Accueil » Arabie Saoudite » Recent Articles:

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le Prince Saoud al Fayçal sera aujourd’hui a Ankara

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le Prince Saoud al Fayçal sera aujourd’hui vers midi à Ankara.

Dans le cadre des prises de contacts du ministre hôte à Ankara, les développements concernant les soulèvements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient devraient être à l’ordre du jour.

Entre temps, la Turquie suit de près les soulèvements populaires dans cette géographie.

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu avait réalisé des entretiens téléphoniques avec ses homologues de l’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, du Bahreïn et de l’Iran durant ces deux derniers jours dans ce contexte.

Share

Un nouveau réseau Internet relie l’Orient à l’Occident par Istanbul

Sept entreprises issues des Emirats arabes unis, de l’Arabie saoudite, de la Jordanie, de la Syrie et de la Turquie visent à faire d’Istanbul un centre de l’Internet.

La ligne de câbles optiques qui inclura pour la première fois la totalité de la région du Golfe, mesurera 3 875 km.

Les câbles qui partiront des Emirats arabes unis seront distribués aux pays européens par Istanbul.

Une connexion Internet à haut débit, de l’ordre de 12.8 térabits par seconde, sera accessible aux internautes suite à l’infrastructure qui sera établie.

Près de deux milliards de personnes devraient avoir accès à l’Internet à haut débit.

>> Lire la suite

Share

L’Arabie saoudite investira 400 milliards de dollars en Turquie en 4 ans

Abdul Aziz al-Assaf

Le minsitre saoudien des Finances Ibrahim Abdul Aziz al-Assaf a annoncé jeudi que son pays investirait un total de 400 milliards de dollars en Turquie en 4 ans.

Le ministre saoudien a fait cette annoncé lors d’une conférence de presse au terme de sa rencontre avec son homologue turc Mehmet Simsek à Ankara, a rapporté l’agence de presse Anatolie.

Il a dit que les deux pays ont un grand potentiel dans les domaines économique et commercial et que les gouvernements des deux pays devraient fournir des opportunités au secteur privé.

Selon M. Al-Assaf, la Turquie et l’Arabie saoudite étaient déterminées à augmenter leur volume commercial à 10 milliards de dollars.

Le ministre turc des Finances a dit de son côté que la Turquie envisageait de collecter de fonds auprès des pays du Golfe pour financer son défict courant.

“Le Golfe est une région ayant un exédent de compte courant. La Turquie est un pays dynamique et en croissance rapide mais qui a un déficit de compte courant. La Turquie et la région du Golfe pouvent se compléter l’une et l’autres”, a affirmé Simsek.

Il a dit que la crise financière internationale a démontré l’importance de la coopération régionale.

Share

Un nouveau prix pour Recep Tayyip Erdoğan

Le Premier ministre M. Recep Tayyip Erdoğan se rendra demain à la capitale saoudite Riyad, pour obtenir le prix international du “Roi Faysal”.

Le communiqué publié par le centre de la presse de la Présidence du conseil indique que M. Erdoğan a été jugé digne du prix de “service à l’Islam” pour ses succès dans l’administration et la politique.

Parmi les motifs de l’attribution du prix se trouve également le processus de réforme politique et économique amorcé par le chef du gouvernement M. Erdoğan, et qui a positionné la Turquie parmi les pays leaders dans l’arène internationale.

Les efforts de M. Erdoğan pour une paix durable au Moyen-Orient et pour les droits du peuple palestinien, et ses qualités internationales de leadership figurent également parmi les prétextes de l’accord du prix.

M. Erdoğan effectuera des contacts bilatéraux en marge de sa visite en Arabie saoudite qui durera deux jours.

Share

Erdoğan invite les Saoudiens à investir en Turquie

Erdoğan à Ryad en Arabie Saoudite

Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdoğan a appelé mardi les Saoudiens à investir dans son pays en s’adressant à Riyad, où il est en visite, à un parterre d’hommes d’affaires des deux pays.

Il a exhorté l’assistance à “prendre avantage de l’environnement favorable à l’investissement en Turquie dans tous les secteurs, notamment celui de l’agriculture”.

M. Erdogan a assuré vouloir développer les échanges bilatéraux dont le volume a atteint près de 5 milliards de dollars en 2008 avant de fléchir légèrement l’année suivante.

>> Lire la suite

Share

Login