Accueil » Guus Hiddink » Recent Articles:

Les grands travaux de Guus Hiddink en Turquie

Quand la Turquie s’est inclinée 1-0 en Azerbaïdjan, le 12 octobre, le sélectionneur Guus Hiddink a décidé de prendre des mesures radicales, comme le prouve sa sélection pour le match amical de mercredi contre la République de Corée à Trabzon.

Avant de s’engager au mois d’août, Hiddink avait vu l’équipe turque à l’œuvre lors d’une tournée aux États-Unis et préférait ne pas opérer de révolution avant les éliminatoires de l’UEFA EURO 2012.

En septembre, les victoires au Kazakhstan et contre la Belgique dans le Groupe A annonçaient des lendemains radieux, mais deux revers, en Allemagne et en Azerbaïdjan, le mois suivant, ont convaincu Hiddink de mettre en œuvre une politique de “grands travaux” qui lui trottait dans la tête depuis l’été.

“Il n’y a pas de honte à perdre en Allemagne mais on n’a pas montré le moindre signe de résistance ou d’opposition”, fulminait Hiddink.  “Et la défaite en Azerbaïdjan était un désastre.” Il a donc sélectionné neuf joueurs encore jamais appelés pour le match amical perdu 1-0 aux Pays-Bas en novembre. Cette semaine, le milieu du FC Nürnberg Mehmet Ekici et l’attaquant du Hamburger SV Tunay Torun font pour la première fois partie du groupe formé par Hiddink, qui procède à une large revue d’effectif des jeunes Turcs à fort potentiel en Europe.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 8 février 2011 Sport No Comments >> Mots clés: ,

Euro 2012 : Guus Hiddink impatient d’affronter l’Allemagne à Berlin

Guus Hiddink ne pouvait “que se réjouir” après la victoire 3-2 de la Turquie face à la Belgique dans le groupe A, la deuxième en deux matches.

Il se dit désormais “impatient d’affronter l’Allemagne à Berlin”.

Daniel Van Buyten eut beau ouvrir le score, puis égaliser après un renversement de vapeur initié par Hamit Altıntop et Semih Sentürk, la Belgique, réduite à 10 à 1-1, ne put rien face aux assauts turcs, concrétisés à la 78e minute par une réalisation de Arda Turan.

La Turquie signe sa deuxième victoire après le 3-0 obtenu face au Kazakhstan.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 8 septembre 2010 En bref, Sport No Comments >> Mots clés: , , ,

Guus Hiddink : l’UEFA, Une grande déception pour la Turquie

Le sélectionneur de l’équipe de Turquie qui poursuit ses préparatifs aux Etats-Unis, Guus Hiddink a sévèrement critiqué l’UEFA qui avait offert l’organisation de l’Euro 2016 à la France.

Tenant une conférence de presse au stade Lincoln à Philadelphie où s’affronteront les équipes de football turque et américaine, Hiddink a dit : ” L’UEFA indique qu’elle a pour objectif de réaliser la Coupe d’Europe dans les pays souhaitant développer le football et offre l’Euro 2016 à la France, un pays qui a déjà organisé deux Coupes d’Europe et une Coupe du monde. La décision de 7 membres n’est pas cohérente avec la stratégie et la philosophie de l’UEFA “.

Soulignant qu’il était déçu que ce ne soit pas en Turquie que l’Euro 2016 ait lieu, le sélectionneur néerlandais s’est exprimé en ces termes: ” L’Etat turc a promis un financement de 920.000.000 d’euros. Cela était un grand avantage. Mais malgré cela, l’Euro 2016 a été offert à la France. C’est une très grande déception de la part de la Turquie “.

Share

Le Football Turc reprend de la hauteur

Lorsqu’à la mi-octobre 2009, les derniers espoirs de qualification de la Turquie pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010 sont partis en fumée, le temps s’est brièvement arrêté dans ce pays féru de football. Pour avoir fini à la troisième place de leur groupe derrière l’Espagne et la Bosnie-Herzégovine à l’issue de la compétition préliminaire, les Millîler devront se contenter du rôle de spectateurs durant la phase finale, comme en 2006. Après avoir atteint les demi-finales de l’UEFA EURO 2008, ils avaient pourtant rêvé de disputer l’épreuve suprême.

Mais la Turquie semble s’être remise de sa déception. Après avoir dégringolé ces derniers mois au 42ème rang du Classement mondial FIFA/Coca-Cola, son plus mauvais classement depuis plus de dix ans, elle a relevé la tête : les Turcs ont progressé de six places en mars 2010 pour atteindre la 35ème position, un signe encourageant pour la suite.

Lors de son premier match de l’année, la Turquie dirigée par son entraîneur intérimaire Oguz Cetin a remporté une nette victoire 2:0 contre le Honduras, qui disputera la compétition reine en Afrique du Sud. Ce succès montre que la sélection turque est tout à fait capable de s’imposer face aux meilleures équipes de la planète football. Deux autres duels au sommet sont prévus en mai prochain pour les Ottomans : ils affronteront la République tchèque et les Etats-Unis, autre futur participant à la Coupe du Monde de la FIFA 2010.

Hiddink attendu comme le sauveur
Les espoirs des Turcs quant à leur avenir reposent surtout sur leur nouveau sélectionneur Guus Hiddink. C’est en effet le Néerlandais qui reprendra les rênes de l’équipe à partir du 1er août prochain. Son objectif est clair : il vise l’UEFA EURO 2012, qui se déroulera en Pologne et en Ukraine. “Je me suis décidé pour la Turquie parce que je vois dans cette équipe un gros potentiel. Les joueurs font preuve d’un bel esprit combatif. La demi-finale de l’EURO face à l’Allemagne (2:3) a prouvé qu’il s’agissait d’une formation capable de se mesurer aux plus grands”, a expliqué Hiddink lors de sa présentation officielle en tant que sélectionneur. “Nous avions promis un bon entraîneur et nous avons trouvé un bon entraîneur”, se réjouit pour sa part le président de la Fédération turque de football Mahmut Özgener.

Hiddink est loin d’être un inconnu en Turquie, puisque lors de la saison 1990/91, il entraînait la formation stambouliote de Fenerbahçe. Il a par ailleurs dirigé pendant près de 30 ans des clubs tels que le PSV Eindhoven, qu’il a conduit à six titres nationaux et à la Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1988. Le technicien âgé de 63 ans a déjà officié comme sélectionneur, notamment aux Pays-Bas, en République de Corée et en Australie, trois pays qui ont réussi sous sa direction à se qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA, respectivement en 1998, 2002 et 2006. Hiddink espère aujourd’hui mener à bien sa future mission auprès de la Turquie. Son prédécesseur, Fatih Terim, qui était en fonction depuis 2005, a quitté son poste après l’échec de son équipe dans le cadre des qualifications pour le grand rendez-vous du ballon rond.

“En Turquie, les gens vivent leurs émotions pleinement. Ils ne renoncent jamais à venir soutenir leur équipe préférée”, confiait il y a quelques mois le joueur vedette Arda Turan au micro de FIFA.com, reconnaissant envers le soutien de ses compatriotes. A l’époque, quand on lui demandait ce qu’il manquait à la sélection turque pour pouvoir atteindre le sommet du football mondial, sa réponse était la suivante : “Plus nous accumulerons d’expérience, plus nous pourrons aller loin”.

Renouer avec le passé
Si l’on considère son récent parcours, tout porte à croire que la Turquie a les moyens d’aller loin. Après une première participation à la Coupe du Monde de la FIFA en 1954, elle a dû attendre 48 ans avant de retrouver la grande scène internationale en 2002. L’équipe alors entraînée par Senol Günes est allée jusqu’en demi-finale de la compétition, avant de s’incliner 0:1 face au Brésil, futur champion du monde. Le triomphe 3:2 des Millîler contre la République de Corée lors du match pour la troisième place est le plus grand succès de l’histoire du football turc.

Neuf des joueurs de la sélection présente lors de l’épreuve suprême en 2002, notamment le capitaine Hakan Sukur, Rustu Recber ou encore Yildiray Basturk, évoluaient dans des clubs prestigieux disputant des compétitions internationales. Depuis, d’autres joueurs tels que Turan, Nihat Kahveci ou les jumeaux Hamit et Halil Altintop se sont fait une place au sein de l’équipe. “Le groupe est en plein changement. Outre la technique, le système de jeu, le talent et la motivation, l’expérience joue également un rôle important. Toutes ces qualités, nous allons les mettre dans la balance”, avait annoncé Günes avant même les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA.

C’est à présent le Championnat d’Europe 2012 qui se trouve en ligne de mire de la Turquie. Sur le chemin menant à la compétition, les Turcs devront notamment se mesurer aux Allemands, triples champions du monde, avec qui ils ont un vieux compte à régler. C’est en effet laMannschaft qui leur a barré la route en demi-finale de l’UEFA EURO 2008, mettant fin à leur rêve d’accéder pour la première fois à la finale d’un grand tournoi.

Avec le recrutement du sélectionneur Hiddink, qui a prouvé à plusieurs reprises par le passé qu’il était capable de conduire une équipe au sommet du football mondial, la Turquie a fait un grand pas vers un avenir doré. Cette évolution devrait bientôt se refléter sur la position de l’équipe au Classement mondial FIFA/Coca-Cola. Qui sait, peut-être même parviendra-t-elle à atteindre à nouveau le meilleur classement de son histoire : en juin 2004, la Turquie occupait la cinquième place, devant des équipes au palmarès aussi riche que l’Allemagne, l’Italie ou l’Angleterre.

Share
Ramazan 12 avril 2010 En bref, Sport No Comments >> Mots clés: , , ,

Guus Hiddink présenté en Turquie

Guus Hiddink a été officiellement présenté en tant que sélectionneur de la Turquie, lundi après-midi à Istanbul. L’entraîneur néerlandais de 63 ans s’est engagé avec la fédération turque de football (TFF) jusqu’à la fin de l’Euro 2012.

Hiddink entrera en fonction au mois d’août. Il restera à la tête de la sélection russe jusqu’à l’expiration de son engagement à Moscou le 30 juin. “Nous avons une confiance sans limite envers Hiddink. Nous allons oeuvrer à la stabilité et à de nouveaux succès”, a dit Mahmut Özgener, le président de la fédération turque.

L’ancien sélectionneur des Pays-Bas a décliné ce week-end l’offre de la Fédération ivoirienne de conduire la sélection nationale au Mondial-2010.

Share

Hiddink refuse les Éléphants et préfère se concentrer sur l’équipe de Turquie

Le Néerlandais Guus Hiddink, alors sélectionneur de la Russie, le 17 novembre 2009 à Ljubljana en Slovénie.

Guus Hiddink a finalement refusé de faire une pige de trois mois à la tête de la Côte d’Ivoire et de diriger les Eléphants lors du Mondial avant de prendre en main la Turquie, avec laquelle le Néerlandais s’est mis d’accord.

«J’ai beaucoup réfléchi, déclare samedi l’ancien coach de Chelsea au journal de son pays De Telegraaf. Mais il faut bien prendre une décision. Didier Drogba a fait un lobbying énorme pour que je prenne le poste et le président Jacques Anouma m’a fait forte impression. Mais deux choses m’ont retenu : d’abord, je dois respecter mon contrat avec la Russie, qui m’a toujours respecté. Ils m’ont permis d’entraîner Chelsea quelques mois. Et puis, j’ai donné ma parole à la Turquie. Ses dirigeants sont très professionnels, je ne pouvais pas leur faire ça.»

Les Turcs ont une tournée prévue aux Etats-Unis en mai avec des amicaux contre l’Irlande, la République tchèque et les Etats-Unis. Hiddink veut diriger la sélection lors de cette tournée car il pense que cela lui permettra de faire une bonne revue d’effectif.

Share
Ramazan 13 mars 2010 En bref, Sport No Comments >> Mots clés: , ,

Guus Hiddink sélectionneur de la Turquie à partir d’août

Le Néerlandais Guus Hiddink, alors sélectionneur de la Russie, le 17 novembre 2009 à Ljubljana en Slovénie.

Le Néerlandais Guus Hiddink, actuel sélectionneur de la Russie mais qui a annoncé son intention de quitter son poste à la fin de son contrat le 30 juin 2010, prendra en août la tête de la sélection turque, a annoncé mercredi la Fédération turque de football (TFF).

Le président de la fédération turque Mahmut Özgener, qui s’est déplacé à Amsterdam, est parvenu à un accord pour un contrat de deux ans, avec une option sur deux autres, avec le technicien néerlandais, précise la fédération sur son site internet.

Le contrat de Hiddink, 63 ans, prendra effet à partir du 1er août 2010.

Il sera assisté dans sa tâche par deux conseillers turcs et un autre néerlandais, ajoute la TFF, sans préciser le montant du contrat.

Le journal turc Sabah avait évoqué un salaire annuel de 3,75 millions d’euros.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 19 février 2010 Sport No Comments >> Mots clés: ,

Login