Accueil » Politique étrangère » Lecture courante:

L’UE demanderait à la Turquie d’adhérer si cette dernière poursuivait sa stabilité

Le ministre d’Etat et négociateur en chef, Egemen Bağış et le ministre de l’Intérieur Beşir Atalay ont évalué le projet intitulé ” Nos villes se préparent à l’UE ” avec les préfets par intérim de 81 villes.

L’objectif de cette rencontre était de porter le processus d’adhésion à l’UE dans les administrations locales.

Les ministres ont également participé à cette réunion d’évaluation annuelle sur le projet mené par le Secrétariat général de l’UE et le ministère de l’Intérieur.

Le chemin parcouru par la Turquie concernant ce processus a été souligné durant la réunion.

Le ministre d’Etat et négociateur en chef Egemen Bağış a souligné le stade atteint au sujet de la liberté d’expression et s’est exprimé en ces termes : ” Dans un pays où les gens craignaient d’exprimer leur origine ethnique il y a dix ans, si la télévision publique diffuse des émissions en différentes langues 24 heures sur 24 et l’Etat transmet ses messages de manière claire, nette et précise, cela veut dire que nous sommes sur le droit chemin. L’UE n’ouvre pas le chapitre ” éducation “. Pourquoi ? C’est parce que le secteur chypriote grec s’y oppose. C’est le problème de l’UE “.

Le ministre de l’Intérieur Beşir Atalay a pour sa part affirmé que l’UE demanderait à la Turquie d’adhérer si cette dernière poursuivait sa stabilité.

Ayant noté les problèmes des préfets, les ministres ont répondu aux questions à tour de rôle.

Share
Ramazan 23 février, 2011 Politique étrangère No Comments >> Mots clés: ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum