Accueil » François Hollande » Recent Articles:

Génocide arménien : Hollande dans les habits de lumière de Sarko

La Gauche molle prend les pantoufles de la Droite dure… Le brave Hollande et son accordéon sera plus fort que le Conseil constitutionnel et la Cour Européenne des Droits de l’Homme ! C’est le retour de la loi pénalisant la négation du génocide arménien, un plat de Sarko qu’Hollande va cuisiner à sa manière… Un échec juridique assuré pour de petits profits politiques. La grande échéance, ce sont les municipales de 2014.

Il faut d’emblée régler une question, celle des relations entre la Turquie et l’Europe. Genre la méchante Turquie, pas encore civilisée, qui ne peut entrer dans l’Europe.

La réponse est claire : cette entrée de la Turquie dans l’Union européenne, qui a été pendant un temps le fantasme des dirigeants turcs et européens, est en Turquie totalement has been. La Turquie est membre du Conseil de l’Europe, partie à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, et nombre d’accords de coopération économique ont été signés avec l’Union Européenne. Donc, tout va bien. La Turquie n’a aucune envie d’aller patauger dans la mare aux canards de Bruxelles, et elle apprécie au plus au point de jouer son rôle de puissance phare dans la région (+ 7% de croissance en moyenne ces dernières années) avec une grande liberté diplomatique à équidistance des US, de la Russie, de l’Europe et de ses grands voisins, la Géorgie, l’Arménie, l’Iran, l’Irak et la Syrie.

>> Lire la suite

Share

Génocide arménien: la tétine est donnée et les larmes sont essuyées

Avoir deux sons de cloches entre les ministres des affaires étrangères et les présidents de la République semblent être de mise concernant les projets de lois de pénalisation des génocides du génocide arménien.

Déjà alors que la précédente assemblée nationale adoptait le projet de loi, le ministre des affaires étrangères du gouvernement Fillon, Alain Juppé, avait indiqué aux caméras et micros des médias français qu’il n’était pas favorable à l’adoption d’une telle loi. Préférant la voie de la diplomatie et le rapprochement turco-arménien, le ministre s’était donc prononcé en contradiction avec les désirs de Nicolas Sarkozy qui soutenait activement cette initiative.

Et pour cause, jamais un président de la République française n’avait eu de liens aussi forts avec l’Arménie et son président de la République.  C’était sans compter François Hollande qui fait aujourd’hui encore plus fort.

>> Lire la suite

Share

Recep Tayyip Erdoğan invite Francois Hollande en Turquie

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a invité le président français François Hollande à visiter la Turquie pour raviver les rapports bilatéraux, lors d’un entretien à Rio de Janeiro en marge du sommet sur le développement durable, a rapporté aujourd’hui l’agence turque Anatolie.

M. Erdogan a expliqué à son interlocuteur que la dernière visite d’État d’un président français remontait à 20 ans, et invité le nouveau président français à se rendre en Turquie, précise l’agence.

M. Hollande a estimé pour sa part qu’un tel déplacement serait pour lui “un privilège”, affirmant y être favorable, selon Anatolie.

>> Lire la suite

Share

Le turcophobe Mourad Papazian, conseiller de François Hollande, insulte les élus de la République Française

Dans son intervention du 2 février dernier sur Radio AYP FM (radio communautaire arménienne proche des milieux ultra-nationalistes dashnaks), Mourad Papazian, co-président de la FRA pour l’Europe occidentale et conseiller de François Hollande, traite les parlementaires ayant signé la saisine du Conseil constitutionnel à propos de la loi de censure arménienne de “salopards“, trois fois en l’espace de quelques secondes.

Cela n’est pas sans rappeler l’insulte lancée par un autre militant lobbyiste arménien de France, Patrick Devedjian qui avait, en 2007, traité de “salope” Anne-Marie Comparini, ex-députée centriste du Rhône.

>> Lire la suite

Share

Le Conseil constitutionnel dit non a la loi pénalisant la négation du massacre de 1915

C’est un revers pour Nicolas Sarkozy qui l’avait voulue, et pour François Hollande qui l’avait soutenue – tous deux mûs par un électoralisme à courte vue.

Cette censure est une bonne nouvelle.

Un principe – la liberté d’expression, en l’espèce – ne peut être méprisé, surtout pour flatter un lobby communautaire.

La décision du Conseil honore les parlementaires des deux assemblées du Parlement qui ont eu le courage de défier les oukazes de leurs Etats-majors et de l’Elysée.

Jamais nulle loi n’ imposera la réconciliation historique. C’est par le dialogue et la meilleure connaissance des événements d’un passé douloureux que Turcs et Arméniens parviendront à surmonter les drames légués par l’Histoire.

>> Lire la suite

Share

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum