Accueil » Turquie » Lecture courante:

Système de défense antimissile de la Turquie

La Turquie est en phase de se prononcer sur la sélection de missiles à longue portée.

La compétition est vive entre les firmes en lice pour soumissionner à l’appel d’offre.

Au sommet de l’Otan à Lisbonne, une entente a été assurée sur le plan du système de bouclier antimissile de l’Otan.

Tandis que la Turquie s’apprête à mettre en application un projet important pour développer son système de défense aérien et antimissile.

Le projet turc est baptisé “T-LORAMIDS”, acronyme en Anglais, qui signifie “système de défense aérienne et antimissile à grande rayon d’action de Turquie”.

Il a été arrivé à la phase de sélection des missiles, qui seront achetés “clés en main”.

Dans ce cadre, sont en compétition des firmes des Etats-Unis avec Patriot, de la Chine FD-2 BIN, du joint-venture franco-italien ASTER-30 SAMP-T, les missiles russes S-300 et S-400.

A cette phase, la rivalité entre les firmes a commencé à grimper de façon tangible.

Le joint-venture franco-italien a ouvert un bureau de liaison à Ankara et a signé un protocole cadre de bonne intention avec les firmes turques ASELSAN, ROKETSAN et AYESAŞ.

Tandis que les firmes américaines ont signé un accord de sous-traitance de 12 millions de dollars avec ASELSAN pour la conception, la production et les activités de test des stations relais pour les missiles de type Patriot, qu’elles vont vendre aux Emirats-arabes unis.

Malgré son opposition au début, la Russie a accepté de vendre des missiles sol-air S-400.

La Turquie possède actuellement en main également des fusées Nike Hercules de haute attitude et de 144 kilomètres de portée.

La Turquie a entamé de mettre hors service graduellement les missiles de la technologie des années 50, déployées pour défendre les Détroits.

Share
Ramazan 24 novembre, 2010 Turquie No Comments >> Mots clés: , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum