Accueil » Presse » Lecture courante:

Les Turcs ont voté pour la stabilité

Ahmet Insel, politologue et économiste turc, a analysé le résultat des élections législatives turques, dont le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan est sorti renforcé dimanche.

« Il y a plusieurs facteurs à cette réussite, mais le premier argument est une croissance exceptionnelle. L’économie turque a subi le choc de la crise, mais a rattrapé très rapidement la croissance, dès 2010. C’est un vote de stabilité », a-t-il analysé.

Autre facteur de réussite d’Erdogan selon Ahmet Insel, la « stabilité politique ». « Il y avait trop de coalitions gouvernementales qui se faisaient, se défaisaient dans les années 90, les électeurs ont donné leur confiance avec un taux de participation très élevé ».

Le politologue a également précisé que la campagne électorale n’avait pas fait l’objet d’un débat sur l’islam et la laïcité. « Cette fois-ci, il n y a pas eu de débat sur l’islam et la laïcité. Le parti a axé sa campagne sur la politique sociale, l’égalité des revenus ».

Ahmet Insel a également insisté sur le rôle croissant du pays dans la région, qui peut devenir un modèle de démocratie pour les pays arabes. « Si l’exemple de la démocratie turque n’est pas un modèle, c’est un pôle d’inspiration pour les pays arabo-musulmans de la région. La Turquie a changé un peu son fusil d’épaule, la politique extérieure turque veut être la politique d’une puissance régionale moyenne », assure-t-il. Il cite l’exemple de sa position diplomatique envers les massacres en Syrie. « Depuis quelques jours, la Turquie demande ouvertement à Bachar el-Assad et à son entourage de quitter le pouvoir en Syrie et de laisser la transition démocratique se faire ».

Ramazan 18 juin, 2011 Presse No Comments >> Mots clés: ,

Commentaires sur cet article:







*

Login

Error:(#15) Requires session when calling from a desktop app