Accueil » Sport » Lecture courante:

Les grands travaux de Guus Hiddink en Turquie

Quand la Turquie s’est inclinée 1-0 en Azerbaïdjan, le 12 octobre, le sélectionneur Guus Hiddink a décidé de prendre des mesures radicales, comme le prouve sa sélection pour le match amical de mercredi contre la République de Corée à Trabzon.

Avant de s’engager au mois d’août, Hiddink avait vu l’équipe turque à l’œuvre lors d’une tournée aux États-Unis et préférait ne pas opérer de révolution avant les éliminatoires de l’UEFA EURO 2012.

En septembre, les victoires au Kazakhstan et contre la Belgique dans le Groupe A annonçaient des lendemains radieux, mais deux revers, en Allemagne et en Azerbaïdjan, le mois suivant, ont convaincu Hiddink de mettre en œuvre une politique de “grands travaux” qui lui trottait dans la tête depuis l’été.

“Il n’y a pas de honte à perdre en Allemagne mais on n’a pas montré le moindre signe de résistance ou d’opposition”, fulminait Hiddink.  “Et la défaite en Azerbaïdjan était un désastre.” Il a donc sélectionné neuf joueurs encore jamais appelés pour le match amical perdu 1-0 aux Pays-Bas en novembre. Cette semaine, le milieu du FC Nürnberg Mehmet Ekici et l’attaquant du Hamburger SV Tunay Torun font pour la première fois partie du groupe formé par Hiddink, qui procède à une large revue d’effectif des jeunes Turcs à fort potentiel en Europe.

Hiddink passe d’ailleurs son temps dans les stades, tant turcs qu’européens, allant jusqu’à scruter des éléments chez les moins de 15 ans. Il a même contacté directement nombre de joueurs qui l’intéressent. Les anciens cadres comme Nihat Kahveci et Mehmet Aurelio disparaissent peu à peu des listes, tout comme Tuncay Şanlı et Semih Şentürk, qui jouent peu en club.

Hiddink leur préfère des joueurs souvent basés à l’étranger, comme le milieu du FC Bayern München Hamit Altıntop ou Nuri Şahin du Borussia Dortmund. Mehmet Ekici et Tunay sont également sélectionnés. Le défenseur de Kayserispor Serdar Kesimal est le nouveau partenaire de Servet Çetin dans l’entrejeu. Umut Bulut et Burak Yılmaz, les attaquants du Trabzonspor AŞ, sont aussi de la partie, alors qu’Hiddink cherche une alternative à son meneur de jeu Arda Turan en cas d’absence de ce dernier.

Le 29 mars, la Turquie se rend en Autriche, qui la devance d’une longueur dans le Groupe A. En juin, un autre déplacement périlleux en Belgique sera au programme. “Je ne pense pas que l’Allemagne [leader] va lâcher beaucoup de points”, prophétise Hiddink. “Nos adversaires directs sont l’Autriche et la Belgique. On se bat pour la deuxième place.”

Share
Ramazan 8 février, 2011 Sport No Comments >> Mots clés: ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum