Accueil » Die Welt » Recent Articles:

Les Turcs rient de la crise économique dans l’UE comment Die Welt

La Grèce se trouve face à la plus sérieuse crise économique des dernières années…

Les leaders européens sont inquiets par la crainte d’une contagion de la crise sur tout le continent.

Le journal allemand Die Welt commente les développements : « les Turcs rient de la crise financière dans l’Union européenne ».

« Apprendre par le voisin non aimé » titre l’information qui poursuit :

« Les Turcs regardent l’euro qui perd avec la Grèce, le Portugal et l’Espagne, et ne peuvent s’empêcher de sourire. Au lieu que ce soit les Turcs qui apprennent des choses de l’Union européenne, l’inverse ne serait-il pas mieux ? »

>> Lire la suite

Ramazan 8 mai 2010 En bref, Europe No Comments >> Mots clés: , , ,

Les Allemands ne sont pas satisfaits de la politique européenne

Un sondage représentatif de l’institut allemand Infratest dimap, mené à l’initiative de FRANCE 24 et en collaboration avec le journal DIE WELT, révèle que le regard des Allemands sur la politique européenne actuelle est dans l’ensemble très négatif.

La majorité des Allemands sont opposés à une participation de l’Allemagne à l’action de sauvetage en faveur de la Grèce et sont contre l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.

La plupart des Allemands considèrent cependant la Russie comme une partenaire important de l’UE.

D’après le sondage, 57 % des Allemands refusent de soutenir la Grèce, en collaboration avec les autres pays membres de l’UE, en cas d’une banqueroute d’état.

>> Lire la suite

Mert 27 avril 2010 Europe No Comments >> Mots clés: , , , , , ,

Madrid soutient l’adhésion de la Turquie

Miguel Angel Moratinos, le chef de la diplomatie espagnole

Le chef de la diplomatie espagnole Miguel Angel Moratinos a défendu samedi « une adhésion pleine » de la Turquie à l’Union européenne, dans une interview au quotidien allemand Die Welt à paraître dimanche.

Alors que Berlin préfère l’idée d’un partenariat privilégié. « Nous nous sommes toujours engagés sans réserve pour une adhésion pleine de la Turquie à l’UE. Nous croyons qu’il en résulterait pour l’Europe plus d’avantages que d’inconvénients« , a-t-il déclaré.

L’Espagne, qui préside au premier semestre l’UE, espère donner un coup d’accélérateur aux négociations d’adhésion, en ouvrant jusqu’à quatre nouveaux chapitres thématiques de négociations.

Depuis l’ouverture des pourparlers fin 2005, douze chapitres sur 35 ont déjà été ouverts, mais l’UE en bloque huit depuis 2006 en raison du refus des Chypriotes grecs.

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app