Accueil » Politique étrangère » Lecture courante:

La Turquie appliquera les sanctions de l’ONU contre l’Iran, mais pas plus

La Turquie appliquera les sanctions votées par l’ONU contre l’Iran mais pas celles décidées par d’autres pays, a affirmé le ministre turc du Commerce Mehmet Simsek lundi dans le Financial Times, alors que l’Europe vient de prendre des mesures sans précédent contre Téhéran.

“Nous allons pleinement appliquer les résolutions de l’ONU mais en ce qui concerne les demandes de sanctions additionnelles émanant de pays en particulier, nous n’avons pas à le faire”, a déclaré M. Simsek.

“La facilitation du commerce qui n’a pas été interdit par la résolution de l’ONU devrait et va continuer”, a-t-il souligné, faisant référence au vote le 9 juin par le Conseil de sécurité de l’ONU d’un quatrième train de sanctions contre l’Iran pour son refus de suspendre ses activités nucléaires sensibles.

Les déclarations de M. Simsek interviennent alors que l’Union européenne vient de suivre les Etats-Unis en adoptant lundi des sanctions renforcées contre l’Iran, visant notamment son secteur énergétique.

La Turquie, qui a entamé en 2005 des négociations d’adhésion à l’UE, entretient de bons rapports avec son voisin iranien, dont elle importe d’importantes quantités de gaz (entre 15 et 18 millions de m3 par jour via un gazoduc reliant Tabriz (nord-ouest iranien) à Ankara.

Membre temporaire du Conseil de sécurité de l’ONU, elle a voté en juin contre les sanctions, affirmant privilégier la voie diplomatique. Le mois précédent, elle avait présenté avec le Brésil et l’Iran une proposition d’accord sur un échange de combustible nucléaire en territoire turc; une initiative ignorée par les grandes puissances.

Share
Ramazan 26 juillet, 2010 Politique étrangère No Comments >> Mots clés: , ,

Commentaires sur cet article:







*

Catégories

Login

Turquie de France sur Facebook

FootBall

Méssage récent du Forum