Accueil » Sport » Lecture courante:

Mondial de basket 2010 : Une finale tant attendue Turquie – USA

Avec la finale entre les Etats-Unis et la Turquie, le Mondial de basket-ball se terminera en apothéose dimanche à Istanbul, où les deux équipes ont battu la Lituanie (89-74) et la Serbie (83-82) en demi-finales, samedi.

On peut s’attendre à un grand moment, une immense communion dimanche au Sinan Erdem Dôme où la Turquie disputera sa première finale mondiale, devant son public qui la transcende depuis le début et qui l’a aidée, dans une ambiance de folie pure, à renverser une situation très compromise samedi.

Mise en échec par la jeune équipe serbe, étonnante de maturité, la bande à Turkoglu, menée pratiquement de bout en bout, a forcé la décision dans la toute dernière seconde après avoir passé une demi-heure à buter contre le mur serbe !

C’est Tunceri qui, en prenant tout le monde de vitesse pour filer au panier, a fait basculer la salle dans le délire, l’hystérie et les larmes, alors que la Serbie semblait avoir fait le plus dur en menant 82-81 grâce à un panier de Velickovic à quatre secondes de la fin. Un miracle !

Car la Turquie, fébrile, a longtemps plié face à des joueurs serbes encore quasiment inconnus il y un an. Guidés par les stars que sont déjà Teodosic (13 points, 11 passes) et Krstic (15 points, 7 rebonds), ceux-ci ont pris les commandes d’entrée et longtemps mené leur barque sans s’affoler, sans toutefois que l’écart en leur faveur ne dépasse jamais huit points.

Les Turcs ont, eux, peiné à trouver le calme nécessaire pour dérouler leur rouleau-compresseur habituel. Ils ne se sont jamais vraiment installés dans la partie et auraient sans doute même pris cher sur terrain neutre.

Mais chez eux, ce n’est pas pareil, et sous la pression infernale de 15.000 supporteurs déchaînés, ils se sont accrochés et la Serbie a fini par rompre. C’est Tunceri, déjà, qui allait permettre aux siens de passer devant pour la première fois depuis longtemps (76-75) à trois minutes de la fin.

La suite s’est déroulée dans le délire le plus total jusqu’à la délivrance par Tunceri, héros du match avec l’inévitable Turkoglu (16 points).

Cette folie sera encore utile dimanche pour contrôler les Etats-Unis et leur étoile Kevin Durant, auteur d’une performance phénoménale pour abattre la Lituanie en marquant 17 points lors des huit premières minutes, un total faramineux qu’il a ensuite porté à 38 points au final, agrémenté de 9 rebonds.

Avec un tel leader, les USA, toujours invaincus, peuvent voir venir et imposer leur jeu rapide qui a pris de vitesse les Lituaniens, dominés en situation de un-contre-un et beaucoup trop maladroits pour espérer mieux.

Arrivé avec 24 points au compteur à la mi-temps (42-27), Durant a ensuite continué à être décisif pour tenir la Lituanie à distance et l’assomer pour de bon avec un panier primé à quatre minutes du terme.

Ce sera la septième finale mondiale des Etats-Unis, la première seulement depuis leur dernier titre en 1994 à Toronto. Dans une compétition où ils ont connu plus de déboires que de succès, à l’image de leur crash en demi-finale il y a quatre ans, la campagne 2010 est déjà une réussite. Gagner dimanche contre la Turquie et son public la rendrait inestimable.

Share
Ramazan 12 septembre, 2010 Sport No Comments >> Mots clés: , , , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum