Accueil » Beşir Atalay » Recent Articles:

Ankara menace de geler les relations avec l’UE durant la présidence de Chypre du Sud

La Turquie gèlera ses relations avec l’Union européenne si la présidence tournante de l’UE est accordée à la République de Chypre en juillet 2012, a annoncé le vice-premier ministre turc, Besir Atalay, cité dimanche par les médias occidentaux.

“Si les négociations (sur Chypre) n’ont pas une issue positive et si l’UE donne la présidence (de l’Europe) à Chypre du sud, la crise sera principalement entre l’UE et la Turquie. Parce que nous gèlerons nos relations avec l’UE (…) Cela provoquera une rupture majeure dans nos relations avec l’UE”, a prévenu le vice-premier ministre.

La Turquie ne reconnaît pas la souveraineté de la République de Chypre (reconnue internationalement) habitée par les Chypriotes grecs, et ne soutient les relations qu’avec la République autoproclamée de Chypre du nord, essentiellement peuplée de Turcs.

Le problème chypriote, vieux de plusieurs années, constitue une des pierres d’achoppement à l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 18 septembre 2011 Europe No Comments >> Mots clés: ,

Le Conseil de l’Europe examine à Istanbul les moyens de prévention du terrorisme

Une conférence sur “la prévention du terrorisme” a ouvert ses travaux, jeudi soir à Istanbul, avec la participation d’une centaine d’experts d’Etats membres du Conseil de l’Europe, d’observateurs et d’organisations internationales.

Initiée sous le thème de la “Prévention du terrorisme: les outils de la prévention, les instruments juridiques et leur mise en oeuvre”, cette conférence de deux jours est organisée dans le cadre de la présidence de la Turquie du Comité des ministres du Conseil de l’Europe.

A cette occasion, les participants se sont penchés sur plusieurs sujets se rapportant notamment à la “Nature changeante du terrorisme” ainsi qu’aux nouveaux défis qu’il faut relever pour prévenir ce phénomène.

Le secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjorn Jagland, a mis l’accent, à cet égard, sur l’importance de l’accélération des initiatives internationales pour lutter contre le terrorisme.

Il a invité, dans ce cadre, les Etats membres à intensifier leur coopération en matière de lutte contre ce fléau, rappelant que le Conseil a élaboré une stratégie de lutte qui repose sur trois axes principaux se rapportant au renforcement du cadre juridique international, à la lutte contre les causes du terrorisme et à la sauvegarde des valeurs fondamentales.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 17 décembre 2010 Europe No Comments >> Mots clés: , ,

La Turquie renforce la sécurité pour protéger les résidents juifs

La Turquie a pris des mesures de sécurité pour protéger sa minorité juive ainsi que les missions diplomatiques israéliennes en raison des tensions provoquées par le raid israélien contre un navire humanitaire turc, a annoncé mercredi le ministre turc de l’Intérieur, Besir Atalay.

La sécurité a été renforcée dans la plus grande ville turque, Istanbul, où il y a plusieurs synagogues et centres pour les 23000 résidents juifs, a déclaré M. Atalay cité par le quotidien local Daily News sur son site Internet.

Des mesures ont été prises aux résidences, consulats et lieux de culte de la ville, a informé M. Atalay.

La décision a été prise après que des centaines de Turcs ont manifesté contre Israël mercredi pour la troisième journée consécutive.

Le ministre de l’Intérieur a souligné que personne n’a été blessé et que personne ne pourra nuire à un Juif pendant les manifestations organisées en Turquie.

Share

La Turquie accepte de récupérer les migrants irréguliers de Grèce qui transitera par son sol

La Grèce et la Turquie ont signé vendredi à Athènes un “accord bilatéral” pour le renvoi en Turquie des migrants irréguliers affluant par milliers sur les côtes grecques, a annoncé le ministère grec de la Protection du citoyen.

L’accord prévoit notamment “l’application efficace” d’un protocole de réadmission conclu il y a dix ans, qu’Athènes reprochait à Ankara de ne pas respecter.

Il a été signé par le ministre grec, Michalis Chryssohoïdis, et son homologue turc, Besir Atalay, dans le cadre de la visite à Athènes du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, selon un communiqué du ministère.

>> Lire la suite

Share

Suppressions des visas pour les officiels et les passeports diplomatiques Sénégalais

Le ministre turc de l’Intérieur Béchir Altalay a annoncé mardi à Dakar la suppression, courant 2010, des visas d’entrée dans son pays pour les officiels et détenteurs de passeports diplomatiques sénégalais, afin de faciliter les échanges entre les deux pays.

Béchir Altalay en a donné l’assurance au cours de la signature d’un protocole de coopération entre les deux pays. L’accord signé avec le ministre sénégalais des Affaires étrangères Madické Niang sanctionne la réunion de la commission mixte sénégalo-turque tenue le même jour à Dakar.

‘’Nous nous sommes fixés un délai de deux ans pour concrétiser tous les engagements que nous avons pris. En attendant, nous avons décidé, dans le courant de l’année 2010, de supprimer les visas pour les officiels et les passeports diplomatiques pour faciliter les échanges entre les deux pays’’, a déclaré à la presse le responsable turc.

Le protocole d’accord porte notamment sur la promotion de l’investissement et la double imposition, les facilités d’investissement dans les domaines de l’industrie, du commerce, de l’agriculture, de la coopération militaire, des infrastructures.

‘’Le protocole sera effectif pour le développement de la coopération entre les deux pays. Le Sénégal est un pays frère, c’est la porte d’entrée du continent africain’’, a ainsi assuré le ministre turc.

>> Lire la suite

Share

La Turquie veut plus de coopération avec la Mauritanie sur le terrorisme

Mohamed Ould Boilil et Besir Atalay, ministres de l’Intérieur respectivement de Mauritanie et de Turquie, ont exprimé la volonté commune de leurs gouvernements à coopérer face au terrorisme, a constaté APA dimanche à Nouakchott.

Ould Boilil et M. Atalay s’exprimaient lors d’une réunion dimanche à Nouakchott au deuxième jour de la visite du responsable turc en Mauritanie. Ce dernier a souligné la nécessité de coopérer dans la lutte contre le terrorisme, affirmant qu’aucun pays, quelle que soit sa force, ne peut l’affronter aujourd’hui tout seul.

Il a aussi fait part de la volonté et de la disponibilité de son pays, à tous les niveaux, à jeter les bases d’une coopération globale et étroite avec la Mauritanie. « Cette coopération doit couvrir tous les domaines et aller avec un rythme rapide pour rattraper le temps perdu », a ajouté le ministre turc.

>> Lire la suite

Share

Beşir Atalay entame une visite en Mauritanie

Beşir Atalay le 17 décembre 2009 lors d'une conférence de presse

Le ministre turc de l’Intérieur, Beşir Atalay, est arrivé à Nouakchott en Mauritanie samedi soir, pour une visite de travail et d’amitié de deux jours.

Ce voyage devrait contribuer au renforcement de la coopération entre les deux pays dans plusieurs domaines.

Le ministre turc de l’intérieur aura à visiter plusieurs centres d’intérêts jusque à Nouadhibou, capitale économique située à 465 km au Nord de Nouakchott.

La Mauritanie et la Turquie se trouvent dans une dynamique de rapprochement depuis quelques mois.

Le président Mohamed Ould Abdel Aziz s’est rendu en Turquie au mois de janvier dernier et la Mauritanie y a ouvert une ambassade.

Share

Une commission mixte sénégalo-turque se tiendra mardi prochain à Dakar

Beşir Atalay le 17 décembre 2009 lors d'une conférence de presse

Les questions commerciales, la Promotion des Investissements et des échanges commerciaux (PME, Crédits de l’Eximbank, Zones franches) sera entre autre au menu de la deuxième commission mixte sénégalo-turque qui se tiendra mardi prochain (06 avril) à Dakar au Meridien-President révèle un communiqué.

Les délégations, turque et sénégalaise conduites respectivement par Beşir Atalay, Ministre de l’Intérieur et Madické Niang ministre des affaires étrangères évoqueront l’ensemble des dossiers de coopération bilatérale.

‘’ Les domaines relatifs à l’Education, la Santé, l’Agriculture, l’Hydraulique, l’Elevage, la Culture, la Pêche, la Formation professionnelle et les Transports ’’ seront examinés d’après le texte.

En outre, les questions internationales seront également abordées.

‘’Les questions internationales porteront entre autres sur l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), le dialogue interculturel et les crises dans la sous – région’’ ajoute la source.

Share

Tout est sous contrôle

Beşir Atalay le 17 décembre 2009 lors d'une conférence de presse

Beşir Atalay, le ministre de l'Intérieur le 17 décembre 2009 lors d'une conférence de presse

Lors d’une conférence de presse aujourd’hui, le ministre de l’Intérieur Beşir Atalay a annoncé que le gouvernement va accélérer le projet d’ouverture démocratique.

Il a indiqué qu’ils sont au courant des gens qu’il y à derrière les provocations en cours actuellement dans certaines villes de Turquie, et qu’ils feront tout le nécessaire pour que ces gens soient traduits en justice.

Il y a eu 1562 arrestations depuis le 20 octobre 2009 dont 363 qui ont été immédiatement condamnés par les tribunaux.

Il a indiqué que la prochaine étape sera d’amener à débattre des lois internationales au parlement pour que la Turquie ne soit plus si souvent condamnée par des autorités internationales comme la Cour européenne des Droits de l’Homme par exemple.

Il a également demandé aux médias d’être très vigilant et de ne pas rapporter des faits divers en premières pages comme si tout le pays était dans cet état.

“Le but premier de l’ouverture démocratique et d’éradiquer le terrorisme dans notre pays, mais également d’augmenter nos standards démocratiques. Malgré les répétitions de l’opposition (CHP et MHP) à demander l’arrêt de ce processus d’ouverture démocratique, notre gouvernement ira jusqu’au bout.”

Share

Le projet d’unité nationale à l’assemblée

Recep Tayyip Erdoğan à l'assemblée nationale le 13 novembre 2009

Recep Tayyip Erdoğan à l'assemblée nationale le 13 novembre 2009

Vendredi 13 novembre, l’Assemblée nationale a concrètement abordé le projet d’unité nationale.

C’est le ministre de l’Intérieur, Beşir Atalay, qui a commencé à expliquer le projet. Il a essentiellement dit que la Turquie avait besoin d’une nouvelle constitution, car l’actuelle est loin des réalités actuelles, et elle n’est pas assez complète au sujet de la démocratie et des droits pour tous les citoyens turcs.

Il a indiquer que la Turquie serait encore plus forte et pourrait mieux envisager de traiter tant de problèmes qui traînent en Turquie depuis trop longtemps, tout en garantissant l’unité nationale, territoriale, une seule langue principale, un seul drapeau et un seul hymne.

Le premier président de parti à donner son point de vue sur la question a été Ahmet Türk, le président du DTP. Il a indiqué qu’il était temps que tous les citoyens de la Turquie, peut importe leurs origines ethniques doivent pouvoir vivre en ayant les mêmes droits que tous les autres citoyens, sans aucune discrimination.

Le président du MHP, Devlet Bahçeli, a lui posé la question de savoir de quoi il est question dans ce projet. Il a indiqué qu’il ne comprenait pas pourquoi le gouvernement s’entête à vouloir changer les choses, et se demande vers où va la Turquie avec un tel projet. Au final, il en ressort qu’il est contre ce projet mais pour une intensification des forces armées contre les terroristes du PKK.

Le président du CHP, Deniz Baykal, et le principal parti d’opposition a fortement critiqué la position du gouvernement AKP. D’après lui le gouvernement cherche à créer des différences entre les ethnies en Turquie et qu’ils prennent pour interlocuteur les terroristes. Il a également signalé qu’il ne voit toujours pas où veut en venir exactement le gouvernement, d’après lui il y a des choses que le gouvernement veut faire en cachant la vérité au peuple Turque.

Après les avoir tous écoutés, le premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, a donné son point de vue. Sa vision de la Turquie dans les prochaines années, ce qu’elle a besoin de changer pour être encore plus forte d’abord dans son pays ensuite dans sa région du monde, puis dans le monde globalement. Pendant ce temps là, le CHP, après avoir sorti des pancartes à l’Assemblée nationale le mardi de la même semaine, a cette fois-ci quitté les rangs de l’assemblée en plein discours du premier ministre. Ce dernier a indiqué que le but est de renforcer la démocratie, de rendre les citoyens égaux avec les droits qui leur son dus et surtout de faire cesser enfin les armes et que tout puisse se débattre au sein de l’Assemblée nationale.

Erdoğan a indiqué que d’après lui, certains politiciens profitent de la situation actuelle (avec les terroristes) pour garder leur place, leur siège de député. Ceci est surtout lancé en direction du MHP qui gagne en voix dès que les terroristes se montrent davantage. Et, il a demandé à Deniz Baykal d’aller voir ce qui se passe dans l’Est et le Sud-Est du pays avant de parler uniquement de ce qu’il voit à la télévision. Erdoğan, a fait savoir qu’il y a énormément de projets qui ont vu le jour dans cette région très longtemps délaissée par Ankara, et qu’il y a encore beaucoup d’autres projets à venir.

Autant dire qu’il va être très difficile au gouvernement AKP de compter sur le CHP et le MHP pour approuver cette démarche de renforcement de la démocratie.

Il reste le DTP qui approuve ce projet, et qui demande au gouvernement de ne pas céder à ceux qui y sont contre.

Rappelons que l’AKP possède 340 sièges à l’Assemblée nationale sur les 550 disponibles, 20 pour le DTP, 98 pour le CHP et 70 pour le MHP.

Share

Beşir Atalay appel tout le monde à la raison

Beşir Atalay, ministre de l'intérieur en conférence de presse le vendredi 23 octobre 2009

Beşir Atalay, ministre de l'intérieur en conférence de presse le vendredi 23 octobre 2009

Le ministre de l’Intérieur turc Beşir Atalay, qui est aussi le coordinateur principal du processus d’ouverture démocratique, a donné une conférence de presse ce matin sur l’avancée du processus de l’ouverture démocratique et plus particulièrement sur le problème du PKK.

Il a dénoncé l’attitude du DTP qui a donné un accueil triomphal à des ex-terroristes. Il a également critiqué l’opposition politique qui fait tout pour mettre des bâtons dans les roues du gouvernement sur la résolution de ce problème, notamment le CHP qui disait avant :

«Qu’ils laissent les armes et nous les accueillerons à bras ouvert», aujourd’hui alors que le gouvernement est sur le point de résoudre ce problème, ils tiennent un discours totalement contraire à leurs propres convictions. On pourrai interpréter l’attitude de l’opposition comme voulant dire « Mais pourquoi essayez-vous de résoudre ce problème du PKK ?». Alors que Beşir Atalay à longtemps essayé de rentrer dans un dialogue d’échange d’idées sur la question avec l’opposition, cette dernière n’a jamais accepté et au contraire a tout fait pour embrouiller l’opinion publique.

Beşir Atalay a redit que l’ouverture démocratique n’est pas un projet arrêté et défini, mais bien une période de réflexion et d’ouverture.

Share
Ramazan 23 octobre 2009 À la une, Politique No Comments >> Mots clés: , ,

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum