Accueil » Politique étrangère » Lecture courante:

Réponse de Sarkozy à la lettre de Erdogan

En réponse à la lettre du Premier Ministre de la Turquie Recep Tayyip Erdogan, le Président français Nicolas Sarkozy lui répond de la même façon à trois jours de l’examen du texte de loi pénalisant la contestation de toute loi mémorielle (génocide) reconnues par la France.

Cette loi punira toute contestation où remise en question d’un génocide reconnu par la France de 45000 € d’amende et d’1 an de prison.

Essayant de tendre le bâton et la carotte à la Turquie de la façon la plus maladroite, le Président français a indiqué que la loi sur la pénalisation de négation des génocides doit ne pas perturber les liens historiques France-Turquie.

Monsieur le Premier Ministre,
J’ai voulu vous écrire comme pour réponse à votre dernière lettre et pour la proposition de la loi à l’ordre du jour du sénat, importante au point de vue des relations bilatérales entre deux pays.
” Effectivement, de nombreuses entreprises françaises sont présentes en Turquie et profitent de l’évolution fulgurante du pays. De plus les importations turques sur les produits français sont considérables. Mais ce n’est pas tout, la Turquie et son territoire représente un intérêt majeur pour la France sur le point militaire.

Je voudrais souligner tout d’abord, que la proposition de la loi est destinée pour enlever l’esprit de négation et être une remède aux douleurs qui continuent depuis déja 100 ans.” Or, Mr. Sarkozy oublie peut-être (volontairement?) que la Turquie ne nie pas ces évènements. Mr. Erdogan a proposé, et ce depuis plusieurs années, qu’une commission d’historiens mixtes et neutres soient créée afin qu’une réelle recherche scientifique soit effectuée. Pour cela, toutes les archives disponibles devront être accessibles. Jamais sa proposition n’a été acceptée par l’Arménie qui garde ses archives fermées autant aux historiens qu’aux arméniens désireux de connaitre la vérité. Rappelons aussi lors du vote de la loi reconnaissant le génocide arménien par la France en 2001 (par une trentaine de députés présents), les députés se sont basés sur des sources d’historiens déjà acquis à la cause arménienne et sous la pression des lobbys arméniens de France. A aucun moment les recherches et les sources turques ont été sollicité ni les historiens réfutant la thèse du génocide.

C’est un projet de caractère commun concernant tous les génocides reconnus dans le monde. Aucune nation et Etat n’est pas visé par le texte de la proposition.” Une nouvelle fois, le Président français se garde de dire que la France a seulement deux lois sur ce sujet, celle reconnaissant le génocide des juifs et celle reconnaissant le génocide arménien. De plus, la négation de la première loi est déjà punie puisqu’elle se base le procès de Nuremberg et a donc une valeur juridique (ce qui n’est pas le cas de la deuxième qui n’en a aucune à ce jour). Donc ce texte dont il est sujet aujourd’hui concerne tout naturellement et uniquement la loi reconnaissant le génocide arménien. La contradiction est évidente et il naturel de croire que ce texte a pour but de s’accaparer les voix des électeurs français d’origines arméniennes de France. En effet, Valérie Boyer, députée des Bouches-du-Rhône (qui compte la plus forte communauté arménienne de France), soutenue par Nicolas Sarkozy, a présenté ce texte au vote d’une cinquantaine de députés le 23 Décembre 2011.

Nous comprenons les douleurs de la nation turque pendant la 1re Guerre mondiale et la chute de l’Empire Ottoman. Il n’est pas très facile à faire face à l’histoire et accepter les événements qui ont eu lieu dans l’histoire.” Toujours dans une posture critique vis à vis de la Turquie sur son histoire, il serait intéressant d’avoir l’avis du Président français sur le massacre des Vendéens, des massacres causés par les conquêtes de Napoléon et des massacres de l’armée françaises en Algérie.

Mais la France a fait un aveu très difficile – la France a avoué son rôle dans l’envoie des juifs aux camps de concentration pendant l’invasion allemande et la responsabilité dans le commerce des esclaves. J’ai blâmé personnellement en 2007, la férocité de la colonisation française en Algérie.” Attention, Mr. Sarkozy parle de férocité de la colonisation mais jamais de massacres. Pourtant, l’évènement étant récent, des preuves existent, un massacre massif a bien eu lieu en Algérie. De plus, Mr. Sarkozy oublie ses discours perturbants lors des élections présidentielles de 2007 : il avait déclaré à Metz le 17 Avril 2007 “La France n’a jamais cédé à la tentation totalitaire. Elle n’a jamais exterminé un peuple. Elle n’a pas inventé la solution finale, elle n’a pas commis de crime contre l’humanité, ni de génocide.” Notons ici une attaque directe à l’Allemagne et à son passé concernant la seconde guerre mondiale. Un mois plus tôt, lors d’un discours à Nice le 30 Mars 2007 affirmait de la même manière “Je suis de ceux qui pensent que la France n’a pas à rougir de son histoire. Elle a inventé les droits de l’homme et elle est le pays du monde qui s’est le plus battu pour la liberté.” Pourtant, le passé colonial de la France, les massacres des vendéens, les conquêtes de Napoléon, les massacres des algériens ne portent pas gloire… De même, utiliser les Droits de l’homme devient ici incongru puisque ce texte de loi empêchera quiconque d’user de la liberté d’expression, citoyens lambdas autant que les historiens.

La Turquie est un grand pays et allié important de la France. En tant que 2 amis et alliés, je voudrais que l’esprit et l’intelligence pèsent lourde.” Après le bâton, Nicolas Sarkozy tend maladroitement la carotte en pensant que caresser la Turquie dans le sens du poil pourra sauver la France d’éventuels sanctions économiques de la part de la Turquie.

Je voudrais dire que les éventuelles démarches excessives à l’égard de cette loi pourraient nuire des liens multilatéraux entre les deux pays et les auteurs de ces démarches en seront responsables.” Pour finir, le Président français implique directement le Premier Ministre turc sans se mouiller lui-même dans le cas où les liens multilatéraux entre la France et la Turquie seraient ébréchées. Pourtant l’objet de la polémique vient bien de Mr. Sarkozy.

Volontairement ou non, le Président français à quelques mois des élections présidentielles tend encore plus les tensions avec la Turquie et le Premier Ministre turc Recep Tayyip Erdogan par le biais de cette lettre.

Share
Cem 20 janvier, 2012 Politique étrangère 4 Comments >> Mots clés: , , ,

Currently there are "4 comments" on this Article:

  1. Leyla dit :

    Les Turcs n’ont jamais été rancuniers de leur histoire…mais possèdent une mémoire d’éléphant… pour ne rien oublier…
    et ce dans tous les sens du terme…

  2. Eyüp dit :

    On parle de génocide arménien, ok, mais quand je sais qu’à cette époque les arméniens étaient 600 000 !!! Et que, on essai de nous inculper d’un génocide, avec 1 500 000 arménien tués !!! je suis désolé, mais d’ou sort les 900 000 arméniens de trop ???
    Que dirait-on alors des arméniens, qui ont tué sans pitié des femmes enceinte, des bébés, des vieux, quelques milliers de turques installés en Egypte, pour gagner leur pain et travailler le commerce de la Turquie???
    Quand il jouais avec les têtes coupées (football), cross du fusil planté dans le ventre d’une mère qui attend son ange, laissé à l’agonie…

    NE MUTLU TÜRKÜM DiYENE !!!

    Ce commentaire a été modéré.

  3. Ramazan dit :

    Meme le génocide juifs ou on a de nombreuses preuves a été attribués apres “un proces” (le proces de nuremberg du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946).
    Mais la France alors qu’elle n’a aucune preuves des soit disant 1,5 millions de morts arméniens, et sans faire aucun proces avec des historiens, juristes se prends le droit unilatérale de condamnés la négation du génocide.

    İl existe bien pourtant des tribunaux internationnaux, pourquoi l’Arménie n’y va t’elle pas? Aurai t’elle peur qu’on lui demande des preuves?

    C’est tout simplement un scandale qui inscrit le nom de la France et de Sarkozy dans le marbre dans la mémoire du monde comme voulant faire justice seul et sans proces, ni moyen de s’expliquer pour la partie adverse.

    Je rappel a la France qu’aujourd’hui dans le monde meme les pires crimes ont le droit a un proces juste.

  4. Eyüp dit :

    Les Arméniens, ont, jusqu’à présent séché les caisses de l’état par le biais d’association, aides culturel et autres, je connais des assoc’ qui touche jusqu’à près de 100 000€ par leur mairie… Bref, les arméniens collaborent avec les juifs aujourd’hui, ils sont manipulés par les illuminatis, dont Sarko qui en fait parti, intègre les mairies, la politique, les médias… Pour foutre la zizanie.
    Aujourd’hui la TURQUIE est un pays neutre, solide et puissant, tous les propos sont bons à lancer contre elle, car jusqu’à présent personne n’a pu faire tomber cet empire, et personne n’y arrivera …
    Notre histoire nous, on la connais, on connais même celle de la france, mais reste ce peuple, les arméniens, qui n’ont pas de passé, pas d’histoire, rien… ! La seule qu’ils ont, c’est de sortir la tête de l’eau en trouvant que le soit disant génocide…

    Bref, moi ça m’énèrve, et désolé pour les insultes des fois c’est trop fort ;)

    Cordialement

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum