Accueil » Fonds monétaire international (FMI) » Recent Articles:

La Turquie finira de rembourser sa dette à l’égard du FMI en 2013

La Turquie remboursera la totalité de sa dette due au Fonds monétaire international (FMI) en avril 2013, a annoncé, lundi à Ankara, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

Ces créances sont passées de 23,5 milliards de dollars en 2002, date de la prise du pouvoir par le Parti de la justice et du développement (AKP), à 5 milliards actuellement, a indiqué le chef du gouvernement turc, qui s’exprimait lors de l’Assemblée générale de l’Union des chambres et bourses de Turquie (TOBB).

« Nous sommes en mesure de rembourser cette dette immédiatement, mais nous ne sommes pas pressés car nous l’avons contracté à bon marché. La Turquie paiera la totalité de ses dettes au FMI en avril 2013 », a-t-il dit, cité par l’Agence de presse turque « Anatolie ».

>> Lire la suite

Le FMI a fait des éloges à la Turquie.

Le chef du bureau pour la Turquie du Fonds Monétaire International (FMI), Mark White Lewis a déclaré que la Turquie avait bien fait de ne pas avoir signé la prolongation de l’accord Stand-by qui avait pris fin en 2008.

Lewis a également indiqué que les investisseurs étrangers pouvaient s’orienter vers la Turquie en raison de la tension politique observée en Tunisie et Egypte.

Mark White Lewis a rencontré les hommes d’affaires turcs et les représentants de la Confédération des Industriels à Istanbul.

Suite à sa rencontre avec le président de TUSKON, Rızanur Meral, M. Lewis a répondu aux questions des journalistes.

>> Lire la suite

Inauguration d’une usine de fabrication de machines agricoles à Bandırma

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Nihat Ergün a participé à l’inauguration d’une installation produisant des machines agricoles dans la sous-préfecture de Bandırma à Balıkesir.

M. Ergün a précisé que la Turquie était devenue un pays regardant vers l’avenir avec confiance.

M. Ergün a déclaré que l’économie turque progressait fortement sans avoir besoin du soutien du FMI.

« Nous deviendrons bientôt l’une des dix plus puissantes économies mondiales, réalisant une exportation de 500 milliards de dollars » a estimé le ministre de l’Industrie et du Commerce, précisant que la Turquie émergeait sur la scène mondiale avec sa rapide croissance.

La solvabilité de la Turquie augmente de jour en jour

Le montant de crédit que la Turquie pourrait réclamer du FMI s’est élevé considérablement. En même temps, le pouvoir de représentation de la Turquie sera aussi relevé au sein du FMI.

Avec la nouvelle réforme sur le quota du FMI, le montant total de crédit pour la Turquie a atteint 42 milliards de dollars.

Les pays du G-20 se sont engagés pour mettre en application la nouvelle réforme à achever le processus sur leur règlement intérieur jusqu’aux réunions du FMI et de la Banque mondiale de 2012.

Selon les procédures du Fonds Monétaire International (FMI), le quota d’un Etat membre détermine le montant de l’emprunt qu’il a droit.

>> Lire la suite

Le FMI a salué la reprise d’une croissance vigoureuse en Turquie

Le Fonds monétaire international a salué vendredi la reprise d’une croissance vigoureuse en Turquie, qui devrait excéder ses prévisions initiales, mais a entrevu pour le pays des risques élevés dans un secteur financier trop peu surveillé à son goût.

A l’issue d’une mission de suivi dans le pays, le FMI a relevé son estimation de la croissance, qui « devrait dépasser les 8% » en 2010 et atteindre 4,5% en 2011, alors qu’il tablait en octobre sur 7,8% et 3,6%.

Dès la fin 2010 « l’activité dépassera aisément son niveau d’avant la crise, dans l’un des rares pays d’Europe à atteindre ce jalon. L’emploi continue également à se reprendre », s’est félicité le Fonds.

Il s’est cependant inquiété des déséquilibres de l’économie turque, qui s’est mise à emprunter beaucoup en profitant de l’abondance de capitaux. « Par conséquent, le déficit des comptes courants devrait plus que doubler en 2010 à près de 6% du PIB », le plus élevé des pays du G20, a-t-il relevé.

>> Lire la suite

La Turquie, 15e économie mondiale

Suite à une correction du montant du PIB par le Conseil des Ministres, la Turquie est devenue, d’après les chiffres du FMI, la 15e économie mondiale avec 1,1 billions de dollars.

Elle occupait jusque-là la 17e place. Elle se situe à présent entre le Canada et l’Indonésie.

En terme de parité pouvoir d’achat, la Turquie a gagné 9 places. L’étude produite par l’OCDE sur l’économie turque en 2010 affirme qu’elle devrait avoir une des croissances économiques parmi les plus fortes des pays de l’OCDE.

Le gouvernement a su agir de façon adéquate pour soutenir la stabilité financière et préserver la confiance des investisseurs étrangers. La Turquie semble avoir réussi à sortir de la crise par un choc positif renforçant son économie.

>> Lire la suite

L’économie turque fait écho dans les marchés internationaux

La croissance se poursuit dans l’économie turque.

Selon un rapport du FMI, la Turquie figure en tête des pays dont l’économie récupère à toute vitesse après la crise financière globale.

Cette croissance et la durabilité enregistrée dans la production industrielle montrent que l’économie est sur le droit chemin.

Cette récupération dans l’économie turque a également fait écho dans les marchés internationaux.

Selon le FMI, la Turquie figurerait parmi les pays ayant augmenté le plus leur produit intérieur brut, à savoir la Chine, les Etats-Unis, le Brésil et le Japon.

Le FMI estime que le PIB turque s’élève jusqu’à 115 milliards de dollars.

>> Lire la suite

Les consommateurs font bondir la croissance

L’économie de la Turquie a enregistré une croissance annuelle de 10,3 % au deuxième trimestre de 2010, ce qui est nettement mieux que prévu.

Les sept économistes interviewés par Bloomberg attendaient une croissance de 9 %, au moment où Ankara offre de faibles taux d’intérêt.

Cette croissance du produit intérieur brut (PIB) est applaudie par le gouvernement turc malgré que l’économie avait bondi de près de 12 % au premier trimestre de 2010.

Le Fonds monétaire international (FMI) a aussi révisé ses prédictions de croissance pour l’économie turque à 6,1 %. Les analystes du FMI avait plutôt parlé de 3,5 % en juin dernier.

Les consommateurs turcs jouent un rôle crucial dans la reprise économique du pays.

>> Lire la suite

Le FMI averti la Turquie sur son budget

Le Fonds monétaire international (FMI) relance une nouvelle fois la Turquie dont il critique le peu d’empressement à mettre en place des mesures d’assainissement budgétaire.

Des élections législatives devant se tenir en 2011, le gouvernement turc est peu enclin à suivre tout de suite ses recommandations.

Un premier projet de mesures avait d’ailleurs été reporté en août 2010 par le gouvernement turc qui doit pourtant réduire de façon urgente son déficit et sa dette publique.

Pourtant, dans son rapport annuel sur l’état économique de la Turquie publié mercredi 8 septembre 2010, l’institution demande au gouvernement local « sans tarder » un projet de loi prévoyant une réforme substantielle du système budgétaire turc.

>> Lire la suite

Ramazan 10 septembre 2010 Économie No Comments >> Mots clés:

Le conseil exécutif du FMI a complimenté les politiques macro-économiques turques solidement fondées

Le Fonds monétaire international, FMI, a déclaré que la Turquie est sortie de la crise globale avec le moins de dégâts, en suivant une politique intelligente.

Le conseil exécutif du FMI a complimenté les politiques macro-économiques solidement fondées et les réformes compréhensives réalisées par la Turquie.

La déclaration rappelle que les entretiens de révision du 4ème article réalisés avec la Turquie, se sont achevés.

La Turquie a établi avant la crise l’accroissement de l’entrée de capitaux étrangers, plus d’arrangements restrictifs pour les crédits, et un puissant bilan des banques et ménages.

>> Lire la suite

Le gouvernement Turc est parmi ceux qui ont le mieux gérer la crise économique mondiale

Dominique Strauss-Kahn :  » la crise économique a été très bien gérée par la Turquie dès le début « .

Ceux qui dirigent l’économie mondiale font des éloges à la méthode de la Turquie de gérer la crise économique.

 » Nous observons que la Turquie a géré avec succès les risques causés par les fluctuations économiques et nous affirmons que la gestion économique du gouvernement turc lors de la crise économique mérite d’être appréciée  » a-t-il été indiqué dans la déclaration finale de la 6ème édition de la réunion du Conseil consultatif des Investissements de Turquie.

La déclaration en question a souligné que la Turquie était sortie de la crise économique plus rapidement que les autres pays semblables.

>> Lire la suite

La zone Euro demande l’aide du FMI pour sortir la Grèce de la crise

Le Fonds monétaire international a désormais un pied dans la zone euro, où il va intervenir pour la première fois depuis la création de l’union monétaire avec la demande formelle de la Grèce de recevoir un prêt de l’institution.

Le 25 mars, M. Trichet jugeait ainsi « très très mauvais » que les Européens abandonnent une partie de leurs responsabilités au FMI.

Le FMI se préparait depuis plusieurs mois à cette éventualité, de plus en plus évidente au fur et à mesure qu’Athènes s’enfonçait dans la crise budgétaire.

« Nous sommes prêts à agir rapidement », a déclaré vendredi dans un communiqué le directeur général du Fonds, Dominique Strauss-Kahn.

Un plus grave problème pourra survenir si le la crise grecque se propage au sain de la zone euro.

>> Lire la suite

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app