Accueil » Gaza » Recent Articles:

Erdogan: la Turquie “ne se taira pas” si Israël attaque le Liban

La Turquie “se ne taira pas” si Israël attaque de nouveau le Liban ou la bande de Gaza, a affirmé jeudi son Premier ministre Recep Tayyip Erdogan en visite à Beyrouth, au moment où les relations entre ces deux anciens alliés stratégiques sont au plus bas.

“Veut-il (Israël) entrer au Liban avec les avions et les chars les plus modernes, tuer les femmes et les enfants et détruire les écoles et les hôpitaux et puis nous demander de nous taire?”, a demandé M. Erdogan dans un discours prononcé à l’occasion de la réunion annuelle de l’Union des banques arabes.

“Veut-il utiliser les armes les plus modernes et les bombes au phosphore et à sous-munitions et entrer à Gaza pour y tuer les enfants et puis nous demander de nous taire?”, a-t-il répété, en présence du Premier ministre libanais Saad Hariri.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 26 novembre 2010 Moyen-Orient No Comments >> Mots clés: , , ,

4 experts enquêtent pour l’ONU sur le massacre de 9 turcs humanitaires par l’armée Israélienne

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a annoncé aujourd’hui la constitution d’un panel de quatre experts, dont un Israélien et un Turc, chargés de faire la lumière sur le raid meurtrier contre une flottille d’aide destinée à la bande de Gaza le 31 mai.

Ban Ki-moon a indiqué que le groupe d’experts entamerait ses travaux le 10 août et soumettrait un premier rapport d’ici la mi-septembre. Il sera présidé par l’ancien premier ministre néo-zélandais Geoffrey Palmer, secondé dans sa tâche par le président colombien sortant Alvaro Uribe.

Une “avancée inédite”

De façon presque concomitante, le bureau du premier ministre israélien a indiqué que “Benyamin Nétanyahou a informé aujourd’hui le secrétaire général de l’ONU qu’Israël prendrait part au panel”. Jusqu’à maintenant, l’Etat hébreu s’était opposé à la création d’une commission internationale d’enquête sur cette affaire et avait ouvert deux enquêtes internes. “Israël n’a rien à cacher”, a commenté Benyamin Nétanyahou.

Ce geste fait suite à des consultations avec un groupe de sept ministres israéliens et des diplomates ces dernières semaines visant à s’assurer que ce panel “est effectivement doté d’un mandat écrit équilibré et juste”, a-t-il ajouté.

>> Lire la suite

Share

Israël relâche les navires

Israël a décidé de relâcher 3 navires turcs détenus dans les ports israéliens depuis le 31 mai où un assaut avec été lancé contre ces navires qui transportaient de l’aide à Gaza.

“La décision a été prise avec l’approbation de toutes les unités concernées dans le cadre des efforts pour le rétablissement de la confiance et l’amélioration des relations entre les deux pays” a dit un responsable du ministère israélien des Affaires étrangères.

La déclaration relative au sujet devrait être faite l’armée israélienne.

A la suite de l’assaut lancé le 31 mai, Israël avait gardé les passagers en détention pendant quelques jours, puis envoyé la plupart en Turquie.

>> Lire la suite

Share

Israël a mis en garde les Nations Unies contre les navires qui veulent brisés le blocus de Gaza

Israël a mis en garde les Nations Unies contre les navires qui s’apprêtent à quitter le Liban pour se rendre à Gaza.

L’avertissement d’Israël indique que l’accès des deux navires ne sera pas autorisé à Gaza.

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Gabriela Shalev qui a écrit une lettre au secrétaire général de l’ONU Ban-Ki Moon, a souligné qu’Israël avait tout droit réservés pour “recourir à tous les moyens exigés” afin d’éviter que le blocus ne soit brisé par les navires.

Israël avait allégé le blocus à Gaza suite à l’assaut contre le navire Mavi Marmara, suscitant une grande réaction à travers le monde.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 23 juillet 2010 Monde, Moyen-Orient No Comments >> Mots clés: , , ,

Israël lève son embargo sur tous les «biens à usage civil» à destination de la bande de Gaza

Pressé de desserrer l’étau sur la bande de Gaza, Israël a confirmé dimanche la levée de l’embargo sur tous les «biens à usage civil», tout en maintenant son blocus maritime pour empêcher l’importation de matériel de guerre dans ce territoire palestinien.

«A partir d’aujourd’hui, il y a un feu vert pour que tous les biens puissent entrer à Gaza sauf les équipements militaires et le matériel susceptible de renforcer la machine de guerre du Hamas», le mouvement islamiste qui contrôle Gaza, a déclaré à l’AFP un haut responsable gouvernemental.

L’allègement du blocus prévoit que toutes les marchandises civiles ne figurant pas sur une liste de produits interdits (comprenant les armes, le matériel militaire ou les équipements susceptibles d’être exploités à des fins guerrières) pourront entrer à Gaza, a précisé un communiqué officiel.

Israël va également autoriser l’entrée de quantités plus importantes de matériaux de construction, mais uniquement pour des projets approuvés par l’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas, tels que des écoles, des établissements médicaux, des stations d’épuration de l’eau.

>> Lire la suite

Share

Le Parlement européen réuni pour discuter du blocus à Gaza, a approuvé la décision condamnant Israël

Le Parlement européen réuni pour discuter du blocus à Gaza, a approuvé la décision condamnant Israël.

Entretemps, le Conseil des ministres israéliens a décidé d’alléger le blocus à Gaza et la Commission d’enquête à effectué sa première réunion.

Le projet élaboré par les groupes politiques au plénum du Parlement européen à Strasbourg, demande une enquête internationale et impartiale sur l’attaque et appelle à l’appui aux pays de l’Union européenne à cette issue.

Le projet demande à Israël de lever immédiatement le blocus à Gaza qui provoque une catastrophe humanitaire et aux pays de l’UE à mener des initiatives pour l’ouverture permanente des portes allant à Gaza.

>> Lire la suite

Share

Ahmet Davutoğlu a rencontré les ambassadeurs américains, anglais, allemand et français

La Turquie poursuit la pression internationale sur Israël qui a attaqué les navires transportant des aides à Gaza.

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a rencontré les ambassadeurs des Etats-Unis, d’Angleterre, d’Allemagne et de France.

Lors de l’entretien qui a eu lieu au ministère des Affaires étrangères, M. Davutoğlu a transmis les opinions de la Turquie sur l’attaque israélienne contre les navires d’aide et le nucléaire iranien.

Faisant par des attentes d’Ankara notamment sur la mise en place d’une commission d’enquête internationale sur l’attaque israélienne, M. Davutoğlu a souligné qu’Israël avait commis un crime international.

Durant l’entretien où le nucléaire iranien était aussi à l’ordre du jour, une évaluation a été faite sur la façon dont le processus se poursuivra à la suite des nouvelles sanctions décidées par le Conseil de sécurité.

Les démarches à mener pour la poursuite du processus diplomatiques ont été également été abordées durant la rencontre.

Share

La Turquie à créer une commission d’enquête sur l’assaut d’Israël sur la Flottille

La Turquie a annoncé mercredi la création d’une commission chargée d’évaluer “les dimensions nationales et internationales” de l’assaut meurtrier du 31 mai des forces israéliennes contre une flottille humanitaire pour Gaza.

Le ministère des Affaires étrangères a précisé que la commission dirigée par le chef de la diplomatie turque et le ministre de la Justice devait également préparer le terrain à une possible enquête internationale.

D’après Ankara, la commission qui comprend des responsables des autorités maritimes, s’est réunie à deux reprises depuis sa création lundi.

Huit Turcs et un ressortissant détenteur de la double nationalité turco-américaine ont été tués lors de l’intervention du 31 mai de Tsahal contre un bateau de la flottille qui entendait briser le blocus israélien imposé à la Bande de Gaza.

>> Lire la suite

Share

L’Union européenne doit soutenir la Turquie sur le dossier contre Israël

S’exprimant sur la situation à Gaza à la suite de l’opération militaire israélienne contre la flottille humanitaire et le blocus de Gaza et en présence de Mme Catherine Ashton, Haute Représentante de l’UE aux Affaires étrangères et la politique de sécurité commune, Hélène Flautre, Présidente de la délégation Mixte UE-Turquie du Parlement européen a souligné le fait que :

“Les 9 victimes de l’attaque israélienne contre la flottille pour Gaza ne sont pas des victimes collatérales. Elles ont été criblées de dizaines de balles, dans le dos, la nuque et la tête, et majoritairement à bout portant. Il s’agit de civils turcs, ils pourraient être français, dans tous les cas, ils sont européens. Tous les efforts diplomatiques européens doivent être mobilisés pour obtenir la fin de l’impunité et la levée du blocus. Ce n’est pas une affaire turco-israélienne et si M. Erdogan est acclamé dans les rues arabes et musulmanes, ça aurait pu être également Mme Ashton.”

>> Lire la suite

Share

Israël préfère bombarder les bébés gazaouites, la Turquie elle les soignes

Née avec une malformation cardiaque, elle lutte pour vivre depuis sept jours.

Le bébé gazouite de sept jours, Retaj Seraj, qui mène une lutte de survie en étant née avec une malformation cardiaque du ventricule, a été amené avec un avion-ambulance turc à İstanbul.

L’avion amenant Retaj Seraj a atterri à l’aéroport Sabiha Gökçen d’Istanbul dans la soirée.

Elle a été emmenée par ambulance à un hôpital privé pour suivre des soins.

Un appel d’aide avait été fait de la Turquie pour le bébé de sept jours, une petite fille, qui a une malformation au cœur et en cours de médicaments, qui avait été entendu par le ministre d’Etat et négociateur en chef Egemen Bağış.

Avec la fin des procédures, le bébé a été amené qu’aujourd’hui.

Share

Israël est coupable sans aucun doute

Serge Sur, spécialiste du droit international public, analyse les différents règlements possibles au litige qui oppose Israël à une grande partie de la communauté internationale après l’arraisonnement de la flottille humanitaire ayant fait neuf morts.

En termes de droit international, que risque Israël suite à l’arraisonnement de la flottille ?

Serge Sur : Israël a commis un acte de violence en haute mer qui est indiscutablement contraire au droit international. Le gouvernement peut se justifier en invoquant l’état de légitime défense, mais il faut alors en apporter la preuve. Et pour que celle-ci soit valable, il faudrait une participation turque à l’enquête.

Une enquête internationale est donc légitime ?

>> Lire la suite

Share

Il ne pourra y avoir de normalisation des relations si Israël refuse une commission d’enquête

Il n’y aura pas de normalisation des relations entre la Turquie et Israël si ce pays refuse une commission d’enquête indépendante de l’ONU sur le raid israélien meurtrier sur la flottille d’aide à Gaza, a déclaré lundi le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu.

Le ministre a exhorté l’Etat hébreu à “donner son feu vert à la création de la commission prévue par le droit international et proposée par les Nations unies”.

Si Israël donne son accord pour une telle commission, “les relations (bilatérales) vont naturellement prendre une autre direction”, a précisé le ministre.

Mais, a-t-il souligné, “s’ils continuent d’échapper à cela, il ne saurait être question d’une normalisation des relations turco-israéliennes”.

La Turquie a rappelé la semaine dernière son ambassadeur en Israël.

M. Davutoglu s’exprimait los d’une conférence de presse avec ses homologues afghan et pakistanais en marge de la Conférence sur les mesures pour bâtir la confiance et l’action conjointe en Asie (CICA), un forum international pour promouvoir la coopération régionale réuni lundi et mardi à Istanbul.

Share

La Turquie, un nouveau pôle d’attraction pour les chefs d’État

Le Premier ministre Saad Hariri se rendra tard dans la soirée de mercredi en Turquie, plus précisément à Istanbul, pour une visite de quarante-huit heures, au cours de laquelle il aura des entretiens avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan.

Il sera accompagné de la ministre des Finances, Raya el-Hassan, du chef de la diplomatie, Ali Chami, et de plusieurs hommes d’affaires et chefs d’entreprise.

De source diplomatique à Beyrouth, on indique que la visite du chef du gouvernement en Turquie a trois objectifs, à la lumière des circonstances présentes dans la région.

Le Premier ministre présentera d’abord à son homologue turc les condoléances du Liban pour les victimes turques de l’attaque israélienne perpétrée à l’aube de lundi dernier contre la « flottille de la liberté », au large de la bande de Gaza.

>> Lire la suite

Share

Israël de plus en plus isolé sur la scène internationale

Acculé par la pression internationale et alors que d’autres flottilles promettent d’appareiller en direction de la bande palestinienne verrouillée, l’Etat hébreu devra lâcher du lest. Mais il ne veut surtout pas perdre le contrôle de la zone.

L’expulsion par Israël de la quinzaine de passagers embarqués par le Rachel Corrie, un navire irlandais intercepté samedi alors qu’il tentait de forcer le blocus de la bande de Gaza, a débuté comme prévu dimanche. Sans incident majeur.

Mais les dirigeants israéliens, qui insistent sur la différence entre les «mercenaires terroristes» du Marmara, le navire turc arraisonné la semaine dernière, et les «militants de la paix du Rachel Corrie», ne sont pas quittes du mouvement de protestation contre le blocus de Gaza.

En effet, en Egypte, une petite flottille se prépare à son tour à appareiller avec plusieurs députés cairotes à son bord. Et en Turquie, des rumeurs prêtent au premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan l’intention de participer en personne à un nouveau convoi d’une dizaine de bateaux censés prendre la mer dans environ deux mois.

Mais dimanche, le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a démenti vigoureusement cette éventualité.

>> Lire la suite

Share

Israël encore et toujours contre la justice internationale

L’Etat hébreu rejette l’idée d’une commission d’enquête internationale sur l’arraisonnement sanglant par la marine israélienne de la flottille humanitaire pour la bande de Gaza, a annoncé l’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis. L’assaut israélien a fait 9 tués.

Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies, a proposé une enquête internationale sur l’opération israélienne, intervenue le 31 mai dans les eaux internationales. Celle-ci serait présidée par l’ancien Premier ministre néo-zélandais Geoffrey Palmer et comprendrait des représentants d’Israël, des Etats-Unis et de la Turquie.

“Nous rejetons une commission internationale. Nous sommes en discussion avec l’administration Obama de manière à ce que notre enquête ait lieu”, a répondu l’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis Michael Oren sur la chaîne de télévision Fox News.

>> Lire la suite

Share

Le bateau Rachel Corrie n’aurait pas été saisi par l’armée israélienne

L’armée israélienne a annoncé, « ne pas avoir saisi le bateau irlandais ‘Rachel Corrie’ qui amène de l’aide à Gaza ».

Selon les informations provenant des bénévoles dans le bateau, à 55 kilomètres à la côte de Gaza, les navires de la marine israélienne ont commencé à suivre Rachel Corrie. Toutefois les soldats israéliens seraient intervenus au bateau.

Un responsable de l’armée israélienne a indiqué, pour sa part, que « pour le moment, il n’était pas question que le bateau sois saisi ».

Le gouvernement israélien avait déclaré que si le bateau était amené au port Ashdod, il pourrait entrer dans le pays en toute sécurité.

Il avait également été déclaré « que l’ensemble de la charge du bateau serait transféré à Gaza, à condition qu’ils ne trouvent pas d’armes ou d’équipements de guerre à la suite des contrôles qui seront effectués ».

Par ailleurs, l’administration irlandaise demande également à Israël, de permettre au bateau « Rachel Corrie » d’atteindre Gaza.

Share

L’Etat hébreu viole les règles du droit international, martial, humanitaire et maritime

Israël, qui a tué des civils, des personnes sans armes et attaqué un navire d’aide humanitaire, est face à face avec la réaction de l’opinion publique internationale et avec la lutte juridique.

La Turquie a recours à la justice pour les droits réservés d’indemnités après avoir émis des décisions de condamnation auprès des organisations internationales en forçant toutes les voies diplomatiques.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Burak Özügergin, a déclaré que l’Etat hébreu viole les règles du droit international, martial, humanitaire et maritime. “Cette situation n’a aucune différence avec les pirates somaliens” a-t-il ajouté.

“D’après le droit humanitaire, des attentats ne peuvent pas être perpétrés contre des civils même en cas de guerre. Ce n’est pas un navire de guerre. D’après le droit international c’est un navire civil. Les organisateurs de l’opération militaire doivent faire attention aux dommages civils.” a-t-il indiqué.

>> Lire la suite

Share

Recep Tayyip Erdoğan un héros pour tous les opprimés

Le propriétaire d’un café à Khan Younes, au sud de la bande de Gaza, a renommé ses trois fils en utilisant le nom et prénom du Premier ministre turc, soit Recep, Tayeb et Erdogan”, rapporte Al-Quds Al-Arabi.

Mahmoud Zaarab, la cinquantaine, ne tarit pas d’éloges à l’égard de la Turquie.

“En hommage aux neufs Turcs tués par les forces israéliennes, le 31 mai, sur le bateau acheminant de l’aide humanitaire à Gaza, Zaarab a annoncé que son café, décoré avec des drapeaux turcs, sera ouvert à tout le monde pendant trois jours et, selon la tradition, il n’y sera servi pendant cette période de deuil que du café sans sucre et des dattes”.

Share

Un Canadien battu par l’armée israélienne

Barbarie des soldats israéliens

C’est dans un état de choc et d’incrédulité que Rifat Audeh a passé la nuit de lundi dernier, à bord du navire Mavi Marmara.

Le militant canado-palestinien, arrêté par l’armée israélienne dans l’assaut contre une flottille humanitaire se dirigeant vers Gaza, a vécu des heures d’angoisse et d’horreur avant d’être libéré et expulsé vers la Jordanie, dans la nuit de mardi à hier.

«C’était très chaotique. Après avoir encerclé les bateaux, l’armée israélienne a commencé à nous attaquer.

Ils tiraient dans toutes les directions.

Il y avait des blessés et des morts, avant même que les soldats montent à bord», raconte M. Audeh, joint au téléphone en Jordanie, où il travaille comme journaliste pigiste, faisant régulièrement la navette entre la capitale Amman et le Canada.

>> Lire la suite

Share

Des soldats Israéliens ont laissé un turc se vider de son sang jusqu’à la mort, malgré les appels à l’aide

Des civiles humanitaires sur les bateaux en route pour Gaza, beaucoup de femmes et hommes âgés sans défense tués par les militaires israéliens

Les témoignages des passagers de la flottille pour Gaza se multiplient, deux jours après l’intervention sanglante des commandos israéliens contre le navire amiral, le Navi Marmara.

Les centaines d’activistes détenus depuis lundi sont en effet en cours d’expulsion.

Alors que l’armée israélienne prétend avoir agi en situation de «légitime défense», plusieurs récits contredisent largement cette version.

L’écrivain suédois Henning Mankell, auteur des polars «Wallander»

>> Lire la suite

Share

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum