Accueil » DTP » Recent Articles:

Le DTP a été dissout par la Cour Constitutionnelle

Au milieu Haşim Kılıç, à gauche Ahmet Türk et à droite Aysel Tuğluk

Au milieu Haşim Kılıç, à gauche Ahmet Türk et à droite Aysel Tuğluk

Aujourd’hui, la Cour Constitutionnelle a annoncé son verdict concernant le procès en cours pour la fermeture ou non du parti politique présidé par Ahmet Türk.

Il a été décidé que le parti sera dissout dès son apparition au journal officiel. 37 membres du DTP ont également été interdits de politique pendant les 5 prochaines années, dont Ahmet Türk et Aysel Tuğluk.

C’est le président de la cour constitutionnelle Haşim Kılıç qui l’a annoncer ce vendredi soir devant la presse:

“Cette décision a été prise à l’unanimité des membres du Juri de la Cour Constitutionnelle”.

Le motif indiqué est que le DTP a eu des relations avec des membres du PKK (organisation terroriste) et qu’ils n’ont pas su garder leur distance avec ces terroristes.

Tous les biens du parti seront confiés au trésor public.

Certains ont salué et ont dit comme Onur Öymen qu’il faut respecter la décision de la Cour constitutionnelle, quand d’autres ont annoncé un coup dur à la démocratie.

Ces derniers affirment que c’est au peuple de décider de la survie d’un parti.

On a envie de dire à ces derniers que nous sommes entièrement d’accord avec eux, mais alors que faire lorsqu’un parti se rapproche d’une organisation terroriste? Que les drapeaux des terroristes sont exhibés lors de leur meeting, et que ces derniers n’arrivent pas a annoncé que le PKK est une organisation terroriste alors qu’elle est reconnue comme telle par la communauté mondiale? Que dire au père et mère qui perdent leurs enfants pendant leur service militaire sur le sol turc, tué par les membres du PKK?

Share

Le PKK a revendiqué l’attentat de Tokat

terroristesLes terroristes du PKK ont revendiqué l’attentat du lundi 7 décembre 2009 près de la ville de Tokat. Cet attentat avait fait 7 morts et 3 blessés, tous des militaires turcs.

Cet attentat soulève bien des questions encore en Turquie du fait qu’il a été tout particulièrement meurtrier et qu’aucun terroristes n’a pu être maîtrisé. Le passage d’un convoi de militaire à cet endroit précis a de fortes chances d’avoir été indiqué par une taupe du PKK dans les rangs de l’armée turque, soulève plusieurs quotidien turc dans la presse cette semaine.

Les revendications indiquent que c’est une réponse à la mort d’une jeune fille de l’Est de la Turquie ainsi que de mauvaises conditions de détention de l’ancien chef des terroristes Abdullah Öcalan.

Rappelons qu’Öcalan est détenu dans une nouvelle prison en Turquie conforme aux normes européennes pour ce type de criminels.

Ahmet Türk, le président du parti DTP a indiqué à la presse

“Désolé, peu importe d’où viens cet attentat, il ne peut être accepté”

Share
Ramazan 10 décembre 2009 Turquie 3 Comments >> Mots clés: , , , ,

Kılıçdaroğlu : « Il ne faut pas céder aux provocations »

Kemal Kılıçdaroğlu, vice-président du CHP

Kemal Kılıçdaroğlu, vice-président du CHP

Le vice-président du CHP, Kemal Kılıçdaroğlu, demande à ses partisans « de rester vigilants et de ne pas céder aux provocations venant des médias qui soutiennent l’alliance AKP-DTP » et d’ajouter : « dans la culture du CHP, il n’y pas de tradition d’allégeance comme à l’AKP »
Dans sa déclaration écrite Kılıçdaroğlu accuse l’AKP de créer un climat de peur dans tout le pays et prétend que les manœuvres du gouvernement sont soutenues par des forces extérieures : « nous autres partisans du CHP connaissons le véritable visage de la coalition AKP-DTP qui mène une politique basée sur la race et la religion. L’AKP et les médias partisans, en s’attaquant à l’identité même du CHP, ne pourront duper le peuple et voiler les problèmes du pays. L’AKP fonctionne avec une tradition de soumission. Les partisans du CHP et les patriotes, s’exprimant librement, ne tomberont pas dans le piège tendu par la coalition AKP-DTP et la presse partisane ».

Share
Orkun 20 novembre 2009 Politique 5 Comments >> Mots clés: , , ,

Le projet d’unité nationale à l’assemblée

Recep Tayyip Erdoğan à l'assemblée nationale le 13 novembre 2009

Recep Tayyip Erdoğan à l'assemblée nationale le 13 novembre 2009

Vendredi 13 novembre, l’Assemblée nationale a concrètement abordé le projet d’unité nationale.

C’est le ministre de l’Intérieur, Beşir Atalay, qui a commencé à expliquer le projet. Il a essentiellement dit que la Turquie avait besoin d’une nouvelle constitution, car l’actuelle est loin des réalités actuelles, et elle n’est pas assez complète au sujet de la démocratie et des droits pour tous les citoyens turcs.

Il a indiquer que la Turquie serait encore plus forte et pourrait mieux envisager de traiter tant de problèmes qui traînent en Turquie depuis trop longtemps, tout en garantissant l’unité nationale, territoriale, une seule langue principale, un seul drapeau et un seul hymne.

Le premier président de parti à donner son point de vue sur la question a été Ahmet Türk, le président du DTP. Il a indiqué qu’il était temps que tous les citoyens de la Turquie, peut importe leurs origines ethniques doivent pouvoir vivre en ayant les mêmes droits que tous les autres citoyens, sans aucune discrimination.

Le président du MHP, Devlet Bahçeli, a lui posé la question de savoir de quoi il est question dans ce projet. Il a indiqué qu’il ne comprenait pas pourquoi le gouvernement s’entête à vouloir changer les choses, et se demande vers où va la Turquie avec un tel projet. Au final, il en ressort qu’il est contre ce projet mais pour une intensification des forces armées contre les terroristes du PKK.

Le président du CHP, Deniz Baykal, et le principal parti d’opposition a fortement critiqué la position du gouvernement AKP. D’après lui le gouvernement cherche à créer des différences entre les ethnies en Turquie et qu’ils prennent pour interlocuteur les terroristes. Il a également signalé qu’il ne voit toujours pas où veut en venir exactement le gouvernement, d’après lui il y a des choses que le gouvernement veut faire en cachant la vérité au peuple Turque.

Après les avoir tous écoutés, le premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, a donné son point de vue. Sa vision de la Turquie dans les prochaines années, ce qu’elle a besoin de changer pour être encore plus forte d’abord dans son pays ensuite dans sa région du monde, puis dans le monde globalement. Pendant ce temps là, le CHP, après avoir sorti des pancartes à l’Assemblée nationale le mardi de la même semaine, a cette fois-ci quitté les rangs de l’assemblée en plein discours du premier ministre. Ce dernier a indiqué que le but est de renforcer la démocratie, de rendre les citoyens égaux avec les droits qui leur son dus et surtout de faire cesser enfin les armes et que tout puisse se débattre au sein de l’Assemblée nationale.

Erdoğan a indiqué que d’après lui, certains politiciens profitent de la situation actuelle (avec les terroristes) pour garder leur place, leur siège de député. Ceci est surtout lancé en direction du MHP qui gagne en voix dès que les terroristes se montrent davantage. Et, il a demandé à Deniz Baykal d’aller voir ce qui se passe dans l’Est et le Sud-Est du pays avant de parler uniquement de ce qu’il voit à la télévision. Erdoğan, a fait savoir qu’il y a énormément de projets qui ont vu le jour dans cette région très longtemps délaissée par Ankara, et qu’il y a encore beaucoup d’autres projets à venir.

Autant dire qu’il va être très difficile au gouvernement AKP de compter sur le CHP et le MHP pour approuver cette démarche de renforcement de la démocratie.

Il reste le DTP qui approuve ce projet, et qui demande au gouvernement de ne pas céder à ceux qui y sont contre.

Rappelons que l’AKP possède 340 sièges à l’Assemblée nationale sur les 550 disponibles, 20 pour le DTP, 98 pour le CHP et 70 pour le MHP.

Share

Karayilan profère des menaces contre la Turquie

Terroristes du PKK

Terroristes du PKK

Karayilan, un chef du PKK qui se cache dans les montagnes du Kandil, déclare que pour faire avancer les choses la Turquie doit dialoguer avec Abdullah Ocalan (leader historique du PKK actuellement dans une geôle turque) et d’ajouter : « si Ankara refuse le dialogue, alors le PKK continuera les combats. Le peuple kurde nous soutient et nous pouvons continuer notre combat durant des décennies dans les montagnes du nord de l’Irak. »

S’exprimant devant un journaliste de l’AFP, Karayilan soutient que les promesses de réformes du gouvernement turc n’est que comédie et que l’objectif d’Ankara est de tromper les kurdes et l’opinion publique internationale.

Le terroriste demande l’arrêt des opérations militaires turcs à l’encontre du PKK et la libération et prétend que « le processus avancera dès lors qu’il y aura un dialogue avec Ocalan ». Il ajoute toutefois que le DTP peut-être considéré comme un homologue dans les discussions. Par ailleurs il affirme ne pas avoir eu de négociation secrète avec le gouvernement turc et menace Ankara de continuer les actions terroristes si le processus ne continue pas.

Share
Orkun 4 novembre 2009 Turquie 5 Comments >> Mots clés: , ,

La demande de meeting du DTP n’a même pas été évalué

Muammer Güler, Gouverneur d'Istanbul

Muammer Güler, Gouverneur d'Istanbul

Le DTP avait fait une demande de miting à Istanbul pour le retour des ex-membres du PKK en Turquie. Le gouverneur général d’Istanbul Muammer Güler a indiqué que la demandé n’a même pas été évalué.

Aucune date n’ayant été fournie par le DTP, mais uniquement l’indication du jour du retour des terroristes provenant d’Europe en Turquie.

En effet, ce meeting pour l’accueil des terroristes du PKK est contraire aux règlements.

Muammer Güler a également indiqué que l’accueil fait aux terroristes provenant de l’Irak ne pourra se produire à Istanbul.

Share
Ramazan 28 octobre 2009 Turquie No Comments >> Mots clés: , , , ,

ÖMER TAŞPINAR à écrit sur l’ouverture démocratique

ÖMER TAŞPINAR, journaliste pour SABAH

ÖMER TAŞPINAR, journaliste pour SABAH

Aujourd’hui j’ai lu un article d’ÖMER TAŞPINAR, un journaliste du journal SABAH, sur l’ouverture démocratique qui se déroule en ce moment en Turquie. Il y explique son point de vue sur la question et notamment sa vision des choses sur le processus de décomposition du PKK. Je vais essayer de vous en traduire un bout pour ceux qui ne savent pas lire le turc.

Les 34 partisans du PKK qui se sont rendu la semaine dernière et qui ont été accueilli par des milliers de gens, il y à même pas un an, si on avait dit que le PKK déposera leurs armes à ces conditions là, beaucoup de gens aurai dit oui sans hésiter, les mêmes qui aujourd’hui critiques tout ce qui se passe.

Il pose donc la question, quel aurai été l’alternatif à ce processus engagé par l’état ? la guerre, le sang et les pleurs ! Ce qu’on a fait depuis tant d’années sans réussir à résoudre le problème. L’alternatif aurai été 40 000 morts. Quelle solution auriez-vous envisagez si on vous aviez présenté les deux?

L’état, mais aussi l’armée disait bien qu’il fallait que les PKK sortent de leur montagne et reviennent à la société. Qu’est ce qu’il aurai fallu, qu’on leur dit non, surtout ne venait pas, on continue comme c’est ?

Et si c’est le fait qu’ils ai été accueilli comme des héros qui vous choquent, c’est que vous n’avez absolument rien compris au problème. Car le problème ce n’est pas uniquement le PKK, mais c’est bien un problème kurde, et le PKK c’est un des sous problèmes qui en découle.

Pourquoi pensez-vous que le DTP a tant de voix ? Eux qui soutiennent ouvertement Ocalan, ancien chef (et toujours le cas pour certains) des PKK.

Il faut qu’on arrête d’avoir peur d’une séparation de la Turquie. Il faudera énormément de force pour éclater un pays qui se démocratise comme le nôtre. Un pays qui renoue le dialogue avec l’Arménie, embrasse ses voisins syriens, cherche une solution pour Chypre, fait tout ce qu’il faut pour entrer dans l’Europe, arrive à avoir de bonne relation avec la Russie aussi bien qu’avec les États-Unis, carrefour des énergies, fait partie des 20 pays les plus puissants du monde (G20).

Que vous faut-il de plus ?!

À côté de tout cela, regarder ce que vaut l’accueil fait au PKK, ce n’est même pas comparable.

Désormais, la Turquie casse sa coquille et veut jouer dans la cour des grands, se faire entendre à l’échelle mondiale.

Et malgré toutes ces bonnes choses, certains ne sont toujours pas contents, peur d’un leader qui était membre d’un parti islamiste. Les autres parties n’ont jamais rien apporté de concret à notre pays. Alors oui c’est normal de se poser des questions, d’avoir peur, de se demander ce que va devenir le pays. Un changement de cette envergure ne se fait pas sans mal.

Malheureusement en Turquie on à le CHP et le MHP qui n’ont aucun projet construit et précis à proposer. Par contre, ils savent très bien faire trainer les problèmes. Leur seul discours entraine les gens dans la colère et la peur.

Alors que les PKK déposent les armes et sortent de leurs montagnes, Devlet Bahçleli, président du MHP propose encore au contraire d’y allé dans les montagnes. Peut être que le pays serai mieux si lui y allé dans ces montagnes.

Et Deniz Baykal, président du MHP, n’a encore jamais énoncé la moindre mesure à mettre en place pour essayer de résoudre le problème. En fait, leur seul souci sera la résolution du problème.

Lire l’article complet en turc.

Share
Ramazan 27 octobre 2009 À la une, Turquie No Comments >> Mots clés: , , , , ,

Beşir Atalay appel tout le monde à la raison

Beşir Atalay, ministre de l'intérieur en conférence de presse le vendredi 23 octobre 2009

Beşir Atalay, ministre de l'intérieur en conférence de presse le vendredi 23 octobre 2009

Le ministre de l’Intérieur turc Beşir Atalay, qui est aussi le coordinateur principal du processus d’ouverture démocratique, a donné une conférence de presse ce matin sur l’avancée du processus de l’ouverture démocratique et plus particulièrement sur le problème du PKK.

Il a dénoncé l’attitude du DTP qui a donné un accueil triomphal à des ex-terroristes. Il a également critiqué l’opposition politique qui fait tout pour mettre des bâtons dans les roues du gouvernement sur la résolution de ce problème, notamment le CHP qui disait avant :

«Qu’ils laissent les armes et nous les accueillerons à bras ouvert», aujourd’hui alors que le gouvernement est sur le point de résoudre ce problème, ils tiennent un discours totalement contraire à leurs propres convictions. On pourrai interpréter l’attitude de l’opposition comme voulant dire « Mais pourquoi essayez-vous de résoudre ce problème du PKK ?». Alors que Beşir Atalay à longtemps essayé de rentrer dans un dialogue d’échange d’idées sur la question avec l’opposition, cette dernière n’a jamais accepté et au contraire a tout fait pour embrouiller l’opinion publique.

Beşir Atalay a redit que l’ouverture démocratique n’est pas un projet arrêté et défini, mais bien une période de réflexion et d’ouverture.

Share
Ramazan 23 octobre 2009 À la une, Politique No Comments >> Mots clés: , ,

Erdogan et Gül dénoncent le côté provocatif de l’accueil fait aux ex-membres du PKK

Recep Tayyip Erdoğan à gauche et Abdullah Gül à droite

Recep Tayyip Erdoğan à gauche et Abdullah Gül à droite

Le président de Turquie Abdullah Gül et le premier ministre Recep Tayyip Erdoğan dénoncent l’accueil fait aux membres du PKK qui se sont rendus à la Turquie par le DTP et ses partisans.

Nous sommes dans un processus de démocratisation et essayons de construire une paix durable dans la région, il n’est pas nécessaire de donner des arguments supplémentaires à ceux qui s’opposent à cette démarche de paix durable dans une région qui souffre du terrorisme depuis de trop longues années.

Share
Ramazan 22 octobre 2009 Turquie No Comments >> Mots clés: , , , ,

Les 34 ex-terroristes du PKK sont arrivés à Diyarbakir

Cortège du DTP avec des ex-membres du PKK

Cortège du DTP avec des ex-membres du PKK

Il y à 2 jours je vous annonçais, que 34 terroristes du PKK se rendaient à la Turquie.

Oui, maintenant ex-terroristes, car ils ont été écoutés par la justice turque et ont tous été relâché, car  ils ne sont pas fichés par la Justice comme ayant participé à des opérations armées contre la Turquie.

Vous pouvez le voir sur la photo qu’ils sont accueillis comme des héros sur le territoire turc alors même qu’on sait que parmi l’armée turque il y a également des jeunes soldats d’origine ethnique kurde et que des mines du PKK ont déjà tuée des Kurdes dans la région.

Il y aurai d’autres membres du PKK qui serai sur le point d’emprunter le même chemin que ces derniers.  Pour ma part si le fait de les relâcher fasse qu’ils relâchent tous pour de bon les armes, alors que ça se fasse le plus rapidement possible, du moment qu’ils ne sont pas recherchés par la justice turque.

En tout cas, c’est une affaire à suivre, et je ferai de mon mieux pour vous en donner les détails, surtout quand on sait que c’est le problème numéro 1 de la Turquie depuis plus de 30 ans au moins. Si cette période se fini et que plus personnes ne prends les armes, ces jours-là rentreront dans l’histoire de la Turquie en tant que des jours glorieux pour la paix de tout une région qui à souffert depuis trop longtemps.

Share
Ramazan 22 octobre 2009 Turquie No Comments >> Mots clés: ,

34 terroristes du PKK se rendent à la Turquie

Terroriste du PKK le 19 octobre 2009 se rend à la Turquie

Terroriste du PKK le 19 octobre 2009 se rend à la Turquie

Aujourd’hui 34 terroristes du PKK se sont rendus à la Turquie via L’Irak au poste de frontière de Habur.

45 avocats se sont déplacés à la frontière pour assurer leur défense et faire en sorte qu’il ne soit pas condamné et qu’ils puissent bénéficier des lois qui permettent aux terroristes qui n’ont pas participé à des opérations armées de pouvoir être relâchés dans la société civile sans poursuites judiciaires.

Il y avait également 100 000 partisans du DTP pour les attendre et les soutenir à la frontière.

Espérons que cela donne des idées à tous les terroristes, les partisans des combats armés. Venez, participez à l’amélioration de votre pays, de ses valeurs démocratiques et judiciaires. Les armes ne résoudront jamais notre problème, mais au contraire ne feront que faire couler des larmes.

Share
Ramazan 19 octobre 2009 Turquie No Comments >> Mots clés: ,

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum