Accueil » Économie » Lecture courante:

Les développements dans le monde arabe causent les flambées du prix du pétrole

La vague de contestation populaire dans le monde arabe provoque une flambée du prix du pétrole dans les marchés internationaux.

En raison du chaos qui règne en Afrique du nord et au Moyen-Orient, deux régions réalisant 70% de la production pétrolière du monde, le prix du pétrole par baril s’est élevé à 120 dollars, le plus haut niveau de ces trois dernières années.

Les soulèvements populaires secouant les régimes autocrates de l’Afrique du nord jusqu’à la mer Caspienne ont provoqué un tsunami sur les marchés internationaux.

La plus grande crainte est incontestablement de voir les révoltes similaires gronder également en Arabie saoudite.

Cette dernière est le plus grand exportateur de pétrole à l’échelle mondiale.

Dans ce contexte, la déclaration du roi saoudien, selon laquelle des aides sociales de plusieurs milliards de dollars seraient distribuées au peuple après son retour dans le pays suite à une absence de trois mois, dûe à son traitement sanitaire à l’étranger, a autant satisfait le peuple saoudien que les investisseurs internationaux.

Les nouvelles selon lesquelles les opposants au régime royal en Arabie saoudite s’apprêteraient à une manifestation géante le 11 mars tout en s’organisant via les réseaux sociaux, sont suivies avec préoccupation.

Le soulèvement survenu en Libye a engendré en une semaine une hausse de 15 dollars sur les prix du pétrole.

50% de la production pétrolière, réalisée à l’est du pays, est à l’arrêt. Les compagnies étrangères évacuent leurs ouvriers un par un. Les autorités ignorent qui règne dans les régions qui ne sont plus sous le contrôle de Kadhafi.

Bien que la Libye réalise 2% de la production pétrolière au monde, le soulèvement dans ce pays a considérablement affecté les prix du pétrole. Car, le pétrole libyen est de haute qualité.

De la part de l’Europe, la Libye est un pays important. Car, les raffineries situées en Europe, contrairement à celles des Etats-Unis, ne sont pas capables de raffiner le pétrole aigre. Même si les pays de l’OPEP augmentent leur production, la question reste à être réglée étant donné que le pétrole acheminé par l’Arabie saoudite et l’Iran est ” aigre “.

A cet effet, les pays européens, l’Italie et l’Allemagne en tête, suivent les développements en Libye avec inquiétude.

Les experts affirment qu’au cas où le soulèvement libyen affecterait les gisements pétroliers dans le pays voisin, l’Algérie, le prix du pétrole par baril peut s’élever jusqu’à 220 dollars.

Share
Ramazan 24 février, 2011 Économie No Comments >> Mots clés: ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum