Accueil » Europe » Lecture courante:

Le Conseil de l’Europe examine à Istanbul les moyens de prévention du terrorisme

Une conférence sur “la prévention du terrorisme” a ouvert ses travaux, jeudi soir à Istanbul, avec la participation d’une centaine d’experts d’Etats membres du Conseil de l’Europe, d’observateurs et d’organisations internationales.

Initiée sous le thème de la “Prévention du terrorisme: les outils de la prévention, les instruments juridiques et leur mise en oeuvre”, cette conférence de deux jours est organisée dans le cadre de la présidence de la Turquie du Comité des ministres du Conseil de l’Europe.

A cette occasion, les participants se sont penchés sur plusieurs sujets se rapportant notamment à la “Nature changeante du terrorisme” ainsi qu’aux nouveaux défis qu’il faut relever pour prévenir ce phénomène.

Le secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjorn Jagland, a mis l’accent, à cet égard, sur l’importance de l’accélération des initiatives internationales pour lutter contre le terrorisme.

Il a invité, dans ce cadre, les Etats membres à intensifier leur coopération en matière de lutte contre ce fléau, rappelant que le Conseil a élaboré une stratégie de lutte qui repose sur trois axes principaux se rapportant au renforcement du cadre juridique international, à la lutte contre les causes du terrorisme et à la sauvegarde des valeurs fondamentales.

“Notre engagement en faveur de l’Etat de droit et des droits de l’Homme est essentiel dans cette approche”, a-t-il souligné, précisant que la Convention du Conseil de l’Europe pour la prévention du terrorisme impose aux Etats signataires d’incriminer l’incitation publique à la commission d’une infraction terroriste, ainsi que le recrutement et la formation à des fins terroristes.

Cette Convention a été signée par 43 Etats membres et ratifiée par 26 d’entre eux. Deux autres conventions la complètent, Il s’agit de la Convention relative au blanchiment, au dépistage, à la saisie et à la confiscation des produits du crime et au financement du terrorisme et la Convention sur la cybercriminalité.

Pour sa part, le ministre turc de l’Intérieur, Besir Atalay, a indiqué que la lutte contre le terrorisme ne doit pas reposer seulement sur une approche sécuritaire, mais également sur les aspects historique, économique, social et culturel de ce phénomène.

Il a mis l’accent sur l’importance de la coopération internationale pour venir à bout de ce phénomène, qui constitue “une menace commune” pour toute l’humanité.

Les participants à cette rencontre devront se pencher vendredi sur d’autres sujets se rapportant essentiellement à l’incitation au terrorisme, au recrutement de futurs terroristes et à la prévention du financement de ce phénomène.

Share
Ramazan 17 décembre, 2010 Europe No Comments >> Mots clés: , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum