

Dimanche soir, le gouvernement et la hiérarchie militaire sont enfin tombés d’accord sur la désignation des numéros un et deux de l’armée, faisant baisser, provisoirement, les tensions au sommet de l’État.

Les vainqueurs sont les généraux Isik Kosaner, promu chef de l’état-major, et Erdal Ceylanoglu, désigné commandant de l’armée de terre.

Habituellement, le processus de nomination des hauts gradés relève de la routine.

Il se déroule chaque année les premiers jours d’août lors du Conseil militaire suprême (YAS).

Mais la semaine dernière, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan a refusé plusieurs promotions. Pour le journal Aksam, il s’agit «d’un tournant historique» dans un pays où l’armée, qui a quatre coups d’État à son actif en un demi-siècle et a pendu, en 1961, le premier ministre Adnan Menderes, considère que le gouvernement doit obéir à ses ordres.

>> Lire la suite

Share

Message poignant du Premier ministre sur les attaques terroristes du PKK

Une cérémonie a été organisée à Van pour les 11 soldats martyrs tués dans une attaque terroriste hier à Hakkari.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan et le chef de l’état-major le général Ilker Başbuğ étaient également présents à la cérémonie.

L’intervention du Premier ministre M. Erdoğan renfermait des messages chargés de sens et de détermination pour la lutte contre le terrorisme.

“Nous reconduisons les 11 héros à l’éternité” a dit M. Erdoğan ajoutant que le terrorisme ne pourrait jamais porter atteinte à la détermination de la Turquie, encore plus puissante.

>> Lire la suite

Share

İlker Başbuğ au Caire en visite officielle qui durera deux jours

Le chef d’Etat-major des armées İlker Başbuğ est en visite au Caire.

Sur l’invitation du ministre égyptien de la Défense Hossein Tantavi, İlker Başbuğ s’est rendu en Egypte pour y réaliser une visite officielle de deux jours

M. Başbuğ et sa délégation ont été accueillis à l’aéroport du Caire par l’ambassadeur turc au Caire Hüseyin Avni Botsalı et le général égyptien Nabil al-Mohendis.

Le chef d’Etat-major turc sera reçu en premier lieu par le président égyptien Hosni Moubarak.

Ensuite, il rencontrera le ministre de la Défense et le chef d’Etat-major des armées.

M. Başbuğ réalisera une visite au martyrium turc et au cimetière comprenant la tombe d’Anouar el-Sadate.

Le chef d’Etat-major et sa délégation poursuivront dimanche leurs prises de contact au Caire.

Share

Pouvoir et armée font mine d’unité

Le pouvoir et l’armée turcs tentaient d’afficher un tableau d’unité ce jeudi à Istanbul.

Le président Abdullah Gül et son premier ministre, Tayyip Erdogan, se sont entretenus pendant trois heures avec le général Basbug, chef d‘état major des armées.

Tous se sont mis d’accord pour régler leurs différends dans le cadre constitutionnel.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 25 février 2010 Politique No Comments >> Mots clés: , , ,

Bülent Arınç critique fortement l’opposition et demande des explications au chef des armées

Bülent Arınç, ministre d'état et Vice premier ministre

Bülent Arınç, ministre d'état et Vice premier ministre

Le ministre d’État et Vice-Premier Ministre Bülent Arınç, indique qu’il est important de mettre à jour la lettre qui dénonce un plan d’intervention à notre démocratie.

Il dénonce l’attitude du CHP qui par la voit de son président Deniz Baykal ne s’est défendu que par l’argument “de temps”.

Il demande à ce que les personnes qui sont derrière tout ça soient découvertes et amenées devant la justice au plus vite.

“Là dessus il faut que İlker Başbuğ, le chef des armées face une conférence de presse et explique ce qu’il en est réellement de cette lettre et que personnes ne puisse même imaginer un quelconque complot en Turquie contre la démocratie. Qui que ce soit, derrière ce projet de complot, civil ou militaire, ceci est très mauvais et dangereux pour notre pays. Ce qui est important avec la découverte d’un tel document, quel que soit l’objectif, qui est-ce qui l’a organisé, pourquoi l’ont-ils organisé, quels sont les éventuels dangers, il faut vraiment mettre tout ça au grand jour”;

“C’est avec une profonde tristesse que j’observe et j’écoute l’opposition”;

“Le président de CHP, Baykal parle beaucoup, mais dans tout ça il n’en ressort qu’une chose, il se demande pourquoi cette lettre a pu être découverte seulement 4 mois et demi après qu’elle a été écrite. C’est sa seule préoccupation, alors que nous on cherche bien plus loin”.

Share

Login