Accueil » Europe » Lecture courante:

Racket du PKK : arrestation de 5 kurdes en Italie

Cinq personnes d’origines kurdes ont été interpelés par la police en Italie mardi 27 Mars pour extorsion de fonds pour le compte des terroristes du PKK sur des restaurateurs et des habitants kurdes dans le nord.

Suite à une agression physique menée sur un restaurateur turc il y a plusieurs mois, une enquête à été ouverte par le parquet de Venise à l’encontre des agresseurs.

Un responsable de la police antiterroriste italienne a affirmé devant la presse à Venise qu’il a été “établi les modalités de financement du PKK selon un schéma bien rodé et le groupe agissait contre ceux qui refusaient de payer l’impôt révolutionnaire en exerçant des pressions psychologiques, accompagnées parfois de violences“.

Parmi les interpellés, quatre d’entre eux sont originaires du nord-est de l’Italie tandis que le dernier venait de Crotone en Calabre.

Après plusieurs perquisitions aux domiciles des racketteurs, un livre a été découvert relatant précisément les sommes versées par les différentes personnes rackettées ainsi que leurs noms.

Les sommes devants être versées variaient 10 et 30 Euros par mois par personnes avec en plus un prélèvement annuel de 1000 à 1500 Euros. Cela tend à prouver que ce racket est très bien organisé et mené depuis plusieurs années dans le but de financer les actes terroristes du PKK en Turquie.

De même, ce sont au travers des centres culturels et autres associations kurdes qu’est acheminé en Turquie l’argent provenant du racket. Toutefois, “l’impôt révolutionnaire” n’est pas l’unique source de financement du PKK. Leurs membres font aussi du trafic de drogue qui est un important vecteur de financement.

Plusieurs arrestations similaires avaient déjà eu lieu en France par la SDAT sous la direction du juge antiterroriste Thierry Fragnoli. Ce genre de pratique se déroule aussi en Belgique, en Suisse ainsi qu’en Allemagne qui sont des pays qui comptent de fortes communautés kurdes.

Le PKK et sa branche le KCK (soutenus par le parti politique kurde le BDP) mènent des opérations sanglantes en Turquie au travers d’attentats et de combats armés contre les autorités et tout ce qui touche à l’Etat turc. Ils empêchent tout investissement dans le sud-est qui est peuplé majoritairement de turcs d’origines kurdes. Les instituteurs sont menacés et même kidnappés pour les empêcher d’instruire les enfants kurdes et surtout de leur apprendre le turc.

Les terroristes du PKK sont responsables de la mort de 45000 personnes depuis qu’ils ont commencé à prendre les armes contre la Turquie.

Share
Cem 28 mars, 2012 Europe No Comments >> Mots clés: , , , , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum