Accueil » Croissant Rouge turc (Kızılay) » Recent Articles:

La Turquie aide les réfugiés syriens au-delà de ses propres frontières

La Turquie a commencé à fournir, côté Syrie, une aide aux réfugiés qui fuient la répression  du régime de Damas et qui se massent à la frontière. C’est la première fois que les autorités turques mènent ce type d’opération humanitaire.

La plupart de ces personnes viennent de Jisr al-Choughour et des régions où les forces de sécurité syriennes ont mené des  opérations de ratissage.

La décision en avait été prise par le ministre turc des Affaires étrangères lors de sa visite surprise ici mercredi dernier.

Ahmet Davutoglu avait visité les camps du Croissant-Rouge et était venu jusqu’à la frontière pour se rendre compte par lui-même de la situation ; il avait ensuite notifié cette décision à l’envoyé spécial de Bachar el-Assad qui, au même moment l’attendait à Ankara.

La Turquie subvient a tous les besoins des réfugiés comme l’education, la santé, les loisirs, la nourriture, l’aide psychologique…

>> Lire la suite

Share

150 turcs du Kirghizistan ont déjà été rapatriés

La Turquie a rapatrié mardi 150 de ses ressortissants du Kirghizstan en proie à de violents troubles ethniques, et prévoit l’envoi d’un autre avion pour de nouveaux rapatriements, a annoncé la presse turque.

Un avion des Turkish Airlines transportant 151 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants qui ont embarqué de la ville d’Och, où ont eu lieu la plupart des violences, est arrivé à Istanbul mardi, selon l’agence turque Anatolie.

Ankara prévoit d’envoyer un autre avion pour évacuer ses ressortissants de la ville de Jalalabad, selon la télévision CNN-Türk.

Le Croissant rouge turc a annoncé lundi l’envoi d’un avion avec 15 tonnes de vivres, médicaments et appareils médicaux à Och, une ville située dans le sud de cette ancienne république soviétique.

Des violences entre Kirghiz et la minorité ouzbèke dans le sud du pays ont fait au moins 170 morts, près de 1.800 blessés et des dizaines de milliers de réfugiés.

Share

Première nuit sous tentes pour les sinistrés du séisme

En Turquie, les sinistrés du tremblement de terre de ce lundi ont passé leur première nuit sous des tentes.

Ils ont préféré dormir là, malgré le froid, plutôt que de retourner dans leurs habitations.

Dans les villages frappés par le séisme, la plupart des maisons en terre sont d’ailleurs soit détruites, soit très endommagées. Et puis, pour les habitants, il y a la peur des répliques.

Le séisme d’hier, d’une magnitude de 6 sur l‘échelle de Richter, s’est produit dans la province d’Elazig. Selon un bilan officiel, il a fait 51 morts et plus de 70 blessés.

Abdulltayyip Cicek habite dans un des villages frappés par le séisme.

Il raconte qu’il a eu juste le temps d’attraper ses enfants et de sortir de chez lui. “Autour de moi, dit-il, je voyais toutes les maisons détruites. Les gens criaient et pleuraient. Ils étaient piégés sous les décombres”.

Le tremblement de terre a eu lieu au petit matin, et il a été suivi par une série d’autres secousses.

Mais les secouristes ont rapidement pu intervenir. A la mi-journée, les autorités locales ont annoncées la fin des recherches des survivants, estimant qu’il n’y avait plus personne sous les décombres. Les familles des victimes ont commencé à enterrer leurs morts. Les funérailles se poursuivent ce mardi.

Dans le même temps, le Croissant-Rouge continue à fournir une aide de première urgence aux sinistrés.

Share

Login