Accueil » France » Recent Articles:

Euro 2016 : La Turquie veut organisé sa première coupe d’Europe en 2016

Le logo de la Turquie pour sa candidature à l'Euro 2016 de Football

La Turquie espère pour la première fois obtenir l’organisation de l’Euro de football, lors de la désignation de l’élue par l’UEFA vendredi à Genève.

La France et l’Italie sont ses concurrentes pour devenir pays hôtes de l’Euro 2016.

Les plus hautes autorités de l’Etat turc se sont investies dans le projet et le président Abdullah Gul participera à la présentation du dossier vendredi devant les 13 membres votant de la commission exécutive de l’Union européenne de football (UEFA).

Le Premier ministre turc a garanti une enveloppe de 920 millions d’euros pour réaliser les neuf stades nécessaires à l’organisation de cette compétition pour la première fois élargie à 24 équipes.

La Turquie, pays laïc à majorité musulmane, estime que lui attribuer l’événement « apporterait une grande contribution à la mission de l’UEFA d’intégration de différentes cultures. »

« Nous représentons la nouvelle Europe », a déclaré Mahmut Ozgener, le président de la Fédération turque de football, qui fait acte de candidature pour la troisième fois d’affilée.

>> Lire la suite

La France exprime toute sa solidarité avec la Turquie

C’est avec émotion et une profonde tristesse que nous venons d’apprendre la mort de 28 mineurs bloqués dans une mine près de la ville de Zonguldak sur les bords de la mer Noire depuis lundi dernier à la suite d’un coup de grisou.

Dans ces circonstances particulièrement tragiques et douloureuses, la France exprime toute sa solidarité avec la Turquie. Nos pensées vont bien entendu vers les familles des victimes auxquelles nous transmettons nos condoléances attristées.

Ramazan 21 mai 2010 En bref, France No Comments >> Mots clés: ,

L’UEFA continue son analyse technique pour décider du pays qui organisera l’UEFA EURO 2016

Une délégation de l’UEFA a terminé la visite des sites des trois pays candidats à l’organisation de l’UEFA EURO 2016. La Turquie, l’Italie et la France ont posé officiellement leur candidature au mois de février dernier.

La délégation, qui s’est rendue en Turquie d’abord avant de partir pour l’Italie puis la France, était dirigée par Gilberto Madaíl, président de la Commission des compétitions des équipes nationales de l’UEFA et membre du Comité exécutif de l’UEFA.

Les visites faisaient partie de l’analyse technique qui permettra au Comité exécutif de l’UEFA d’annoncer sa décision à Genève le 28 mai (13 heures, HEC).

>> Lire la suite

Ramazan 17 avril 2010 En bref, Sport No Comments >> Mots clés: , , , ,

Il est difficile de trouver un dossier commun sur lequel Turcs et Français pourraient avancer du même poids

Interview avec Didier Billion, expert sur les questions Turques

Didier Billion : “Il est difficile de trouver un dossier commun sur lequel Turcs et Français pourraient avancer du même poids et de façon complémentaire.”

euronews : “Didier Billion, vous êtes chercheur à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques. Vous êtes spécialiste du Moyen-Orient et plus particulièrement de la Turquie.
C’est la première fois que le Premier ministre turc est en France pour une visite officielle depuis que les négociations d’adhésion à l’Union ont été lancées. Est-ce que cette visite peut servir à faire avancer ce dossier ou bien est-ce que Nicolas Sarkozy va camper sur ses positions ?”

Didier Billion : “Malheureusement, je crains fort que Nicolas Sarkozy, sur ce dossier comme sur quelques autres, ne modifie aucunement ses positions. Il a réaffirmé à maintes reprises – et l’on comprend bien que pour lui c’est un jeu de politique intérieure – qu’il s’opposait à la perspective de l’intégration de la Turquie dans l’Union européenne, et je ne vois pas comment, aujourd’hui, le Premier ministre turc en visite à Paris pourrait le convaincre de la partie erronée de cette position.”

>> Lire la suite

La France et la Turquie veullent augmenter de 50%, le volume des échanges commerciaux d’ici 2012

La France et la Turquie se sont fixé pour objectif d’augmenter de 50%, à 15 milliards d’euros, le volume des échanges commerciaux d’ici 2012, a déclaré mercredi le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, en visite à Paris.

« Pour 2012, nous nous sommes fixé un objectif de 15 milliards d’euros en ce qui concerne le volume du commerce extérieur entre la France et la Turquie », a déclaré M. Erdogan devant le patronat français (Medef) après une rencontre avec le président Nicolas Sarkozy.

Le volume du commerce extérieur est actuellement « tout à fait insuffisant: fin 2009 il était d’à peu près 10 milliards d’euros – il y a un excellent équilibre moitié-moitié dans nos exportations et importations – mais nous souhaitons que ce volume augmente sérieusement », a-t-il poursuivi.

>> Lire la suite

Recep Tayyip Erdoğan participera à la cérémonie de clôture des activités de la Saison de la Turquie

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan s’est rendu en France pour y mener des entretiens.

Il participera à la cérémonie de clôture des activités de la « Saison de la Turquie » à Paris, puis rencontrera le chef d’Etat français Nicolas Sarkozy.

Le chef du gouvernement turc a été accueilli par le ministre français chargé des Affaires étrangères Pierre Lelouche à Paris.

M. Erdoğan suivra le spectacle « Müsenna » en participant à la cérémonie de clôture de la Saison de la Turquie au Château de Versailles dans la soirée.

M. Erdoğan rencontrera Nicolas Sarkozy dans l’étendue de sa visite. Les deux leaders devraient aborder le processus d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.

D’autre part, des mesures de sécurité strictes ont été prises à Paris l’occasion de la visite de M. Erdoğan. Les véhicules dans lesquels il sera transporté ont été fouillées par des chiens formés avant son arrivée dans la capitale française.

Alors que la Grèce est dans une situation économique au plus bas, ses partenaires se régalent

Au bord de la faillite, les médias ont largement diffusé les images du mécontentement des Grecs à l’image des différentes manifestations, notamment celle du 21 janvier 2010, qui a vu des milliers de fonctionnaires de ce pays de l’Union européenne (UE) défilé dans les rues d’Athènes pour empêcher une baisse de leurs salaires.

Surendetté, ce pays se tourne vers ses partenaires européens et les appelle à l’aide. En effet, la Grèce a une dette de plus de 300 milliards d’euros, ce qui représente environ 120% de son produit intérieur brut (PIB).

Mauvais élève en matière économique, la Grèce est également montrée du doigt comme ayant les dépenses militaires les plus élevées de l’Union européenne atteignant les quelques 6 milliards d’euros pour 2010. Ceci représente 2,8% de son PIB. Ses principaux fournisseurs sont les États-Unis, la Russie, l’Italie, la France et l’Allemagne. La Grèce est même le troisième client dans ce domaine pour la France.

Pour se défendre, les autorités grecques plaident la tension existante entre la Turquie et la Grèce depuis de nombreuses années, entraînant ainsi une course aux armements entre ces deux nations. Il convient toutefois de préciser que la Grèce essaie de réduire les dépenses liées à l’armement.

Comment peut-on acheter des armes quand le citoyen manque de moyens pour tout simplement vivre au quotidien ?

Mais si acheter de l’armement lorsque son peuple, son pays vacille, peut sembler absurde, ce qui se trame dans les « arrières boutiques » des arrangements politiques l’est encore plus.

On l’a vu, la Grèce sans pour autant avoir demandé de l’aide à ses partenaires communautaires reste une préoccupation pour l’Union européenne. De grandes discussions et de mures réflexions sont actuellement menées au sein des gouvernements de l’UE pour trouver une solution au « problème grec ». Il est inconcevable de laisser couler un navire de sa propre flotte sans rien faire. L’Allemagne qui jusque-là était réticente à une aide financière à la Grèce semble lâchée du leste moyennant certaines conditions, telles que l’interdiction d’accéder aux marchés du crédit, selon l’agence de presse « Reuters ».

Mais curieusement, selon cette même agence, la France et l’Allemagne presseraient la Grèce à acquérir des armements chez eux. Certains officiels Grecs disent en privé que Paris et Berlin utilisent la situation de crise de la Grèce pour avancer des contrats ou régler quelques litiges sur le paiement de ces dépenses.

Un conseiller du premier ministre grec George Papandreou, déclare sous couvert d’anonymat que même si le désir de voir la Grèce acheter de l’armement à la France et à l’Allemagne n’est pas ouvertement exprimé, on a fait comprendre qu’un soutien de ces 2 pays serait plus important en cas de quelques « règlements  » en matière d’armes.

Ainsi, la France essaierait de vendre 6 frégates « Fremm », 15 hélicoptères « puma » et une quarantaine d’avions de combat « rafale ».

Des officiels Grecs et Français ont déclaré que le président de la République, Nicolas Sarkozy, était personnellement impliqué et aurait abordé ce sujet avec le premier ministre grec lors de sa visite en France le mois dernier.

De son côté, l’Allemagne met la pression pour que les Grecs règlent la facture d’un sou marin de chez « ThyssenKrupp » dont ils ont refusé de prendre la livraison en 2006 suite à un contentieux lors d’une rénovation du navire.

Interrogé sur l’utilisation de la situation de crise dans son pays par les fournisseurs d’armes européennes pour les pousser à acheter des armes, le ministre grec de la défense, Panos Beglitis répond que la pression a toujours existé de la part des pays exportateurs d’armes et qu’il n’y avait aucun lien avec la crise actuelle.

Ramazan 26 mars 2010 Dossiers, Monde No Comments >> Mots clés: , , ,

L’immobilier en Turquie ne connait pas la crise

L’immobilier en Turquie se porte tellement bien que beaucoup de pays étrangers veulent voir ça de plus près.

Ainsi, des délégations de la France, La Syrie, L’Italie et les États-Unis sont venus en Turquie pour suivre TOKI (Administration turque de développement de l’habitat).

Ces délégations sont toutes d’accord pour dire que les projets entrepris par TOKI en Turquie sont bons pour le pays aussi bien économiquement que socialement.

Toki permet de stabiliser les prix du logement tout en renouvelant le parc immobilier avec des constructions plus solides et modernes.

Ramazan 16 mars 2010 Économie No Comments >> Mots clés: , , , , ,

Sarkozy reçoit le président Arménien Sarkissian

Le président français Nicolas Sarkozy et son homologue arménien Serge Sarkissian ont évoqué mercredi les efforts pour le règlement du conflit du Haut Karabakh et la relation turco-arménienne, lors d’un déjeuner de travail à l’Elysée, a-t-on appris auprès de la présidence.

En ce qui concerne le conflit lié à l’occupation arménienne depuis 1993 en Azerbaïdjan, le président français a fait part à son homologue de sa « préoccupation face à l’essoufflement de la dynamique positive engagée il y a 18 mois », estimant que chacun doit faire les « efforts et les compromis nécessaires », a fait savoir l’Elysée.

MM. Sarkozy et Sarkissian sont aussi revenus sur le protocole d’accord entre la Turquie et l’Arménie, signé en octobre dernier. Le président a invité les deux pays à « ne pas laisser passer cette occasion historique ».

Par ailleurs, les deux chefs d’Etat ont également abordé la relation entre la France et l’Arménie, souhaitant approfondir les relations économiques mais aussi la coopération dans le domaine de la formation et de l’enseignement. L’idée de visites d’Etat croisées a été évoquée et le principe en a été accepté par les deux présidents, précise l’Elysée

Euro-2016 – FFF: La Turquie est notre principal adversaire

Les stades français sélectionnés pour l'Euro 2016

Jacques Lambert, directeur général de la Fédération française de football (FFF), a reconnu mercredi que la Turquie est le « principal adversaire » de la France dans la course à l’organisation de l’Euro-2016. Les dossiers de candidature sont à remettre à l’UEFA le 15 février. Le pays hôte sera désigné le 28 mai. Outre France et Turquie, l’Italie postule aussi. Le ticket commun Suède-Norvège a pris un coup fatal: leurs gouvernements respectifs ne veulent pas financer le projet.

Q: Où en est la France par rapport aux autres candidats? R: « Le danger serait de se mettre dans une situation de favori. Il faut éviter de se voir plus beau qu’on est. Pour les JO de 2012, on faisait de Paris le favori et on connaît le résultat… La candidature turque est extrêmement solide. La Turquie a déjà été un candidat malheureux deux fois, en 2008 et 2012. La Turquie bénéficie dans l’esprit des membres du comité exécutif, qui votent pour la désignation, d’une antériorité qu’on ne peut pas lui enlever. La fédération turque va sortir un dossier d’une très bonne tenue. A l’ancienneté, je dirai que nous sommes les +petits derniers+, car l’Italie a été candidate la dernière fois. Il faut faire preuve d’une légitime prudence. La rédaction de notre dossier est terminée, nous devons le vendre, le défendre devant les membres du comité exécutif. C’est maintenant que le combat commence. »

Q: Est-ce que le dossier turc vous fait peur? R: « Faire peur c’est beaucoup dire. Il y a une très forte motivation de l’état et de la fédération turque. C’est une candidature que nous respectons. Nous la regardons avec beaucoup d’attention. Ils ont des stades de bonne qualité dans les grandes villes turques. Pour la candidature italienne, on sent moins d’envie et de motivation. Mais jamais je ne négligerai la candidature italienne. »

Q: Est-ce que la Turquie est votre principal adversaire? R: « La réponse est oui. »

Q: Ce qui avait fait défaut pour le dossier de Paris aux JO-2012, c’est le manque d’implication du chef de l’Etat: vous sentez-vous soutenu? R: « Nous sommes totalement soutenus par l’Etat. M. Sarkozy est très présent. Et au niveau gouvernemental nous avons reçu toute l’attention dont nous avions besoin. »

Q: Avez-vous commencé une campagne de lobbying? R: « Non, tant que le dossier de candidature n’est pas remis, il n’existe pas par définition. A partir du 15 février, nous le ferons. Avec Jean-Pierre Escalettes (président de la FFF) nous allons visiter les membres du comité exécutif, faire du +one to one+. »

Q: Aurez-vous le soutien de certains joueurs illustres? R: « Lilian Thuram en est un. Nous n’écartons pas la possibilité de nous adjoindre les services d’autres joueurs symbolisant le football français. »

Q: La France aura-t-elle de beaux stades? R: « A côté du Stade de France, il y aura quatre stades neufs -Lille, Lyon, Bordeaux, Nice- ce qui n’était pas arrivé depuis des décennies. La candidature aura au moins eu ce mérite de donner un énorme coup d’accélérateur à la rénovation du parc des stades en France. »

Q: A Lyon, à Bordeaux, il y a tout de même des retards dans les projets de stades: cela vous inquiète? R: « Non. Ce sont des projets complexes, dans des délais courts: qu’il y ait des problèmes à régler, c’est tout à fait dans la nature des choses.

Source : lemonde.fr

Mert 13 janvier 2010 En bref, Sport No Comments >> Mots clés: , , ,

La France se qualifie pour le mondial de football 2010

La France réussit à égaliser 1-1 les Irlandais à la 113e minute grâce à une passe de Thierry Henri sur un hors-jeu et une passe aidée de la main:

Ce match sera discuté encore pendant un bon moment et remet encore une fois le sujet de l’arbitrage assisté par la vidéo au goût du jour.

La France qualifiée et les Irlandais se sentent volés. Même, l’arbitre qui se trouve derrière les buts irlandais ne voit rien de la main de Thierry Henri qui sauve le ballon qui sortait derrière les buts.

Ramazan 19 novembre 2009 Sport No Comments >> Mots clés: , , ,

Salah HAMOURI

Salah HAMOURI, vous connaissez ? Non? Merci à la France et ses médias:

Je viens de voir suite à un article d’Aysin sur son blog cette vidéo.

Elle traite d’un jeune français, de nationalité française, d’un père palestinien et d’une mère française.

Ce jeune Salah HAMOURI est en prison depuis 4 ans, et pourquoi?

Uniquement pour être passé devant la maison d’un Rabin extrémiste qui lance des offensives de colonisation sur les sols palestiniens.

Voici le site qui le soutient : http://www.salah-hamouri.fr/appel

L’attitude d’Israël et de la France est simplement inadmissible et inacceptable et surtout totalement discriminatoire.

Merci François Cluzet.

Ramazan 12 novembre 2009 Monde 2 Comments >> Mots clés: , , , ,

Le président turc en france

Abdullah Gül le 6 septembre 2008 à Ankara

Abdullah Gül le 6 septembre 2008 à Ankara

Abdullah Gül, président de la Turquie rend visite à Nicolas Sarkozy le mercredi 7 octobre 2009 en tant qu’invité pour participé à la célébration de la saison de la Turquie en France.

Cette saison de la Turquie en France ainsi que la venue du président turc était prévue bien avant l’élection présidentielle de Nicolas Sarkozy. Ce dernier n’hésite pas à dire haut et fort NON à la Turquie dans l’Europe.

La Turquie continue de son côté à améliorer les lois et standards en Turquie en accord avec l’Union européenne.

>> Lire la suite

Ramazan 7 octobre 2009 Turquie No Comments >> Mots clés: ,

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app