Accueil » Économie » Lecture courante:

La Turquie est l’un des plus attrayants des pays émergents

Raiffeisen Capital Management juge qu’au regard des bénéfices attendus le marché actions turc qui a gagné près de 10 % en juillet est l’un des plus attrayants des pays émergents.

La société de gestion souligne cependant le risque que pourrait lui fait courir une éventuelle aggravation de la crise financière en Europe du Sud.

Dans son rapport des marchés émergents, Raiffeisen Capital Management relève que «La Turquie conserve sa solidité – L’évolution de l’inflation surprend positivement et stimule obligations d’État et actions. »

La société de gestion développe : « La Turquie est parvenue à traverser la crise avec un relatif succès, grâce, entre autres, à l’adaptabilité considérable de son marché du travail, et à un marché intérieur aussi vaste que stable.

Au 1er trimestre 2010, la croissance économique était de 11,7 % en valeur réelle. La production industrielle se montre très robuste.

Le taux d’utilisation des capacités a pratiquement retrouvé le niveau qu’il affichait avant la crise. On note cependant un repli du taux de chômage, lequel demeure toujours nettement supérieur au niveau qu’il affichait avant la crise. L’indice des directeurs d’achat de l’industrie manufacturière a enregistré un nouveau recul par rapport au mois précédent, ce qui indique un essoufflement de la dynamique économique.

Conformément aux attentes, en juillet, la banque centrale turque a laissé son taux directeur inchangé. Les dernières données sur l’inflation, publiées en juillet, ont une nouvelle fois surpris positivement. Aucun relèvement des taux ne devrait en principe intervenir avant 2011.

En juillet, la livre s’est appréciée de manière continue par rapport au dollar US ; elle est restée pratiquement inchangée par rapport à l’euro. Les obligations d’État turques ont réagi positivement à l’amélioration des perspectives en matière d’inflation, et enregistré un mouvement haussier en comparaison mensuelle ; on a pu noter à nouveau une légère augmentation des rendements en fin de mois. À long terme, nous anticipons une hausse des niveaux de rendement des obligations turques, eu égard aux attentes en matière de hausse de l’inflation. Cela pourrait en revanche soutenir la devise.

En juillet, les actions turques ont à nouveau enregistré de fortes hausses (de près de 10 %). L’indice ISE-100 affiche par conséquent depuis le début de l’année une performance de 14 %, atteignant un nouveau niveau record historique.

Étant donné qu’elles détiennent de vastes portefeuilles obligataires, les banques ont profité des données sur l’inflation étonnamment favorables et de l’amélioration des perspectives en matière de taux d’intérêt dont elles s’accompagnent. On note une nette amélioration de la qualité de leur bilan ; elles ont en outre enregistré un fort accroissement du volume des activités de crédit.

En dépit du fort mouvement haussier des cours, les valeurs turques continuent – si l’on se base sur les bénéfices attendus pour 2010 et 2011 – à figurer parmi les actions des marchés émergents les plus intéressantes. Une aggravation de la crise financière qui frappe le sud de l’Europe ne serait toutefois pas sans risque pour la Turquie, le pays demeurant en effet fortement dépendant de sources de financement étrangères. »

Share
Ramazan 25 août, 2010 Économie No Comments >> Mots clés: , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum