Accueil » Économie » Lecture courante:

La Turquie un pont énergétique inévitable

L’accord sur le transit par la Turquie du gaz dans le gazoduc ITGI qui doit relier la Caspienne à l’Italie via la Turquie et la Grèce a été signé jeudi, a annoncé le groupe italien Edison dans un communiqué.

“Edison, Depa, la société gazière publique grecque, et Botas, la société publique gazière turque, ont signé aujourd’hui l’accord pour le transit en Turquie du gaz du projet ITGI (Interconnexion Turquie-Grèce-Italie)”, indique Edison.

La signature de cet accord “représente un grand pas en avant pour l’ITGI” et va permettre “d’accélérer la finalisation des contrats d’achat de gaz avec l’Azerbaïdjan”, s’est félicité le directeur général d’Edison Umberto Quadrino, cité dans le communiqué.

Cet accord “définit les termes généraux et les conditions de transit” du gaz azerbaïdjanais en Turquie et “renforce le partenariat” entre les trois groupes à travers une possible entrée de Botas dans le capital de la société en charge de la partie sous-marine du gazoduc entre l’Italie et la Grèce. Actuellement, cette société est détenue à parts égales par Edison et Depa.

Cette signature intervient un mois après un accord le 14 mai entre les gouvernements grec et turc sur l’avancement du projet ITGI.

Le gazoduc ITGI permettra d’acheminer du gaz azerbaïdjanais vers l’Europe via la Turquie et la Grèce.

La construction de l’interconnexion entre la Turquie et la Grèce, d’une capacité maximale de 11,5 milliards de mètres cube par an, a été finalisée en 2007 tandis que l’interconnexion entre la Grèce et l’Italie, d’une capacité de 10 milliards de mètres cube, est en cours de réalisation.

Share
Ramazan 17 juin, 2010 Économie No Comments >> Mots clés: , , , , , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum