Accueil » Cameroun » Recent Articles:

Cameroun-Turquie: Le président Paul Biya invité à Ankara


Les étapes de la visite du président turc au Cameroun

Le président Abdullah Gül a exprimé le vœu de voir son homologue camerounais effectuer une visite officielle en Turquie

L’annonce a été faite ce mardi 16 mars 2010, lors de la prise de parole d’Abdullah Gül à l’occasion de la soirée de gala offerte en son honneur à la présidence de la république du Cameroun.

J’aimerais vous exprimer ma ferme conviction que la visite que vous effectuerez à mon invitation dans notre pays, et ceci, je l’espère, dans les plus brefs délais, sera un pas déterminé et déterminant dans le sens du renforcement et de l’institutionnalisation de notre coopération dans tous les domaines et pour faire progresser nos relations a déclaré Gül.

Juste en début de soirée, deux accords de coopération ont été paraphés par les membres des deux délégations. L’un est un protocole d’accord sur la coopération technique, scientifique et économique en matière agricole.

L’autre porte sur l’exemption réciproque des visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques, de passeports de service et des passeports spéciaux.

La Turquie promet d’offrir mieux que les autres

Au passage le président turc dans sa franchise habituelle a invité le Cameroun et de nombreux pays africains par ailleurs à se plonger dans de nouveaux partenariats plus équitables. Je tiens à souligner à cette occasion que nous avons toujours gardé le souci de développer nos relations avec l’Afrique sur une base équitable, équilibrée et de nature à servir les intérêts communs de nos peuples a affirmé Gül, en ajoutant que nous n’avons jamais été guidés par la soif de gains unilatéraux.

Nous sommes parfaitement conscients des souffrances que les pays agissant avec de telles motivations ont fait endurer aux peuples africains dans le passé.

En ce sens, toute la communauté internationale devrait désormais agir en tenant compte de la réalité que l’on ne pourra plus qu’être des partenaires tout au plus égaux de l’Afrique. Une allusion qui selon certains observateurs est faite en rapport à la France.

Selon leurs analyses, la Turquie ne se priverait pas dans son expansion économique de battre la France sur le terrain de ses anciennes colonies. Paris s’est fermement opposée à l’entrée de la Turquie dans l’espace économique européen

Paul Biya ouvre les portes au nouveau partenaire

Le président Biya a pour sa part ouvert les portes de l’économie camerounaise à la Turquie. Votre pays, la Turquie a développé un savoir-faire et une expertise qui pourraient être profitables à notre pays dans de nombreux domaines d’intérêt pressant.

Je pense en particulier à l’agriculture, aux agro-industries, aux industries alimentaires, aux textiles et cuir, au tourisme, aux infrastructures et au logement social a déclaré le Président camerounais qui plus loin a annoncé le gouvernement vient de prendre des mesures pour réduire les délais et les coûts de création d’entreprises (…) je rappelle que les mouvements de capitaux sont facilités par les dispositions légales actuelles, permettant le libre rapatriement des revenus issus des investissements au Cameroun. Une annonce qui va faire grand bruit dans les milieux économiques.

La nouvelle ambassade au programme du jour

La facilitation du rapatriement des revenus issus des investissements directs étrangers risque de tuer le tissu de production locale, sauf à imposer que tout investissement direct au Cameroun se fasse en joint-venture (association à des camerounais). D’un autre côté, la France risque de ne pas apprécier le concurrent turc sur le marché des investissements au Cameroun.

Les produits turcs qui ont un degré de compétitivité et de qualité très proches des standards européens présentent l’avantage d’être disponibles à des faibles coûts.

La visite du président Turc s’achève ce jour. En marge de cette rencontre officielle, des hommes d’affaires turcs et camerounais échangent sur les opportunités réciproques.

Après l’ouverture du Forum d’affaires Turquie Cameroun, Abdullah Gül va inaugurer ce jour, la nouvelle ambassade de Turquie au Cameroun. Aussi programmée, la visite de l’Amity school. Il devrait quitter Yaoundé aux environ de 13 heures.

Le Cameroun et la Turquie accrue leur coopérations

Le séjour du président turc au Cameroun sera l’occasion de renforcer les liens de coopération économique entre les deux pays. Le Dr Aboya Endong nous livre ses impressions.

Le président de la Turquie Abdullah Gül séjourne depuis ce mardi 16 mars en terre Camerounaise.

Abdullah Gül ainsi que 120 opérateurs économiques turcs ont foulé le sol du Cameroun en milieu de journée à l’aéroport international de Yaoundé.

Cette première visite du président turc au Cameroun est chargée d’enjeux diplomatiques et économiques importants : « Nous partageons avec la Turquie depuis plusieurs années des exportations de pétrole brut, d’aluminium, de bois et nous importons du ciment, du fer, des métaux, des pneus et de la lévure », a indiqué un responsable de la chambre de commerce.

>> Lire la suite

Abdullah Gül en terre camerounaise

Deuxième rencontre entre Biya et Gül.

Les deux chefs d’Etat viennent d’achever la première étape de cette visite.

Paul Biya le président camerounais a installé à l’hôtel Hilton son homologue turc, qui ce mardi 16 mars 2010, entame la deuxième étape de son voyage en Afrique centrale.

La première rencontre entre Paul Biya et Gül remonte à septembre 2008.

>> Lire la suite

Entre le Cameroun et la Turquie, l’histoire des relations bilatérales s’accélère.

Le président de la République de Turquie, Abdullah Gül, entame aujourd’hui sa première visite au Cameroun, sur invitation de son homologue Paul Biya.

Les deux chefs d’Etat ont déjà eu à échanger au cours d’un entretien en tête-à-tête dans l’un des salons de l’immeuble siège des Nations-Unies à New York, dans l’après-midi du mercredi 24 septembre 2008.

Ils se trouvaient dans la mégalopole américaine pour prendre part à la 63e session ordinaire de l’assemblée générale de l’ONU. Rien n’avait filtré de leurs entretiens.

Le président Abdullah Gül, élu à la tête de son pays depuis le 28 août 2007, est attendu aujourd’hui à Yaoundé au lendemain de la présentation des lettres de créance du tout premier ambassadeur de Turquie au Cameroun avec résidence dans la capitale camerounaise. C’est, en effet, vendredi dernier que le président Paul Biya a reçu au palais de l’Unité S.E. Atilay Ersan, qui lui a présenté les lettres l’accréditant comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Turquie au Cameroun. Arrivé à Yaoundé le 12 janvier dernier, Atilay Ersan a présenté le lendemain, le 13 janvier, les copies figurées de ses lettres de créance au ministre camerounais des Relations extérieures.

Les liens entre le Cameroun et la Turquie sont pourtant bien plus anciens. Les relations diplomatiques entre les deux pays remontent à 1960, il y a cinquante ans. L’ambassadeur Atilay Ersan, qui se plait à qualifier ces relations de fraternelles, estime cependant qu’elles ne sont pas « intenses ». Au cours d’un entretien exclusif accordé hier après-midi à Cameroon Tribune à l’hôtel Hilton, il relevait toutefois qu’il n’a jamais existé de contentieux entre les deux pays.

Selon lui, l’intensification des relations bilatérales entre le Cameroun et la Turquie, au-delà des divers contacts, passe par le resserrement des liens à travers l’échange d’ambassadeurs. Voilà pourquoi il a émis l’espoir que le Cameroun puisse être représenté, à l’avenir, à Ankara, capitale de la Turquie, par un ambassadeur résident. Les autorités d’Ankara, affirme Atilay Ersan, considèrent le Cameroun comme un pays très stratégique en Afrique, particulièrement en Afrique Centrale. Ce, au regard de sa situation géo-stratégique dans la zone du golfe de Guinée, ainsi que ses richesses variées : des hommes et des femmes formés, le sol et le sous-sol, les fleuves et la mer, le rôle du port de Douala pour les autres pays continentaux d’Afrique Centrale…

Désireux d’intensifier ses relations bilatérales avec les pays africains, la Turquie a décidé depuis 2005 d’ouvrir neuf ambassades dans les capitales à travers lesquelles ses opérateurs économiques peuvent se frayer de la place dans le marché africain où Européens, Américains et Chinois ont pris leurs marques. Dans la perspective de cette campagne économique, il est tout à fait édifiant que le président turc soit accompagné de 120 hommes d’affaires s’exprimant surtout en anglais et que l’un des points d’orgue de la visite soit le forum économique prévu entre les Camerounais et leurs homologues turcs. A entendre l’ambassadeur Atilay Ersan, les attentes turques sont, à cet égard, fortes et concrètes dans les secteurs des nouvelles technologies, des mines et textiles, la métallurgie, le tourisme, la pêche… Les dossiers turcs, croit-on comprendre, sont prêts. Les Turcs auraient une vision moins administrative de l’intensification des relations dans ces domaines.

Jusqu’à présent, les relations économiques et commerciales s’avèrent plutôt faibles. Selon une source diplomatique, le Cameroun exporte vers la Turquie surtout du bois, du pétrole brut, de l’aluminium. Il importe du ciment, des fers et métaux, de la levure, des pneus, des engrais, des équipements de boulangerie, du textile. La participation des Camerounais aux grandes rencontres économiques et commerciales organisées en Turquie, notamment le pont sur le commerce extérieur Turquie/Afrique (Tuskon I et Tuskon II), la foire internationale d’Izmir, le sommet de partenariat et de coopération Turquie-Afrique (17 au 21 août 2009), le forum mondial de l’eau etc., n’ont pas boosté véritablement les liens économiques. Pour les Turcs, le moment est venu d’aller au-delà de la vente et de l’achat des produits de part et d’autre, en signant des accords de partenariat.

Pays émergent, avec 80 millions d’habitants répartis inégalement sur 780 576 km2, la Turquie ambitionne de faire partie de l’Union européenne dont elle s’efforce de remplir les critères de convergence.

Coopération Cameroun – Turquie : Une rencontre à Yaoundé

Une délégation de 120 hommes d’affaires turcs rencontrera des hommes d’affaires de la chambre de Commerce du Cameroun aujourd’hui, lors d’un forum économique organisé à Yaoundé. Ce sera l’occasion pour les deux parties de nouer des contacts commerciaux.

On se rappelle que du 02 au 06 mai 2007, l’ambassadeur du Cameroun au Caire, en mission à Ankara, a eu des entretiens avec quelques responsables turcs parmi lesquels le sous secrétaire d’Etat pour le Commerce et le coordinateur pour les Affaires africaines au ministère des Affaires étrangères. De ces entretiens, il ressortait que la Turquie manifestait un grand intérêt pour le Cameroun, pays qui occupe selon les autorités turques, occupe une place de choix en Afrique centrale.

A ce jour, le cadre juridique de la coopération entre le Cameroun et la Turquie porte sur la signature le 2 mars 2004 à Ankara, de deux accords. Il s’agit d’un accord de coopération économique, technique et commercial et d’un autre accord de coopération scientifique et culturelle. Un accord bilatéral de transport aérien entre le Cameroun et la Turquie a également été paraphé le 27 avril 2007 à Ankara.

Les projets d’accords maritime, de libre échange, de non double imposition et de coopération technique, scientifique et économique dans le domaine de l’agriculture sont en cours de négociation. Le Cameroun exporte principalement le bois, le pétrole brut et l’aluminium vers la Turquie. Il importe le ciment, le fer, les pneus, les engrais, les équipements de boulangerie et le mobilier de maison à l’exemple des tapis.

Le Cameroun entretient avec la Turquie des relations diplomatiques caractérisées par l’accréditation des ambassadeurs. Le Cameroun est représenté en Turquie par Etoundi Essomba.

Atilay Ersan est le nouvel ambassadeur de Turquie au Cameroun. Il est également le premier ambassadeur turc à résider à Yaoundé : ses prédécesseurs résidaient à Abuja au Nigéria. Le Cameroun affiche une neutralité à propos du problème turco-grec concernant l’île de Chypre et considère la question kurde comme une affaire purement intérieure.

Après l’ouverture d’une ambassade turque au Cameroun, les perspectives se portent vers la tenue d’une commission mixte turco-camerounaise et l’organisation d’une semaine commerciale camerounaise en Turquie : le principe étant acquis depuis 1991. L’appui à la transformation du bois et du textile ainsi que l’intensification des investissements turcs au Cameroun sont également attendus.

Abdullah Gül : La Turquie considère l’Afrique comme un partenaire stratégique

La Turquie considère l’Afrique comme un partenaire stratégique, a déclaré dimanche à Istanbul le président turc Abdullah Gül, avant de décoller pour la République démocratique du Congo et le Cameroun.

D’après l’agence de presse semi-officielle Anatolie, le président turc a déclaré qu’il rencontrera ses homologues, des hauts officiels et des hommes d’affaires dans les deux pays africains.

Le président Gül est accompagné de plusieurs ministres et d’un grand groupe d’hommes d’affaires.

« J’aurai l’occasion de discuter des relations politiques ainsi que des questions régionales et internationales », a-t-il expliqué.

« Nous discuterons des moyens d’accroître notre coopération », et la Turquie pourra coopérer avec les deux pays sur les secteurs minier, énergétique, touristique et agricole, a-t-il ajouté.

>> Lire la suite

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app