Accueil » Politique étrangère » Lecture courante:

Le Cameroun et la Turquie accrue leur coopérations

Le séjour du président turc au Cameroun sera l’occasion de renforcer les liens de coopération économique entre les deux pays. Le Dr Aboya Endong nous livre ses impressions.

Le président de la Turquie Abdullah Gül séjourne depuis ce mardi 16 mars en terre Camerounaise.

Abdullah Gül ainsi que 120 opérateurs économiques turcs ont foulé le sol du Cameroun en milieu de journée à l’aéroport international de Yaoundé.

Cette première visite du président turc au Cameroun est chargée d’enjeux diplomatiques et économiques importants : « Nous partageons avec la Turquie depuis plusieurs années des exportations de pétrole brut, d’aluminium, de bois et nous importons du ciment, du fer, des métaux, des pneus et de la lévure », a indiqué un responsable de la chambre de commerce.

Ainsi, le forum économique qui se déroule ce mardi à 19 heures au Hilton Hôtel sera un grand moment pour les hommes d’affaires des deux pays notamment pour renforcer les relations de joint venture qui les lient dans plusieurs secteurs d’activités.

Le Cameroun et la Turquie partageant de bonnes relations dans le cadre de la vie économique, les opérateurs économiques camerounais ont régulièrement participé aux foires organisées en Turquie.

Le grand événement économique de ce Mardi est coordonné par l’union des chambres du commerce (Ucc), la conférence des associations sectorielles et catégorielles, l’organisation des conférences islamiques et la chambre des commerces des industries des mines et de l’artisanat.

Pour mémoire, dans les années 1980, les turcs avaient créé et pensionné une chaîne de fabrication de véhicules de marques Renault 12 au Cameroun. Ils sont également propriétaires de plusieurs entreprises partout dans le pays.

Dr Aboya Endong Manassé, journaliste et politologue explique les enjeux de la visite du président Turc en terre Camerounaise.

Comment peut-on comprendre la visite du Président turc au Cameroun ?

La visite du Président Abdullah Gül au Cameroun est indicative d’un symbolisme particulièrement cher à la Turquie de ces dernières années, notamment un pays qui travaille sans relâche dans la structuration de l’évolution positive de son image dans le monde précisément dans le domaine de sa politique étrangère.

Selon-vous, que cherche la Turquie au Cameroun ?
C’est clair que la Turquie veut durablement s’installer au Cameroun dans le but de faciliter le déploiement d’une coopération économique entre les deux pays. Mais au-delà de cet enjeu économique évident, la Turquie voudrait aussi contribuer à structurer l’espace politique de la sous-région à partir du Cameroun, par ses moyens, son modèle d’Etat laïque et démocratique et la solidité des liens à la fois avec l’Union européenne et les Etats-Unis d’Amérique. En clair, la Turquie est aussi dans un déploiement d’influence car entre les Etats, il n’y a jamais de coopération neutre.

Qu’est ce que le Cameroun peut tirer de cette coopération?
Si cela est bien négocié, le Cameroun pourrait obtenir dans la signature des accords et partenariats économiques qui pourraient être bénéfiques à ses investisseurs, avec notamment la possibilité d’ouverture de nouveaux marchés. Mais au-delà de ces aspects, la vie politique qui reste démocratique en Turquie, résultante d’une organisation plurielle de la société d’une part, et le dynamisme économique qui reste un atout de taille pour cette puissance régionale d’autre part peuvent inspirer les Camerounais à se projeter vers ces types de valeurs au moment où la démocratie se contente de l’apaisement. Non sans souligner l’économie qui a du mal à s’émanciper des balbutiements.

Share
Ramazan 17 mars, 2010 Politique étrangère No Comments >> Mots clés: , , , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum