Accueil » AKP – Démocrates conservateurs » Recent Articles:

Le cadre de vie en Turquie s’améliore d’année en année

L’essor économique que connaît la Turquie s’est renforcé lors de la dernière décennie sous l’ère du Parti de la Justice et de Développement (AKP), qui a remporté haut la main les élections législatives du 12 juin dernier pour former seul le 61ème gouvernement de la Turquie, pour un troisième mandat consécutif depuis 2002.

Le cadre de vie en Turquie s’améliore d’année en année profitant d’une prospérité économique et financière croissante, qui laisse les Turcs de plus en plus satisfaits de la vie en Turquie, un pays de plus de 74 millions d’habitants avec une très large majorité de musulmans.

Un sondage réalisé par l’Université de Bahçesehir d’Istanbul montre que le nombre des Turcs qui se déclarent satisfaits de leur vie a progressé, en l’espace de dix ans, de 18 points, passant de 59 pc en 2001 à 77% en 2011.

>> Lire la suite

Share

La Turquie va devenir une superpuissance régionale

En Turquie, doucement mais sûrement, on se prépare à des changements internes importants qui renforceront son poids régional et géopolitique, ainsi qu’économique, qui, même à l’heure actuelle, n’est pas des moindres.

À en juger par le dernier référendum constitutionnel du 12 septembre, les Turcs ont donné le feu vert au premier ministre Tayyip Erdogan pour la réforme des principes fondamentaux de l’État turc. Pourtant les Turcs l’ont fait, dans leur majorité, sans vraiment comprendre en quoi cette réforme allait consister. Selon tous les sondages d’opinion publique, plus de 50% des interrogés n’ont pu citer aucun des 26 amendements à la constitution de 1982 proposés par Erdogan et par son Parti pro-islamique socio-conservateur de justice et de développement (AKP). 58% de la population se sont prononcés en faveur des changements (le taux de participation constitue 77%, ce qui est relativement élevé).

En d’autres termes, la population a tout simplement exprimé sa confiance à Erdogan. Cela lui assure presque automatiquement la victoire aux élections présidentielles au printemps 2011 et un troisième mandat. Les rangs de l’opposition battue se sont divisés et ses avertissements, sur le fait qu’il n’est pas question d’un simple référendum mais de la première étape du démantèlement de la gestion laïque du pays, autrement dit le renoncement aux bases patrimoniales de la Turquie laïque, c’est-à-dire les bases posées par “ le père de tous les Turcs “ Mustafa Kemal Atatürk, n’ont pas eu l’effet escompté sur les électeurs.

>> Lire la suite

Share

Turquie : une croissance à la chinoise

Au deuxième trimestre, ce pays de 77 millions d’habitants aux portes de l’Europe a enregistré, avec 10,2 %, la plus forte croissance économique de la planète derrière la Chine.

Ils n’inaugurent plus une usine par jour, comme il y a deux ans, mais les « tigres anatoliens », ainsi qu’on surnomme cette classe émergente d’entrepreneurs pieux du centre de la Turquie, ont encore « mangé du lion ».

Ils ont contribué au deuxième trimestre de cette année à la plus forte croissance économique (10,2 %) de la planète derrière la Chine, souligne Pekin Baran, vice-président de la Tusiad, l’homologue turc du Medef.

Désormais, ce pays de 77 millions d’habitants est un ténor du BTP et des postes de télévision, le deuxième producteur mondial de verre plat, le sixième de ciment ou de textiles et le septième partenaire commercial d’une Union européenne à laquelle il est candidat depuis 1987.

>> Lire la suite

Share

France – Interview avec Recep Tayyip Erdoğan

Attendu mardi soir à Versailles pour la cérémonie de clôture de la Saison de la Turquie en France, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan rencontrera mardi le président Sarkozy et son homologue François Fillon.

LE FIGARO. – La France et la Turquie ont des liens culturels forts. Quel message adressez-vous aux Français ?

>> Lire la suite

Share

Login