Accueil » Économie » Lecture courante:

La Turquie ira au bout de son projet nucléaire avec la Russie

La Turquie est décidée à construire avec la Russie sa première centrale nucléaire, dans une zone sismique du sud de la Turquie, et ce en dépit de l’accident nucléaire provoqué par le séisme de vendredi au Japon, a indiqué le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

“Nous comptons maintenant les mois, voire les semaines pour entamer avec la Russie notre projet de centrale nucléaire à Akkuyu”, sur le littoral méditerranéen turc, a dit M. Erdogan lors d’une visite de travail à Moscou, mardi soir, cité par l’agence turque Anatolie.

S’adressant à un forum d’affaires turco-russes, M. Erdogan a déclaré que “tout est prêt (…) Nous allons engager un programme nucléaire, pour un investissement de 20 milliards de dollars”.

Avant de quitter Ankara pour la Russie, le Premier ministre a souligné que son gouvernement ne fera pas marche arrière dans ses projets de construire trois centrales nucléaires d’ici cinq ans en Turquie, malgré la situation au Japon.

“Il n’y a pas d’investissement sans risque”, a-t-il ajouté.

Ankara et Moscou ont conclu un accord en mai 2010 pour construire un réacteur, provoquant la colère des écologistes qui mettent en garde contre des dangers sismiques dans la région concernée.

M. Erdogan a toutefois demandé à ses interlocuteurs russes que des mesures de sécurité supplémentaires soient adoptées dans la construction de la centrale d’Akkuyu, a souligné le ministre de l’Enérgie, Taner Yildiz, qui accompagne Erdogan en Russie, rapporte la chaîne d’information NTV.

Plus de 140 personnes avaient péri dans un violent séisme qui avait frappé Adana en 1998, un ville proche de Mersin, la province qui devra accueillir la centrale russe.

Share
Ramazan 16 mars, 2011 Économie No Comments >> Mots clés: , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum