Accueil » Moyen-Orient » Lecture courante:

L’armée israélienne à tuer et blesser des civiles humanitaires en route pour Gaza

L’armée israélienne a confirmé au moins seize morts parmi les passagers après l’intervention de commandos israéliens contre la flottille pro-palestinienne transportant de l’aide à Gaza, qui avait appareillé de Chypre.

Plus tôt dans la matinée, le ministre de l’industrie et du commerce israélien, Binyamin Ben Eliezer a exprimé, lundi, à la radio militaire ses “regrets pour tous les morts”, reconnaissant officiellement des victimes dans l’intervention.

Des civiles humanitaires sur les bateaux en route pour Gaza, beaucoup de femmes et hommes âgés sans défense tués par les militaires israéliens

M. Ben Eliezer, qui se trouve au Qatar pour une réunion du Forum économique mondial, ajoute : “On attendait nos soldats avec des haches et des couteaux, et quand en plus quelqu’un tente de vous prendre votre arme, dans ces cas-là on commence à perdre le contrôle de la situation, l’incident commence ainsi et on ne sait pas comment il finit”, a-t-il précisé.

La Turquie a prévenu Israël de “conséquences irréparables” sur les relations bilatérales après le raid israélien, annonce le ministère des affaires étrangères. “Nous condamnons fortement ces pratiques inhumaines d’Israël”, a déclaré le ministère dans un communiqué. “Cet incident déplorable, qui a eu lieu en pleine mer et constitue une violation claire de la loi internationale, peut entraîner des conséquences irréparables sur nos relations bilatérales”, ajoute le communiqué.

“Je sais que ça va devenir une grosse affaire et j’espère que les Arabes israéliens réagiront de façon raisonnable”, a encore dit le ministre, en faisant allusion à de possibles manifestations de la minorité des Arabes israéliens, une communauté qui regroupe 1,2 million de personnes.

“Nous n’avions aucune intention d’ouvrir le feu mais il y a eu une énorme provocation”, a-t-il affirmé. On se demande comment des civiles humanitaires sur des bateaux civils arrivent à provoquer des militaires israéliens.

La police israélienne a élevé son niveau d’alerte en Israël pour faire face à “d’éventuels désordres” parmi les Arabes israéliens.

“Nos amis sur le bateau nous ont déclaré que deux personnes ont été tuées et environ 30 blessées sur le bateau Mavi-Marmara”, a déclaré à l’AFP par téléphone Serkan Nergis, de la Fondation pour l’aide humanitaire, une ONG située à Istanbul et impliquée dans la campagne. Il a ajouté que les communications avec le navire étaient coupées.

Au moins dix passagers de la flottille internationale humanitaires qui se dirigeait vers Gaza ont été tués lors d’affrontements avec un commando israélien, a annoncé de son côté la chaîne 10, une chaîne de télévision privée israélienne.

Selon la chaîne, les militants se trouvant à bord des bateaux ont opposé une légère résistance aux militaires.

“Des centaines de soldats israéliens attaquent la flottille, et le capitaine de notre bateau est grièvement blessé”, a affirmé le correspondant d’Al-Jazira, Abbas Nasser, dans son dernier appel à la chaîne située au Qatar, avant l’interruption brutale de la communication.

La chaîne de télévision du mouvement islamiste Hamas avait annoncé peu avant plusieurs blessés, et a montré des images des membres d’un commando descendus d’un hélicoptère et affrontant des militants à bord d’un navire, ainsi que plusieurs blessés allongés sur le pont. Selon la télévision palestinienne, deux activistes auraient été tués. La radio publique israélienne a annoncé que la censure militaire avait interdit la diffusion de toute information sur les morts et les blessés transférés vers des hôpitaux en Israël à la suite de l’abordage de la flottille en route vers Gaza.

La flottille internationale acheminant des centaines de militants humanitaires et de l’aide pour Gaza avait appareillé dimanche après-midi de Chypre pour le territoire palestinien.

Dans la soirée, peu après 21 heures, heure locale (20 heures, heure française), trois patrouilleurs lance-missiles de classe Saar israéliens avaient quitté le port de Haïfa pour aller intercepter la flottille, selon des journalistes à bord d’un bâtiment.

La marine israélienne avait annoncé son intention d’empêcher la flottille, de force si nécessaire, de s’approcher des côtes de la bande de Gaza, soumise par Israël à un blocus strict – sauf pour les produits de première nécessité – depuis la prise de contrôle du territoire par le mouvement islamiste Hamas en juin 2007.

Lundi, le mouvement islamiste palestinien Hamas a appelé les Arabes et les musulmans à un “soulèvement” devant les ambassades d’Israël après le raid meurtrier de commandos israéliens contre la flottille internationale en route vers Gaza.

Share

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum