Accueil » Crise économique » Recent Articles:

La Turquie est prete a jouer le jeux pour aider son voisin grec a surmonté la crise

La Turquie souhaite investir dans les îles grecques, à Rhodes en mer Egée comme à Corfou en mer Ionienne, dans le cadre d’un ambitieux plan d’exploitation de terrains et de sociétés publiques annoncé par la Grèce, a-t-on appris aujourd’hui de source officielle.

La partie turque a exprimé son intérêt “pour un terrain d’un million de m2 à Afantou à Rhodes (sud-est), un autre de 500.000 m2 à Kassiopi à Corfou (ouest)”, pour le groupe gazier grec Depa et son distributeur DESFA, et pour une participation de 23,3% dans les ports du Pirée (près d’Athènes) et de Salonique (nord), a déclaré à l’AFP un porte-parole du Fonds d’exploitation du patrimoine public.

A l’occasion d’une journée organisée par les patronats grec (Sev) et turc (DEIK) mardi à Istanbul, où 150 grandes sociétés des deux pays étaient représentées, le Fonds du patrimoine public (Hellenic Republic asset development fund, www.hraf.gr) a présenté la liste des privatisations prévues d’ici 2015.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 21 mars 2012 Économie No Comments >> Mots clés: ,

La Turquie resiste bien a la crise économique qui frappe de plein fouet l’Europe

La note de la Turquie pourrait être relevée si le pays poursuit dans la voie d’une politique budgétaire et monétaire qui corrige les récents accroissements des déséquilibres des comptes publics, a déclaré mercredi l’agence de notation Moody’s.

“Des évolutions positives pour le crédit pourraient également se mettre en place si le gouvernement consolide ses mesures tampon, telles que les réserves de change (…)”, estime Moody’s dans son évaluation annuelle de la Turquie.

Moody’s attribue actuellement une note Ba2 au pays, à laquelle est attachée une perspective positive, ce qui reflète la capacité d’Istanbul à résister à la crise, selon l’agence.

Share

La Turquie est prête à faire face à de nouvelles crises économique

Le secteur d’entreprenariat, qui est devenu la fierté de la Turquie à l’étranger, est à la recherche de nouveaux marchés pour contrer la crise.

Les entrepreneurs turcs vont ériger des logements…

La perturbation s’approfondit au fil du temps en Europe.

Les répercussions d’une éventuelle crise sont sujettes aux débats.

Les responsables chargés de l’économie adoptent des mesures suivant les scénarios négatifs.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 25 juillet 2011 Économie No Comments >> Mots clés: , ,

Le sionisme responsable de la crise en Grèce, selon un évêque grec

L'évêque Seraphim du Pirée (Grèce).

Le 20 décembre dernier, le métropolite (synonyme d’évêque grec) Seraphim du Pirée a déclaré que les problèmes que traverse actuellement la Grèce étaient « dus au sionisme international et à ses banquiers ».

Cette déclaration a bien entendu  « indigné » les sionistes et ceux qui sont à leur service.

Certains parmi les antisionistes se sont au contraire réjouis de cette déclaration, émanant d’un prélat officiant dans un pays ancien et respecté, et ne semblant pas se trouver en première ligne vis-à-vis du sionisme.

Pourtant, il faut croire que notre métropolite était bien informé de ce qui se préparait. On a en effet appris, par la suite, que la Grèce et « Israël » allaient créer un « Conseil ministériel commun de coopération ».

Il est facile d’imaginer le scénario ayant abouti à cela : les grandes banques internationales ont surendetté la Grèce (avec la complicité des dirigeants locaux), puis les marchés (devinez qui est derrière…) ont attaqué la Grèce, et enfin Dominique Strauss-Kahn (le directeur du FMI, qui se demande chaque matin ce qu’il peut faire pour Israël…) est intervenu et a mis tout le peuple grec à la diète !

C’est en quelque sorte le docteur qui tue le malade pour mieux le sauver…

>> Lire la suite

Share
Ramazan 16 janvier 2011 Moyen-Orient No Comments >> Mots clés: , , ,

La Turquie s’est rapidement remis de la crise mondiale grâce à son secteur bancaire

“Nous avons maintenu un bon positionnement par rapport au cycle de croissance de l’économie turque, grâce à une pondération accrue des secteurs et entreprises cycliques, comme l’automobile, l’électroménager, l’énergie et l’aviation.

Jusqu’à une période récente, nous avons également privilégié le secteur bancaire, du fait des prévisions annonçant une forte croissance en volume et une reprise des prêts non-performants”, commente Namik Aksel, gérant du fonds HSBC GIF Turkey Equity

“Nous pensons que le secteur industriel pourrait relancer la reprise de la production. Nous surpondérons les secteurs de l’automobile, l’acier, les engrais, l’énergie, la construction et l’aéronautique.

Nous sous-pondérons les banques car 2011 devrait selon nous être une année difficile pour le secteur bancaire en raison de l’effet de base plus élevé pour l’année 2010, et des mesures récemment mises en oeuvre telles que le taux zéro sur les réserves obligatoires accrues et la baisse des taux d’intérêt sur les paiements à crédit”, ajoute le gestionnaire.

“La solide performance du marché des actions turques s’explique essentiellement par la solidité de l’économie pendant la crise et sa reprise rapide post crise. Le pays s’est rapidement remis de la crise mondiale grâce à son secteur bancaire bien réglementé et qui s’avère rentable, au montant peu élevé de sa dette publique et au faible taux d’endettement des ménages (15% du PIB), à sa forte demande contenue, à la hausse du moral des consommateurs et des entreprises, imputables à la réussite des politiques économiques de la banque centrale et de l’État.”

>> Lire la suite

Share
Ramazan 16 décembre 2010 Économie No Comments >> Mots clés: , ,

Turquie : une croissance à la chinoise

Au deuxième trimestre, ce pays de 77 millions d’habitants aux portes de l’Europe a enregistré, avec 10,2 %, la plus forte croissance économique de la planète derrière la Chine.

Ils n’inaugurent plus une usine par jour, comme il y a deux ans, mais les « tigres anatoliens », ainsi qu’on surnomme cette classe émergente d’entrepreneurs pieux du centre de la Turquie, ont encore « mangé du lion ».

Ils ont contribué au deuxième trimestre de cette année à la plus forte croissance économique (10,2 %) de la planète derrière la Chine, souligne Pekin Baran, vice-président de la Tusiad, l’homologue turc du Medef.

Désormais, ce pays de 77 millions d’habitants est un ténor du BTP et des postes de télévision, le deuxième producteur mondial de verre plat, le sixième de ciment ou de textiles et le septième partenaire commercial d’une Union européenne à laquelle il est candidat depuis 1987.

>> Lire la suite

Share

L’économie turque est sortie de la crise économique qui à secouer la planète depuis 2008

Le président de la Banque centrale Durmuş Yılmaz a précisé que l’économie a atteint un niveau supérieur à l’avant-crise.

“L’économie turque est sortie de la crise” a-t-il dit.

Durmuş Yılmaz a pris la parole lors d’une conférence sur les politiques monétaires à la Chambre de commerce et d’industrie de Kahramanmaraş.

“La Turquie figure parmi les pays mondiaux enregistrant la plus forte croissance au premier semestre 2010.La continuation de cette performance est attendue pour 2011. Si nous ne faisons pas d’erreur dans ce paradigme actuel et poursuivons nos acquisitions… Avec un taux de 10,3% du PIB au second trimestre de l’année, la Turquie a atteint un niveau supérieur à l’avant-crise. Les données récemment annoncées, indiquent que l’activité économique tend à une reprise plus modérée après la croissance enregistrée au second trimestre de l’année. A partir du second trimestre de l’année, notre économie a dépassé son niveau d’avant-crise… A partir d’aujourd’hui, ces chiffres montrent que l’économie turque est sortie de la crise.” a déclaré Durmuş Yılmaz.

Share

L’économie globale après la crise: les difficultés et opportunités

La conférence ayant pour thème “L’économie globale après la crise: les difficultés et opportunités” organisée par l’institut économique de Turquie a commencé mercredi à Girne.

Le ministre des Finances Mehmet Şimşek a indiqué pendant la conférence que le chômage est le plus grand problème de l’économie globale.

M. Şimşek a dit que l’économie turque s’est mise à créer des emplois en sortant rapidement de la crise globale.

Précisant que la Turquie est le seul pays dont la note de crédit a haussé de deux degrés en une seule fois, Mehmet Şimşek a martelé que la Turquie réalisera cette année une croissance puissante.

>> Lire la suite

Share

Le conseil exécutif du FMI a complimenté les politiques macro-économiques turques solidement fondées

Le Fonds monétaire international, FMI, a déclaré que la Turquie est sortie de la crise globale avec le moins de dégâts, en suivant une politique intelligente.

Le conseil exécutif du FMI a complimenté les politiques macro-économiques solidement fondées et les réformes compréhensives réalisées par la Turquie.

La déclaration rappelle que les entretiens de révision du 4ème article réalisés avec la Turquie, se sont achevés.

La Turquie a établi avant la crise l’accroissement de l’entrée de capitaux étrangers, plus d’arrangements restrictifs pour les crédits, et un puissant bilan des banques et ménages.

>> Lire la suite

Share

Grèce : Le gouvernement appelle les transporteurs à mettre fin à la grève

La grève des transporteurs routiers a presque arrêté la vie en Grèce.

Un problème de carburant a été enregistré dans le pays en raison de cette grève qui se poursuit depuis 3 jours. Le gouvernement a déclaré que les transporteurs ne mettant pas fin à la grève dans les 24 heures qui suivent, seraient perquisitionnés.

En Grèce, un pays passant une période difficile à cause de la crise économique, la grève des transporteurs routiers a bouleversé la vie.

Un problème de carburant a été connu dans le pays en raison de la grève entamée pour s’opposer aux règlements législatifs ouvrant le secteur des transports à la concurrence.

Plusieurs stations-service ont fermé étant donné que les chauffeurs des camions-citernes transportant du carburant étaient en grève.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 29 juillet 2010 En bref, Europe No Comments >> Mots clés: , ,

La Turquie, une valeur sûre en ces temps de crise

“Les économies d’Europe centrale et orientale affichent une tendance croissante à la reprise. La reprise de la production industrielle des “anciens” Etats membres de l’UE a des répercussions positives sur les économies des pays d’Europe de l’Est, et stimule une nouvelle hausse des exportations” écrit dans son rapport mensuel des marchés émergents Raiffeisen Capital Management.

“Parallèlement, la demande nationale constitue un important facteur de reprise conjoncturelle durable dans les PECO” (pays d’Europe centrale et orientale) ajoute le gestionnaire.

“Néanmoins, l’intensification des efforts en faveur d’une consolidation budgétaire promet de grever la croissance économique de l’Union européenne au cours des prochaines années. Ainsi, l’importance de l’interdépendance économique des pays d’Europe de l’Est avec la zone euro, obscurcit les perspectives de croissance de ces Etats également” nuance Raiffeisen Capital Management, soulignant les mauvaises performances de la Russie et de la Hongrie.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 15 juin 2010 Économie No Comments >> Mots clés: ,

L’Europe se dirige vers des mesures économiques draconiennes

La retraite à 60 ans, 6 semaines de vacances par an, l’allocation familiale de plusieurs milliers d’euros, l’allocation chômage et les études universitaires au prix d’un ordinateur portable.

La solide structure économique européenne formée suite à la seconde guerre mondiale est en danger.

Les mesures draconiennes annoncent naturellement un changement dans la structure de l’Etat social.

Cet Etat social que de nombreux Européens considèrent comme une alternative face au capitalisme américain, autrement dit ce système de prospérité, est sérieusement menacé pour la première fois depuis des dizaines d’années.

La Grèce, le Portugal et l’Espagne figurent en tête des pays appliquant des mesures d’austérité pour diminuer le déficit budgétaire.

Les dépenses des gouvernements viennent en tête des mesures économiques. Les applications visant à protéger la qualité de vie sont désormais périmées.

>> Lire la suite

Share

C’est toujours à l’UE que la Turquie vend le plus de biens

Le ministre d’Etat et vice-Premier ministre Ali Babacan a indiqué que la crise qui frappe l’Union européenne avait ouvert un nouveau domaine à la Turquie.

D’après M. Babacan, l’Union européenne aurait besoin d’une règle financière similaire à celle de la Turquie.

“Le plus important point qui nous sépare des pays de l’Union européenne, est que notre stock de la dette soit sous contrôle.” a témoigné M. Babacan, qui estime que cette différence poussera les petites et moyennes entreprises européennes, notamment allemandes, à investir en Turquie.

Malgré la baisse enregistrée dans l’exportation, c’est toujours à l’Union européenne que la Turquie vend le plus de biens.

M. Babacan a précisé que la croissance économique et le marché de la Turquie grandiront, indiquant que la plus grande réforme structurelle serait la réforme juridique.

Share

Nihat Ergün : “la Turquie est sortie de la crise encore plus puissante”

Le ministre du Commerce et de l’Industrie Nihat Ergün a affirmé que la Turquie était sortie de la crise encore ” plus puissante “.

M. Ergün a participé à certaines cérémonies tenues à l’occasion du début des travaux de construction d’usine.

Rappelant que la crise économique mondiale avait considérablement affecté de nombreux pays, M. Ergün a déclaré que la Turquie était sortie de ce processus ” plus puissante “.

Share

Recep Tayyip Erdoğan est en Grèce pour une visite de 2 jours

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan est arrivé vendredi à Athènes pour une visite officielle à haute charge symbolique, avec l’intention de marquer sa solidarité avec le pays en crise et de raffermir le rapprochement entre les deux pays.

M. Erdogan a été accueilli à sa descente de l’avion, en compagnie de son épouse, par le vice-Premier ministre grec, Théodore Pangalos. Il devait être reçu par le chef de l’Etat, Carolos Papoulias, puis entamer ses entretiens avec son homologue grec, Georges Papandréou.

Avant de se rendre à Athènes dont il doit repartir samedi, M. Erdogan a assuré que la Turquie serait solidaire de la Grèce, confrontée à une grave crise financière, à des troubles sociaux et à l’extrémisme, illustré par l’explosion d’une bombe visant la prison d’Athènes la veille de son arrivée.

>> Lire la suite

Share

Athènes aimerai créer un climat de confiance avec Ankara

Il faut créer “un climat de confiance” pour avancer “graduellement” vers la réduction des armements grecs et turcs, a affirmé mardi le ministre-adjoint grec de la Défense, Panos Béglitis, à deux jours d’une visite très attendue du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan.

“Nous voulons nous aussi la baisse des armements mais la réduction ne peut rester sur un niveau de communication propagandiste”, a ajouté M. Béglitis dans une interview à la radio grecque Canal 1.

“La baisse des armements est l’achèvement d’une longue et difficile voie, le partage de la paix est l’achèvement d’une procédure acharnée, ce n’est pas le début”, a renchéri le ministre grec.

>> Lire la suite

Share

Un projet de loi sur la règle financière, devrait ouvrir une nouvelle ère pour la Turquie

Le ministre d’Etat et vice-premier ministre Ali Babacan a organisé une conférence de presse sur le “Projet de loi sur la règle financière” qui devrait ouvrir une nouvelle ère en Turquie.

M. Babacan a fait savoir que la règle financière sur laquelle des travaux sont menés depuis près d’un an et qui devrait apporter de “la prévisibilité à long terme” pour l’économie, permettrait à la Turquie de devancer les pays européens en crise.

Le projet qui sera remis d’abord à la Présidence du conseil puis au parlement, est en position de pierre angulaire pour la gestion économique en Turquie.

Share

Les Turcs rient de la crise économique dans l’UE comment Die Welt

La Grèce se trouve face à la plus sérieuse crise économique des dernières années…

Les leaders européens sont inquiets par la crainte d’une contagion de la crise sur tout le continent.

Le journal allemand Die Welt commente les développements : « les Turcs rient de la crise financière dans l’Union européenne ».

« Apprendre par le voisin non aimé » titre l’information qui poursuit :

« Les Turcs regardent l’euro qui perd avec la Grèce, le Portugal et l’Espagne, et ne peuvent s’empêcher de sourire. Au lieu que ce soit les Turcs qui apprennent des choses de l’Union européenne, l’inverse ne serait-il pas mieux ? »

>> Lire la suite

Share
Ramazan 8 mai 2010 En bref, Europe No Comments >> Mots clés: , , ,

Gazprom assouplit les contraintes de la Turquie sur son approvisionnement en Gaz

Le géant russe Gazprom a accepté d’assouplir nettement les clauses du contrat de livraisons de gaz à la Turquie, une concession accordée pour obtenir un feu vert à la construction du gazoduc South Stream dans la mer Noire, estime vendredi le quotidien Kommersant.

Le groupe a consenti une dérogation au contrat de type “prend ou paie” qui le lie à la compagnie turque Botas et prévoit théoriquement que celui-ci s’engage à payer l’intégralité du gaz prévu à l’origine, même s’il n’en pompe qu’une partie.

>> Lire la suite

Share
Mert 7 mai 2010 Économie No Comments >> Mots clés: , ,

Financial Times a publié un supplément spécial consacré à Istanbulet son potentiel financier

Le quotidien Financial Times spécialisé dans le domaine de la finance et de l’économie en Occident, a publié un supplément spécial intitulé “Istanbul comme un centre financier”.

Le supplément du quotidien britannique a noté qu’Istanbul était en avant plan comme centre financier ayant un attrait régional avec sa nature et son potentiel commercial.

Financial Times indique qu’Istanbul, qui abrite 1/5 de la population turque, assure 27% de la revenue nationale du pays.

D’après le quotidien britannique, 10.000 de 19.000 entreprises implantées en Turquie, ont choisi comme centre d’activité Istanbul.

Financial Times attire l’attention que parmi les entreprises qui ont choisi Istanbul comme centre régional, se trouvent des multinationales.

Indiquant que 2/3 des actions de la bourse des valeurs mobilières d’Istanbul étaient détenues par les investisseurs étrangers, Financial Times souligne que malgré la crise, Istanbul a reflété un solide potentiel de croissance via ses magasins de luxe et que les banques ont montré une puissante résistance à la crise financière.

Share

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum