Accueil » Politique » Lecture courante:

Les Franco-turcs pourront voter au consulat

Les Franco-turcs ne seront plus contraints de se rendre en Turquie pour pouvoir voter à partir de 2014. Grâce à une loi adoptée par le Parlement, ils pourront tout comme l’ensemble de leurs compatriotes vivant à l’étranger accomplir leur acte civique sur place, au consulat ou à l’ambassade de Turquie.

Un projet de loi permettant aux citoyens turcs résidant à l’étranger de voter dans les consulats et ambassades turques vient d’être approuvé par la Commission parlementaire constitutionnelle. Les citoyens turcs vivant à l’étranger seront désormais en mesure de voter dans les consulats et ambassades turques lors des différents scrutins.

Le vice-Premier ministre Bekir Bozdag a récemment déclaré que le nouveau système qui consiste à installer des urnes dans les missions diplomatiques sera mis en place à temps pour les élections présidentielles de 2014. Dans le nouveau système, le vote débutera 45 jours avant le jour du scrutin en Turquie et sera clos cinq jours avant. Dans le but d’éviter l’encombrement des représentations diplomatiques, chaque électeur se verra attribuer une date pour se rendre à la mission concernée et accomplir son vote. L’inscription des électeurs expatriés sera établie sur la base de leur carte d’identité turque. Les urnes seront ensuite emmenées en Turquie où le dépouillage sera effectué en présence de représentants des partis politiques et d’observateurs du Conseil électoral suprême.

Préparé par le gouvernement en coopération avec le Conseil électoral suprême, le projet de loi a été soumis au Parlement en janvier. Il vise à remédier aux difficultés rencontrées par les expatriés turcs dans l’exercice de leur droit de vote.

Le nombre d’électeurs turcs va augmenter

Avant chaque élection nationale, les Turcs résidant à l’étranger devaient rentrer au pays pour voter ou voter à l’aéroport. Ceux qui vivent dans les pays limitrophes devaient se rendre aux postes frontaliers pour accomplir leur vote. Néanmoins, la plupart des expatriés n’ont pas, soit les moyens, soit le temps d’effectuer un tel déplacement. Le Conseil électoral suprême n’ayant pas installé d’urnes hors des frontières du pays, seuls 129.000 électeurs expatriés ont participé au scrutin lors des élections générales du 12 juin 2011, tandis qu’ils étaient environ 2,4 millions à n’avoir pas pu le faire. Avec le nouveau système, le nombre total des électeurs, comme celui des votes exprimés, devrait augmenter.

Un coup d’œil aux démocraties modernes un peu partout dans le monde — et en particulier au sein de l’UE — montre que de nombreux pays ont mis en place des urnes dans leurs missions diplomatiques pour le vote de leurs expatriés, tandis que d’autres autorisent le vote par voie postale. En Suisse et en Estonie, par exemple, les citoyens peuvent voter par Internet. Les citoyens américains vivant à l’étranger ont quant à eux la possibilité de voter à distance selon des modes aussi variés que le courrier postal, la télécopie ou Internet.

Source : Zaman France

Share
Cem 24 mars, 2012 Politique No Comments >> Mots clés: , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum