Accueil » AIEA » Recent Articles:

Moscou veut intégrer Ankara aux négociations sur le nucléaire iranien

La Russie n’exclut pas la participation de la Turquie aux négociations sur l’échange de combustible nucléaire iranien en qualité de médiateur, a déclaré jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

“Cela n’est pas pour demain, nous n’avons pas encore tenu de rencontre préparatoire à ce sujet. Mais à notre avis, il serait utile que la Turquie se joigne aux négociations à une certaine étape”, a indiqué M.Riabkov au journal Rossiïskaïa Gazeta.

Selon lui, il s’agit d’une bonne idée parce que l’Iran a accepté que la Turquie se porte garante de l’accord sur l’échange d’uranium faiblement enrichi (à 3,5%) contre du combustible enrichi à 20% pour le réacteur de recherche de Téhéran que l’Iran, la Turquie et le Brésil ont signé le 17 mai dernier.

L’Iran avait rejeté plus tôt la proposition du Groupe de Vienne (Etats-Unis, France, Russie et AIEA) d’échanger de l’uranium faiblement enrichi iranien sur le territoire d’un pays tiers sous le prétexte qu’il n’avait pas de garanties du respect de cette entente.

>> Lire la suite

Share
Ramazan 24 septembre 2010 Monde No Comments >> Mots clés: , ,

La médiation turque face à l’intransigeance iranienne

Le ministre des Affaires étrangères turc joue les médiateurs à Téhéran dans le dossier du nucléaire.

La Turquie tente une nouvelle fois de jouer sa carte dans le bras de fer qui oppose l’Iran au camp occidental.

Ahmet Davutoglu, le ministre turc des Affaires étrangères, doit rencontrer ce mardi à Téhéran son homologue Manouchehr Mottaki pour essayer de le convaincre d’accepter la proposition de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) d’envoyer l’uranium iranien à l’étranger.

Sa visite avait été décidée la semaine dernière après que le régime iranien avait annoncé avoir commencé à enrichir son uranium. Mais dimanche, au Qatar, la secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton, a transmis au premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, le dernier message que Washington souhaitait faire passer à Téhéran.

>> Lire la suite

Share

Login